Ghana Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Ghana : Arrestation à  Ho de 8 indépendantistes du Togoland avant le 9 mai
 

Ghana : Arrestation à  Ho de 8 indépendantistes du Togoland avant le 9 mai

 
 
 
 5750 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 06 mai 2019 - 17:02

Une partie de l’arrestation (ph)

© koaci.com– Lundi 06 Mai 2019 – La police et l’Armée ghanéennes ont officiellement arrêté 8 personnes appartenant à  Homeland Study Group Foundation (HSGF), un groupe qui réclame l’indépendance de la région de la Volta au Ghana.

Elles ont été arrêtées dans la soirée d’hier dimanche à  Ho, la capitale de la région de la Volta, lors d'une « réunion pour finaliser les arrangements en vue de la proclamation de l'indépendance du Togoland le 9 mai 2019 », a en croire un communiqué de la police.

Parmi les 8 personnes arrêtées, figure le président du HSGF, Charles Kormi Kudzodzi, connu sous le nom de Papavi Hogbedetor. Kudzordzi, 80 ans, prétend avoir l'historique du plébiscite qui a permis à  la région de la Volta de se rattacher au Ghana.

KOACI a appris que les personnes arrêtées ont été transportées par hélicoptère à  Accra et sont gardées au Service des Enquêtes Nationales (BNI).

Selon le porte-parole de la police, Simon Tenkuu « L'arrestation a été effectuée par une équipe des agences de renseignement du Ghana, y compris la police et les Forces armées ».
Les agents de sécurité ont saisi une prétendue constitution du groupe et un « hymne préparé par ces huit personnes et d’autres pour leur supposé pays ».

D’après une déclaration issue par la police, « Les activités du groupe comprennent également le recrutement et la formation illégaux de jeunes dans un" style de milice " pour qu'ils forment le noyau des forces armées et de la police de leur pays ».

Afin de mettre un terme aux actions des indépendantistes, la police a prié le public de lui communiquer des informations sur le groupe, ses dirigeants et ses membres ou appeler gratuitement le 191 ou 18555.

Rappelons que c’est la deuxième fois que des membres du groupe indépendantistes sont arrêtés. La première fois c’était en juillet 2017 pour les mêmes causes. Le groupe prétexte que les habitants du Togoland avaient voté le 9 juillet 1956 pour se rattacher au Gold Coast (actuel Ghana) mais que l'union n'avait pas été créée.

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à  Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

CPI: Procès de Gbagbo et Blé Goudé, Bensouda fait-elle appel pour gagner du temps en vue de la présidentielle de 2020 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Les craintes vis à vis d'une dégradation du climat des affaires en vue...
 
2373
Oui
81%  
 
435
Non
15%  
 
131
Sans Avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008