Sénégal Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Sénégal : Nouveau gouvernement, la nomination d'un DG épinglé par des corps de contrôle, fortement décriée
 

Sénégal : Nouveau gouvernement, la nomination d'un DG épinglé par des corps de contrôle, fortement décriée

 
 
 
 4275 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 09 avril 2019 - 12:25

Macky Sall Cheikh Oumar Hann

©koaci.com-Mardi 09 Avril 2019 – Au Sénégal, le président de la République Macky Sall a composé, dimanche, un nouveau gouvernement. Mais déjà , certaines nominations sont fortement décriées, notamment celle de l’ancien Directeur du Coud Cheikh Oumar Hann , comme constaté par KOACI.COM.

S’il est évident que nommer aux emplois civils et militaires est une prérogative constitutionnelle du président de la République, au Sénégal, Macky Sall voit, depuis dimanche, ce pouvoir discrétionnaire fortement remis en cause par des pans entiers de la société sénégalaise.

Unis comme un seul homme, ils flétrissent, en chœur, la nomination du ci-devant Directeur général du Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud) et maire de Ndioum, Cheikh Oumar Hann , en remplacement de Mary Teuw Niane, en qualité de ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation.

Une levée de boucliers qui s’explique, renchérit le journal, par sa «gestion du Coud épinglée à  maintes reprises, notamment par l'Office national de lutte contre la fraude et la corruption ( Ofnac ) en 2017). Toutefois, une partie de la grande famille universitaire (syndicats et étudiants) lui accorde le bénéfice du doute.

Et tout le monde s’y met. C’est le cas de Sadikh Niasse , secrétaire général de la Rencontre africaine pour la défense des droits de l’homme (Raddho). Dans un entretien accordé à  un média local, le militant des droits de l’homme fustige sans détours la nomination du directeur du Coud au poste de ministre sous l’ère Macky II, alors que ce dernier avait été épinglé par des organes de contrôle de l’Etat pour gestion chaotique.

A l’Université Cheikh Anta Diop, où il servait jusque là , ce choix porté sur Cheikh Oumar Hann est très contesté. Selon le quotidien Les Echos, à  l’unanimité, les étudiants refusent ce choix. Pour eux, il est inadmissible qu’un homme qui est incapable de gérer le Coud soit porté à  la tête d’un ministère; de l’Enseignement supérieur de surcroît. 

Mais si tout le monde parle ainsi, c’est que Cheikh Oumar Hann est un Directeur spécial. Tous les corps de contrôle qui sont passés au Coud l’ont épinglé d’une manière ou d’une autre. L’ Armp a décelé des scandales graves dans sa gestion. Mais les plus gros cafards, c’est l’ Ofnac qui les a révélés. Et ils dépassent l’entendement. 
  
L'Autorité de régulation des marchés publics ( Armp ) a décelé un scandaleux gré à  gré dans la gestion et l'exploitation des restaurants universitaires Claudel-Esp, Ensept, Bloc Isfar-Ense-Cmrt-Ufr Santé-Hôtel du Rail, Ziguinchor et Ept Thiès. En effet, dans sa décision numéro 126/Armp/Crd, l'instance de régulation des marchés publics au Sénégal a été catégorique : «les prestations relatives à  la restauration des universités en objet ont été exécutées en dehors des règles de procédure de passation des marchés».

Cette cession illégale à  des prestataires de l'exploitation des restaurants universitaires allait priver les étudiants de nourriture durant l'année universitaire à  venir et sans doute causer de vives tensions dans le campus.  

Le rapport de l’Office national de Lutte contre la Fraude et la Corruption ( Ofnac ) a également épinglé le Directeur du Centre des œuvres universitaires de Dakar. Les faits de délinquance présumée au sein du Centre des œuvres universitaires de Dakar ont mis la puce à  l’oreille de l’ Ofnac .

En effet, il est reproché à  Cheikh Oumar Hann l’octroi de subventions sans identification formelle des bénéficiaires, encore moins de justificatifs. Ce n’est qu’un aspect parmi les dizaines d’autres griefs dévoilés sur sa gestion. 
  
Sidy Djimby Ndao, Dakar

Contacter KOACI.COM à  Dakar : + 221773243692 – ou sn@koaci.com
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Justice, l'affaire du putsch au Burkina pourrait elle rattraper Guillaume Soro?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Attaquer frontalement les USA est-elle une bonne stratégie pour Guilla...
 
982
Oui
30%  
 
2137
Non
65%  
 
144
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement