Togo Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Togo : L'ANC quitte la C14, les raisons du départ
 

Togo : L'ANC quitte la C14, les raisons du départ

 
 
 
 7008 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 22 mars 2019 - 22:50

Jean-Pierre Fabre (ph)

© koaci.com– Vendredi 22 Mars 2019 – Le parti togolais d’opposition, l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), a quitté avec effet immédiat ce vendredi les rangs de la coalition des 14 partis politique (C14). Ce retrait est intervenu peu après celui du Parti des Togolais.

Dans une note rendue publique et signée par Patrick Lawson-Banku, le vice-président de l’ANC, le parti a justifié son retrait de la C14 pour des raisons de « divergences grandissantes entre sa vision de la lutte de libération héroïque et historique du peuple togolais et les options inexplicables maintes fois retenues à  son corps défendant… ».

En s’affranchissant de la C14, le parti que dirige Jean-Pierre Fabre entend « poursuivre en dehors de la C14, la résistance aux côtés des populations togolaises mobilisées et de tous les combattants de la liberté œuvrant avec détermination aussi bien au Togo qu'à  l'étranger, dans la diaspora ».

Après son retrait de la coalition, l’ANC déclare être ouverte à  toutes les forces démocratiques qui partagent la même vision, la même approche, et qui s’engage à  œuvrer avec cohérence et rigueur en faveur des aspirations profondes du peuple togolais.

Ajoutons qu’avant la sortie de l’ANC, le 20 mars dernier, le Parti des Togolais et a pris la décision de mettre un terme aÌ€ sa qualité de membre de la C14. Le parti a estimé ne retrouver plus la cohérence qui a toujours caractérisé l’enchainement de ses positions.

Outre le Parti des Togolais, le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR), le Togo Autrement, Santé du Peuple, le MCD se sont mis en retrait de la C14 de même que le Parti National Panafricain (PNP) qui ne s’est pas encore ouvertement prononcé.

La coalition s’était formée au lendemain des manifestations simultanées du parti PNP en aout 2017. Elle a réclamé pendant près de deux ans des reformes qui se tardent à  se concrétiser. Après des législatives du 20 décembre 2018 dont la C14 n’a pas pris part, des différences d’approches de vue de la poursuite de la lutte ou de la résolution de la crise dans le pays sont nées au sein du groupe. Ces différences éclaircissent désormais les rangs de la C14 qui a un moment donné à  créer des ennuis au pouvoir.

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à  Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Soupçonnez vous le président de la commission de l'UA d'avoir subi des pressions d'Abidjan pour saluer la loi sur la recomposition de la CEI?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: L'impuissance de l'Etat ivoirien face aux médias sociaux américains vo...
 
2110
Oui
65%  
 
1002
Non
31%  
 
114
Sans Avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008