Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Le DG des Impôts au nom du chef de l'Etat et du Premier ministre offre,  plus de 30 tonnes de vivres et non vivres aux populations du Hambol
 

Côte d'Ivoire : Le DG des Impôts au nom du chef de l'Etat et du Premier ministre offre, plus de 30 tonnes de vivres et non vivres aux populations du Hambol

 
 
 
 4512 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 29 mai 2019 - 16:29

Sié Abou à  droite en boubou-

© koaci.com – Mercredi 29 Mai 2019 -Ramadan, mois de solidarité et de partage. Le week-end dernier, les élus et cadres ressortissants des Sous-préfectures de Tafiré, Badikaha et Niédiékaha, au centre-nord de la Côte d’Ivoire dans la région du Hambol ayant pour chef-lieu de département, Niakaramadougou, ont traduit cette affirmation en actes.

Ils ont sillonné les trois localités, les bras chargés de dons divers. Ils ont offert aux populations, plus de 40 tonnes de vivres et de non-vivres. Ces produits offerts au nom du chef de l’Etat, Alassane Ouattara et du Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, sont essentiellement composés de sucre, de riz, de pà¢tes alimentaires, de lait, de nattes et de bouilloires pour les mosquées, d’une valeur de plus 25 millions de FCFA.

Le Directeur général des Impôts, Ouattara Sié Abou, porte-parole de la délégation des cadres et principal initiateur du don avec le Directeur général du Budget et des Finances, Traoré Seydou, a saisi l’occasion pour rappeler la nécessité de l’union entre les populations, condition pour réussir le projet de développement gouvernemental.

« Par ce don, l'ensemble des cadres, fils et filles des sous-préfectures Badikaha, de Niédiékaha et de Tafiré, vous apportent le salut et le soutien du président de la République, SEM Alassane Ouattara et du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly ", a-t-il fait savoir. Revenant sur l’actualité qui domine sur place, il a salué les actions de développement posées par le gouvernement : éducation, eau potable, renforcement de l’électricité.

Sur la question de la mévente de la noix de cajou qui fait débat, il est revenu sur les initiatives prises dans le sens de l’amélioration du prix de vente. Mme Ouattara Matenin, Préfet du département de Niakara, qui a présidé le lancement de la remise à  Tafiré, avait à  ses côtés, l’ensemble des Sous- préfets des localités : Brikpo Yohou Casimir (Tafiré), Kouadio Kan (Badikaha) et Coulibaly Laimehè (Niédiékaha). Elle, à  son tour, s’est félicitée de l’action des cadres et soutenu que le chef de l’Etat est à  l’écoute des populations. Pour l’occasion, les chefs traditionnels et les populations ont fait nombreux le déplacement sur l'esplanade de l'Hôtel de ville de Tafiré. S'exprimant au nom des bénéficiaires, M. Kanté Tidiane, Président de la communauté musulmane, a traduit la joie et la reconnaissance de ceux-ci, non seulement aux cadres mais aussi et surtout au Chef de l'État et au Premier ministre pour " les efforts constants à  la construction et à  la modernisation de la Côte d'Ivoire et particulièrement de Tafiré et ses localités voisines ".

Le guide religieux a dit des bénédictions et promis des prières en vue d'optimiser la cohésion, l'entente et la paix en Côte d'Ivoire. Après le guide religieux, Koné Sanga, chef de canton et Coulibaly Allassane, Président du Conseil supérieur des Chefs de villages, sont intervenus pour saluer les donateurs, tout en s’engageant à  être aux côtés du Chef de l’Etat et de son gouvernement. C’est le même message de gratitude que Coulibaly Siaka Minayaha, Directeur de Cabinet du ministre de l’Agriculture et le Colonel Coulibaly Amadou, fils de Kouroukouna et Directeur général adjoint des Douanes, ont tenu lors de leurs différentes interventions.

En soutien à  la communauté musulmane, une rupture collective de jeûne a été organisée. Les guides religieux des trois sous-préfectures se sont réunis pour prier ensemble et partager un repas, dans la soirée de vendredi, avec les autorités et les cadres.

Selon le premier magistrat de la commune de Tafiré, Coulibaly Sounkalo dit Charles Sanga, cette rupture collective de jeûne est « une démarche conjointe des cadres qui entendent témoigner leur soutien et leur solidarité à  la communauté musulmane locale, en ce temps de pénitence, de partage et prières ».



Donatien Kautcha, Abidjan
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Avez vous un doute sur le fait que la présidentielle ne puisse se tenir le 31 octobre 2020?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Didier Drogba pèse-t-il assez dans le milieu du foot local pour préten...
 
2553
Oui
53%  
 
2101
Non
44%  
 
172
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement