Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Clarifications sur la crise de la chefferie à  Sanegourifla dans le département de Sinfra
 

Côte d'Ivoire : Clarifications sur la crise de la chefferie à  Sanegourifla dans le département de Sinfra

 
 
 
 3805 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 09 mai 2019 - 10:13

© koaci.com—Jeudi 9 Mai 2019- Nous relevions dans un précédent article, qu’une crise de chefferie secoue le village de Sanegourifla situé à  16 km de Sinfra sur l’axe de Yamoussoukro.

La famille Binh réclame le trône au détriment des familles de deux autres quartiers. Selon elle, le pouvoir devrait lui revenir de plein droit. Elle dénonce également la gestion des biens économiques notamment la gestion des pilonnes des sociétés de téléphones mobiles.

Pour en savoir plus sur cette crise qui perdure depuis six années, nous avons contacté l’autorité administrative en charge de la localité.

Notre interlocuteur a reconnu l’existence de cette crise due par la volonté d’un quartier qui réclame la chefferie parce que successorale selon lui, alors qu’elle serait tournante.
L’autorité affirme avoir écrit aux trois chefs des quartiers pour une réunion de restitution et mandaté le chef de tribu afin de trouver un consensus entre les protagonistes.

Mais la réunion avec le chef de tribu a été boycottée par deux des quartiers sans que ce dernier n’en informe son mandataire.

« La désignation d’un chef se fait selon les us et coutumes et surtout on privilégie le consensus », a rappelé l’administrateur civil, avant de poursuivre : « Le problème, c’est que la famille Binfla réclame la chefferie en brandissant le droit de sang comme argument. Nous n’avons pas de partie pris comme le clame partout M. Bellance Vouébou. Ce dernier ne nous facilite pas d’ailleurs la tà¢che afin de régler ce conflit. Nous rencontrons des difficultés sur le terrain à  cause du comportement des populations. Nous n’avons aucun intérêt à  imposer un chef définitif. La loi ne nous permet pas cela », a-t-il clarifié.

En ce qui concerne la répartition des biens économiques du village, l’autorité affirme s’être saisie du dossier et contacté les sociétés concernées.

« Personne ne prendre l’argent des pilonnes. Aucune facture n’a été émise depuis septembre 2012 par les opérateurs indiqués après vérification », a souligné le premier responsable administratif de Sanegourifla.

Donatien Kautcha, Abidjan
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Les médias d'Etat français interrogent Soro sur la mort de IB et sur le Putsch au Burkina, l'Etat français a-t-il une idée derrière la tête?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Justice, l'affaire du putsch au Burkina pourrait elle rattraper Guilla...
 
2943
Oui
61%  
 
1712
Non
36%  
 
136
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement