Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Affaires Cnec: Johnson  Kouassi Zamina demande un débat télévisé avec le président Abou Karamoko
 

Côte d'Ivoire: Affaires Cnec: Johnson Kouassi Zamina demande un débat télévisé avec le président Abou Karamoko

 
 
 
 7558 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 7 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 03 avril 2019 - 00:03


© Koaci.com- Mardi 2 Avril 2019 –Affaire de vol d'heures complémentaires, acte de vandalisme sur des biens de l’Etat et prise en otage des membres du conseil de l’université Félix Houphouët-Boigny, Johnson Kouassi Zamina demande un débat télévisé avec le président Abou Karamoko.


Nous l'annoncions dans un précédent article qu'un véritable bras de fer oppose l'administration universitaire de la plus grande université de Côte d'Ivoire, l'Université Félix Houphouët-Boigny et les responsables de la Coordination Nationale des Enseignants- Chercheurs et Chercheurs de Côte d'Ivoire( CNEC), tendance Johnson Zamina Kouassi.


À l'Université Alassane Ouattara de Bouaké, campus1 où le secrétaire général Johnson Zamina Kouassia échangé avec ses camarades syndicalistes de la CNEC et même du SYNARES le mardi 2 avril 2019, celui que ces camarades enseignants-Chercheurs et Chercheurs ont surnommé ''Mandela'', pour avoir passé quelques jours à  la Maison d'Arrêt et de Correction d'Abidjan ( MACA), est revenu sur les différends qui opposent sa structure et l'administration universitaire.


Pour se faire, le secrétaire général national de la CNEC souhaite une émission débat télévisée entre lui et le président de l'université Félix Houphouët-Boigny, Professeur Abou Karamoko.


"Abou Karamoko incarne l'institution universitaire la plus grande et la plus vieille qui est en train de vivre ses moments les plus douloureux par le faite de ce dernier selon nous lui aussi nous accuse".


 
Le peuple de Côte d'Ivoire qui est le fournisseur des moyens de cette institution devrait comprendre ce qui se passe .Je suis ici à  Bouaké ce que je dis, il n'entend pas. Il passera à  son tour quelque part et dira des choses sur l'enseignement supérieur, il le dira dans le but de se donner raison.


Pour que la vérité éclate, la logique aurait voulu que nous soyons assis dans un débat et que nous parlions au peuple et c'est au peuple de juger pour voir où se trouve la vérité. C'est ce que nous voudrions vraiment pour le bien des universités", a-t-il lancé.


Johnson Zamina Kouassi a ajouté ceci:" Passer devant la Télévision, à  défaut de l'Assemblée Nationale parce-que dans d'autres pays, quand tu gères une institution et qu'il y'a une crise tu passes à  l'Assemblée Nationale pour t'expliquer.
A défaut de cela, nous l'invitons à  un débat sérieux, contradictoire pour que chacun sà¢che là  où il met son argent, et comment cet argent est utilisé".


 
Revenant sur les raisons de sa présence à  l'UAO, l'Enseignants-Chercheurs au département d'anglais à  l'Université Felix Houphouet- Boigny, a répondu en ces termes : "nous sommes à  Bouaké non seulement pour remercier la base, les autres syndicats qui ont accompagné la CNEC à  former un corps des enseignants. Nous sommes également à  Bouaké pour remobiliser nos camarades pour les futures batailles".

"Nous passons voir les bases pour asseoir un lien entre la tête à  Cocody et les autres membres qui représentent le tronc et les membres pour que le jour nous décisions d'arrêter quelques chose que l'autorité nous respecte afin que les choses aillent de l'avant."


Pour cette rencontre, la CNEC- UAO a battu le rappel de ses camarades.


Jean Chresus


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Nigeria: Déporté de Dubaï, il met fin à ses jours
 
 
Nigeria: Déporté de Dubaï, il met fin à ses jours
Société
 
Côte d'Ivoire: Les journées portes ouvertes de la Gendarmerie National...
 
 
Côte d'Ivoire: Les journées portes ouvertes de la Gendarmerie Nationale reportées
Côte d'Ivoire: Un inspecteur par intérim « vend » le stagiaire à 50 mille FCFA et majore les frais d'examen
Abonnés
Côte d'Ivoire: Un inspecteur par intérim « vend » le stagiaire à...
Côte d'Ivoire il y a 4 heures
 
Côte d'Ivoire: Yopougon, après les démolitions place à la reconstruction du cadre de vie
Société
Côte d'Ivoire: Yopougon, après les démolitions place à la reconst...
Côte d'Ivoire il y a 5 heures
 
Kenya: Choc après la diffusion d'une vidéo d'un étudiant molesté par des policiers
Société
Kenya: Choc après la diffusion d'une vidéo d'un étudiant molesté...
Kenya il y a 6 heures
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Affaires Cnec: Johnson Kouassi Zamina demande un débat télévisé avec le président Abou Karamoko
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
LeMagotOuRien
Mais toi même Johnson Kouassi Zamina on dit que tu es renvoyé. Débat tu veux là  C'est comme tu veux retrouver ton poste ?.. Faut aller perturber réunion de direction de l'Université ou va casser encore les installations de l'UFHB!?..c'est violence vous connaissez et fbseignez à  vos étudiants non?. Va saccager l'UFHB..vas-y on te regarde.. Pff. Si Prof. Karamoko se tient devant toi pour ton soit disant débat c'est sue c'est un plaisantin..et je suis sûr que le PM AGC lui en voudra et ke chassera..
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement