Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Les smartphones, tueurs du lien social naturel ?
 

Côte d'Ivoire: Les smartphones, tueurs du lien social naturel ?

 
 
 
 11063 Vues
 
  8 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 12 mai 2019 - 20:37

Couple dans l'ennui l'un de l'autre sur leurs smartphones dimanche à  Abidjan (ph KOACI)

© koaci.com – Dimanche 12 Mai 2019 –  Notre attention est de plus en plus focalisée sur nos smartphones, habitude machinale, on les manipule quasi mécaniquement sans trop savoir pourquoi parfois.


Reflex addictif, ces instruments à  l’utilité incontestable sont néanmoins progressivement devenus un destructeur du lien social naturel.


A Abidjan, observer deux personnes attablées voire en pleine rue, focalisées dans l’ennui de l’autre sur leurs smartphones est devenu banal. On ne se parle pas, bien triste constat d’un virage social fondamentalement dangereux où la curiosité si chère à  l’épanouissement de l’individu dans la société, laisse place à  la vacuité du placebo numérique, au précipice du zapping, sorte d’insatisfaction permanente du moment bien souvent inexploité.


On est là , ensemble physiquement mais loin mentalement, on a un être vivant devant soi, on lui parle pas, on préfère rechercher en manipulant habilement son pouce sur un écran, les uns des milliers d’autres qui foisonnent nos illusions sociales d’amitiés.

 


Que faire pour stopper le phénomène ? S’obliger à  ranger son smartphone en présence d’un semblable ou poursuivre le glissement de son indifférence.


La situation est telle qu’à  force nombre n’ont rien à  se dire, le smartphone s’érige alors comme une échappatoire, une porte de sortie mais vers quoi ?, bien souvent vers la même ritournelle d’ennui social.


Les heures passées quotidiennement à  manipuler son smartphone sans finalité précise sont autant de capital de culture générale gà¢ché, on se parle plus, on ne lit pas, on zappe en permanence, notre attention à  l’autre disparait progressivement, c’est pourtant elle qui façonne notre ouverture sur le monde et les si particulières situations de notre quotidien qui oblige à  l'élan permanent vers le savoir pour éviter l'asservissement global.

 


Tous manipulés demain par la technologie, tous robots du système ?


A suivre…

Akissi Kouamé
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Côte d'Ivoire: Béoumi, pour la consolidation de la paix, un pacte de n...
 
 
Côte d'Ivoire: Béoumi, pour la consolidation de la paix, un pacte de non agression signé par deux communautés
Société
 
Burkina Faso : Une dizaine de militaires tués dans une attaque à Kouto...
 
 
Burkina Faso : Une dizaine de militaires tués dans une attaque à Koutougou
Kenya: Deux internationaux de rugby condamnés à 15 ans de prison pour viol collectif sur une chanteuse
Société
Kenya: Deux internationaux de rugby condamnés à 15 ans de prison...
Kenya il y a 11 heures
 
Ghana : 40 ghanéens déportés des USA
Société
Ghana : 40 ghanéens déportés des USA
Ghana il y a 13 heures
 
Côte d'Ivoire : Djébonoua, voulant faire un dépassement, un car tue deux personnes à moto
Société
Côte d'Ivoire : Djébonoua, voulant faire un dépassement, un car t...
Côte d'Ivoire il y a 14 heures
 
 
 
 
  8 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Les smartphones, tueurs du lien social naturel ?
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Onidas
Synthèse ultra brillante et sujet utile. On ne voit que ça, les gens ne se parlent plus, ils sont là  avec leurs téléphones et ne se regardent même pas, c'est d'une tristesse et le fruit d'un processus général appauvrissement intellectuel. Onidas
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
fmk
J'en parle tous les jours, c'est un vrai sujet de préoccupation. A quoi ça sert même d'inviter quelqu'un si c'est pour qu'il passe son temps sur son téléphone à  causer avec d'autres ou à  chercher d'autres choses qui l’intéresse alors que vous, vous etes en face de lui et vous attendez des échanges interessants. Certes qu'attendre d'une société ivoirienne dominée par le foot et les télénovélas...
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Mauvais LeMauvais
Ce n'est pas seulement en Côte d'Ivoire, c'est un phénomène planétaire. Une autre forme de civilisation qui malheureusement va perdurer, si l'on n'y prend garde. Moi, j'ai coupé ça très court. Quand j'invite des amis et/ou la famille à  la maison, tous les téléphones, qu'ils soient Smarts ou pas, doivent être fermés. Sinon la prochaine invitation sera pour avant longtemps...
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Olidecoq
On sait même pas pourquoi vous voulez vivre comme le blanc forcément ayaaaah africains quel lien social comme si le pays est stressant vous voulez vous créer du stress forcément n importe quoi
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
k
Avant on se prenait la main, maintenant on prend son téléphone et on prend aucun plaisir, aucune sensation sensorielle. Le lien humain est effectivement brisé. Pour mois c'est une stratégie du "système", du nouvel ordre mondial pour nous manipuler et nous enfermer dans une prison mondiale.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
tttt
Si tu veux que ça tue pour toi, ça va tuer, c'est tellement simple.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKA BLAH
@MAUVAIS LeMAUVAIS...... Ce fléau est certes mondial, mais les ivoiriens sont devenus des champions dans l'exagération de tout fléau nuisible. comme le "broutage". Le RDR exporte meme le "broutage" aux Gabon. Dans des pays Européens , ils le font d'une manière modérée. Je ne parle pas des africains qui vivent dans ces pays qui ne changent jamais.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
LICOUL2000
je suis ouaa, la qualité de redaction de cet article est d'une rareté dans le monde médiatique africain. Respect et bravo. Vous aidez vraiment à  la prise de conscience utile.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008