Togo Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Togo : Reformes, la coalition réclame le texte de la CEDEAO et un consensus pour les élections locales
 

Togo : Reformes, la coalition réclame le texte de la CEDEAO et un consensus pour les élections locales

 
 
 
 2526 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 02 mai 2019 - 21:06

Mme Adjamagbo-Johnson et Antoine Folly (ph)

© koaci.com– Jeudi 02 Mai 2019 – La coalition de l’opposition togolaise réclame le texte proposé par la CEDEAO pour les réformes constitutionnelles et institutionnelles mais aussi des discussions avec le pouvoir pour mieux organiser les élections locales en vue.

Ces deux annonces sont des temps forts de la conférence de presse tenue ce jeudi à  Lomé par la coalition.

La coalition qui compte à  ce jour sept partis de l’opposition et qui est coordonnée par Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson s’est prononcée sur le dernier discours du Président Faure Gnassingbé au parlement et a déclaré être restée sur sa soif car dira-t-elle c’est un « catalogue de belles intentions et de promesses démagogiques».

En ce qui concerne les réformes constitutionnelles et institutionnelles à  opérer, la Coalition'>Coalition a rappelé avoir discuté le 20 mars dernier de cette préoccupation avec le Président Gnassingbé et qu’elle s’en tient au texte de projet de reformes par l’expert constitutionnaliste de la CEDEAO. Elle a justifié que « c’est un compromis minimum susceptible de répondre aux aspirations des togolais et qui respecte la feuille de route de la CEDEAO. En vue de corriger le tir, Mme Adjamagbo a déclaré qu’ils vont rappeler au chef de l’Etat de tenir les promesses faites lors des échanges avec une délégation de la coalition.

Pour les élections locales qui se profilent à  l’horizon, la coalition a indiqué sa volonté de participer à  ces échéances et a tout mettre en œuvre afin qu’elles se déroulent dans la transparence et l’équité. Mais pour ce qui semble présager une initiative unilatérales et à  en croire la coalition, le gouvernement indique que les locales se tiendront à  la fin de ce premier semestre, le démarrage de la révision des listes électorales le 16 mai 2019.

Au regard de la déclaration ayant trait au discours sur l’état de la Nation, la coalition dit avoir marqué sa surprise sur le fait que le Président Gnassingbé ne se soit pas préoccupé des conditions de l’organisation de ces consultations électorales.

Dans le souci d’une meilleure organisation des élections locales dans la transparence, la coalition dit vouloir « proposer au gouvernement et à  la CENI, l’ouverture de discussions avec l’ensemble de la classe politique afin de trouver des solutions consensuelles susceptibles de garantir des élections locales crédibles ». Et sur ce point, Mme Adjamagbo a fait savoir que « Les élections locales, défendues et préparées ensemble par toutes les forces démocratiques seraient une des voies pour parvenir, sans la communauté internationale à  l’alternance au plus tard en 2020 ».

En attendant que son appel pour les reformes et les élections soit entendu par le pouvoir, la coalition a lancé un nouvel appel à  toutes les forces démocratiques, aux organisations de la société civile et de la diaspora pour se retrouver en vue non seulement d’obtenir la libération des détenus et otages politiques qui croupissent dans les prisons mais aussi organiser la remobilisation des populations togolaises en vue de l’alternance.

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à  Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement