Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : Depuis la prison, Kamto s'adresse aux Camerounais et revendique (toujours) la victoire à  la présidentielle
 

Cameroun : Depuis la prison, Kamto s'adresse aux Camerounais et revendique (toujours) la victoire à  la présidentielle

 
 
 
 2917 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 06 mai 2019 - 16:34

Maurice Kamto (Ph )

© koaci.com – Lundi 6 Mai 2019– Maurice Kamto, le président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc), vient encore de s'adresser aux Camerounais.

Dans sa lettre de dix pages, le leader du Mrc rappelle ses solutions à  la crise anglophone. Il continue de dénoncer le "hold UP" électoral et de revendiquer la victoire à  l'élection présidentielle du 7 octobre 2018.

Pourtant selon les résultats officiels proclamés par le conseil constitutionnel, Paul Biya a été déclaré vainqueur du scrutin avec 71,28% suivi de kamto crédité de 14,23%.

Selon Kamto, le scrutin du 7 octobre a débouché sur une "crise post-électorale" et a conduit le pays dans un déchaînement de haine "sans précédent", à  "l'arrestation et à  la détention illégales" de près de 200 militants et sympathisants du MRC.

Pour l'ancien membre du gouvernement, classé 2e à  l'élection présidentielle du 7 octobre dernier, le verdict du scrutin avait été rendu par une institution à  la fois "iillégale" et "illégitime".

Kamto fait savoir que la composition du conseil constitutionnel Camerounais "viole" les textes qui l'organisent et la régissent.

L'ancien ministre délégué auprès du ministre en charge de la justice affirme toujours être le vainqueur de l'élection présidentielle du 7 octobre dernier.

"Non! Je ne vais pas m'excuser d'avoir gagné l'élection présidentielle du 7 octobre 2018 et de dénoncer le détournement du choix démocratique en ma faveur", écrit kamto qui dénonce dans le même temps, une traque policière "sauvage", une répression judiciaire "grotesque" et un règlement de compte administratif "brutal" et "cynique".

S'agissant de la crise anglophone, Kamto réitère son appel au dialogue "inclusif" avec les séparatistes.

Pour rappel, Maurice Kamto et les militants du MRC interpellés à  Douala le 29 janvier 2019, après des manifestations interdites par le pouvoir sont poursuivis pour des faits d'insurrection, de rébellion, d'hostilité contre la patrie, de destruction des biens publics, de manifestation interdite et outrage au président de la République.

Depuis leur interpellation, tous les recours interjetés en demande de libération ont été rejetés par la justice Camerounaise.

Enfin le message de Maurice Kamto intervient dans un contexte politique marqué par la visite de Michelle Bachelet, haut commissaire des Nations-unies aux droits de l'homme.

La diplomate onusienne a rencontré les autorités camerounaises dont le chef de l'État, les leaders politiques et des activistes de la société civile.




Armand Ougock, Yaoundé

-Joindre la rédaction camerounaise de koaci.com à  Yaoundé: (+237) 691 15 42 77 ou cameroon@koaci.com –
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement