Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : Affaire Kamto, Sadi recadre le sous-secrétaire d'Etat américain Tibor Nagy
 

Cameroun : Affaire Kamto, Sadi recadre le sous-secrétaire d'Etat américain Tibor Nagy

 
 
 
 4548 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 7 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 06 mars 2019 - 08:37

René Sadi et Tibor Nagy (ph)


©koaci.com - Mercredi 6 mars 2019-Yaoundé dénonce les pressions des États-Unis dans les affaires intérieures d’un pays souverain au sujet de la gestion de l’affaire Kamto et de la crise anglophone.

S’agissant de l’affaire Kamto Tibor Nagy le chargé des affaires africaines au département d’Etat américain a déclaré sur une radio française, «le gouvernement camerounais assure que Maurice Kamto a été arrêté et emprisonné pour des raisons légitimes. Moi, je pense qu’il serait très sage de le libérer. Par ce que, que ce soit vrai ou faux, il est perçu comme ayant été incarcéré pour ses activités politiques et cela est inacceptable».

Avant d’appeler les « autorités camerounaises à  être plus sérieuses dans la gestion de la crise anglophone ».

La déclaration du fonctionnaire américain a suscité la réaction du gouvernement camerounais, qui a regretté « vivement » ses propos qui non « seulement dénotent de la méconnaissance des enjeux, des réalités et des faits concernant l’arrestation de monsieur Kamto et nombre de ses partisans, ainsi que la situation dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest», écrit René Emmanuel Sadi le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement.

Pour le gouvernement camerounais ces propos trahissent une « grave » velléité « d’immixtion à  peine voilée et inadmissible » dans les affaires intérieures d'un pays souverain notamment le Cameroun.

Yaoundé rappelle que le Cameroun est un Etat de droit et que Kamto et ses partisans du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (Mrc) sont soumis aux règles qui régissent la république.

Pour rappel, Kamto et ses partisans sont poursuivis pour des faits de droit commun, notamment l’insurrection, l’hostilité contre la patrie, la rébellion et la destruction des biens publics à  l’intérieur du pays et dans plusieurs ambassades du Cameroun à  l’extérieur.
Tibor Nagy arrive au Cameroun le 17 mars prochain dans le cadre d’une tournée africaine. Les deux parties auront sans doute l’occasion de s’expliquer.

A.O, Yaoundé,

-Joindre la rédaction camerounaise de koaci.com à  Yaoundé: (+237) 691 15 42 77 ou cameroon@koaci.com –


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Justice, l'affaire du putsch au Burkina pourrait elle rattraper Guillaume Soro?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Attaquer frontalement les USA est-elle une bonne stratégie pour Guilla...
 
982
Oui
30%  
 
2137
Non
65%  
 
144
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement