Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Les Inspecteurs du travail menacent le processus des élections professionnelles
 

Côte d'Ivoire : Les Inspecteurs du travail menacent le processus des élections professionnelles

 
 
 
 6285 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 21 mai 2019 - 16:58

Lucas Abouo annonce que les inspecteurs du Travail ont pris leurs responsabilités


© koaci.com -- Mardi 21 Mai 2019 –Les Inspecteurs du Travail de Côte d’Ivoire dénoncent la lenteur observée dans le traitement de leur dossier relatif aux indemnités spécifiques.

Lucas Abouo K, Secrétaire général national de l’Union syndicale des inspecteurs du Travail de Côte d’Ivoire ( USINTCI) a fait cette révélation à  la presse aujourd’hui, au cours d’une rencontre qui s’est tenue à  Koumassi.

Face à  la lenteur du Gouvernement dans le traitement du décret instituant les indemnités spécifiques, le Secrétaire général national annonce que les Inspecteurs du Travail ont décidé de prendre leur destin en main et envisagent de mener des actions d’envergure.
Les Inspecteurs du Travail demandent au Gouvernement de se pencher sur l’amélioration de leurs conditions vie et de travail. Sinon, ils ne participeront pas au processus des élections professionnelles.

Ils veulent également saisir la Commission d’application des normes de la Conférence internationale du Travail pour dénoncer la violation des conventions no 81 sur l’inspection du travail dans le commerce et l’industrie, no 129 sur l’inspection du travail dans le commerce et l’industrie et no 150 sur l’administration du Travail.

Les Inspecteurs du travail invitent le Représentant-pays du Bureau International du Travail (BIT), les organisations patronales et les organisations professionnelles de travailleurs à  peser de tous leurs poids afin que leurs préoccupations soient prises en compte dans les meilleurs délais.

Au cours de cette rencontre du jour, Lucas Abouo K. a rappelé que les indemnités réclamées par les inspecteurs du Travail tirent leur fondement dans la loi n°2015-532 du 20 juillet 2015 portant code du Travail, publiée le 14 septembre 2015.

«Je rappelle ces dates, juste pour vous signifier combien les inspecteurs du Travail ont été patients. Aujourd’hui, nous sollicitons l’appui de la presse pour demander à  nos autorités de bien vouloir traiter avec bienveillance et célérité cette question ainsi que tout ce qui fragilise le fonctionnement de l’Administration du Travail, » a expliqué, le Secrétaire général national de l’USINTCI.

Selon lui, cela fait maintenant 4 ans que la loi portant code du Travail a été adoptée et est en application dans le monde du travail et les Inspecteurs du Travail de Côte d’Ivoire s’efforcent à  appliquer une loi sans décret d'application ou du moins à  appliquer une loi avec des décrets d'application qui lui sont antérieurs.

Il a affirmé qu’à  ce jour, sur la soixantaine de décrets prévus par la loi, seuls 7 décrets ont été pris en compte et parmi les décrets non encore pris compte, figure le décret instituant des indemnités spécifiques (indemnité de risque, indemnité de participation à  la judicature, indemnité de sujétion, indemnité de déplacement, indemnité de logement) au profit des inspecteurs du Travail.

Par ailleurs, le vendredi 19 avril 2019, la Direction générale du Travail a reçu 25 véhicules des autorités. Cette action du gouvernement a été saluée par le Secrétaire général national.

«Je voudrais également à  travers votre canal, exprimer notre gratitude à  l’endroit du Gouvernement pour ses efforts dans le sens de l’amélioration des conditions de travail des inspecteurs du Travail, » a-t-il conclu.


Wassimagnon
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Justice, l'affaire du putsch au Burkina pourrait elle rattraper Guillaume Soro?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Attaquer frontalement les USA est-elle une bonne stratégie pour Guilla...
 
982
Oui
30%  
 
2137
Non
65%  
 
144
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement