Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Blocage des travaux de réforme de la CEI, le Gouvernement accuse la plateforme EDS et le PDCI-RDA, ils se défendent
 

Côte d'Ivoire : Blocage des travaux de réforme de la CEI, le Gouvernement accuse la plateforme EDS et le PDCI-RDA, ils se défendent

 
 
 
 7404 Vues
 
  8 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 30 mai 2019 - 23:42

© koaci.com --Jeudi 29 Mai 2019—Depuis le 21 janvier 2019, un dialogue politique national a été initié par le Gouvernement en vue du réexamen de la composition de la Commission Electorale Indépendante (CEI), conformément à  l’arrêt de la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples.


Malheureusement, il a pris du plomb dans l’aille. Dans un communiqué, le ministre de l’Intérieur et de la sécurité déplore l’absence du PDCI-RDA et de EDS aux séances du Comité restreint.


«Au cours des échanges, qui se sont déroulés dans un esprit constructif, il a été noté dans les propositions des différents acteurs, aussi bien des points de convergence, que de divergence. Toutefois, le PDCI-RDA, et le groupement EDS, sur les neuf Partis et Groupements politiques attendus, évoquant des préalables, n’ont pas pris part aux séances du Comité restreint, cadre de discussions unanimement adopté après les séances plénières, » précise le communiqué.


Selon Sidiki Diakité, le Gouvernement, soucieux d’aboutir, à  la fin du processus, à  un consensus national sur la question de la composition de la CEI, réitère son invitation à  tous les acteurs à  participer à  ces concertations.


Il rappelle que, tenant compte du calendrier électoral de 2020, les travaux devront s’achever, impérativement, au cours du mois de juin 2019, pour permettre au Premier ministre d’en soumettre les résultats au Conseil des ministres.


Le ministre de l’Intérieur et de la sécurité annonce enfin que, la prochaine réunion du Comité restreint avec les partis politiques est fixée au vendredi 31mai 2019 à  10h à  la salle C de la Primature.


Suite au communiqué du Gouvernement, les Directions du PDCI-RDA et de l’EDS ont réagit aujourd’hui.


«La Direction du PDCI-RDA avec étonnement, vient de prendre connaissance d’un communiqué du Gouvernement relatif aux travaux de la réforme de la Commission Électorale Indépendante(CEI), » soutient le parti de Henri Konan Bédié dans son communiqué.


 
Alors que le communiqué accuse le PDCI et d’autres groupements politiques de bloquer les travaux de la réforme de la CEI, la Direction du PDCI-RDA rappelle au Gouvernement que, dans un esprit d’ouverture et de franchise, le parti a participé à  toutes les réunions auxquelles il a été convié.


«Il est important de noter qu’à  la rencontre du 04 avril 2019, présidée par SE Amadou GON COULIBALY, Premier Ministre de la République de Côte d’Ivoire, un accord a été trouvé de travailler, dorénavant, dans un cadre de concertation dont les termes de référence devraient être adressés aux organisations politiques, par le Gouvernement. D’ailleurs le 15 mai 2019, par correspondance N* 00137/PDCI-RDA/SE/dk, la Direction du PDCI-RDA a exprimé au Gouvernement, son attente du projet des termes de références promis, » mentionne le PDCI-RDA dans son communiqué signé, du Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA, Pr Maurice Kakou Guikahué.


Le Secrétaire exécutif indique que c’est dans cette attente de la tenue de ses promesses par le Gouvernement que le PDCI-RDA apprend qu’il fait des blocages avec des préalables.


Le PDCI-RDA, marque enfin sa surprise devant une telle information et porte à  la connaissance de l’opinion nationale et internationale ses exigences d’un dialogue franc et sincère qui puisse aboutir à  des résultats concrets dans l’intérêt supérieur de la Nation.


Par ailleurs, dans une déclaration, la Plate Forme EDS affirme que le Gouvernement est visiblement dans une logique de communication dont l’objectif est de préparer son passage en force sur la question de la réforme de la CEI et du cadre juridique et institutionnel des élections en Côte d’Ivoire, contrairement à  ce qu’a décidé la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples.


EDS rappelle que la réforme de la CEI réclamée depuis des années par les partis d’opposition dans leur ensemble, mais aussi par la société civile et la population est une exigence que commande l’intérêt national.


 
«L’arrêt de la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples fait, en effet, injonction à  la Côte d’Ivoire de procéder à  la « Modification de la loi portant création, organisation, composition et fonctionnement de la Commission Electorale Indépendante », une véritable réforme de la CEI, au motif que la loi de 2014 a institué un organe électoral non indépendant et non impartial qui ne garantit pas le droit des citoyens à  choisir librement leurs représentants, » explique le Président le Pr Georges-Armand Ouégnin.


Selon lui, au terme du procès, la Cour a condamné Gouvernement à  réformer la loi sur la CEI pour la rendre conforme aux normes internationales et particulièrement aux différents traités et accords africains signés par la Côte d’Ivoire et en insistant sur la tenue d’une large concertation l’opposition a à  cœur de doter la Côte d’Ivoire d’un organe électoral consensuel qui s’appuie sur un cadre juridique et institutionnel tout aussi consensuel afin de sortir définitivement notre pays du cycle infernal d’élections tumultueuses.


EDS précise que ses propositions sont disponibles et sont prêtes à  être confrontées à  celles des autres partis politiques, à  celles du pouvoir et à  celles de la société civile, dans un cadre de concertation élargie, pour des échanges dynamiques et productifs, sans calculs et dans l’optique de la recherche d’un large consensus.


La plateforme invite enfin le Gouvernement à  se conformer strictement à  l’arrêt de la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples et à  s’inscrire avec courage et responsabilité dans une large concertation qui nous permette d’obtenir un organe électoral institutionnellement outillé pour conduire, en toute indépendance, tous les processus électoraux en Côte d’Ivoire.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Côte d'Ivoire : Sakassou, palabres entre militants RHDP, des dégâts o...
 
 
Côte d'Ivoire : Sakassou, palabres entre militants RHDP,  des dégâts occasionnés
Politique
 
Sénégal - Tchad : 4 ans après la condamnation d'Hissène Habré, toujour...
 
 
Sénégal - Tchad : 4 ans après la condamnation d'Hissène Habré, toujours aucune réparation pour les victimes, l'UA et N'Djamena interpellés
Côte d'Ivoire-Togo : Modification des conditions de mise en liberté de Gbagbo, Koffigoh : « La pierre rejetée revient sur le chantier comme pierre angulaire »
Politique
Côte d'Ivoire-Togo : Modification des conditions de mise en liber...
Côte d'Ivoire il y a 15 heures
 
Côte d'Ivoire : Présidentielle d'octobre, depuis Boundiali, Bruno Koné : « l'enjeu pour le RHDP, c'est d'avoir le plus grand nombre d'inscrits sur les listes électorales »
Politique
Côte d'Ivoire : Présidentielle d'octobre, depuis Boundiali, Bruno...
Côte d'Ivoire il y a 17 heures
 
Lesotho : Thomas Thabane et son épouse quittent le pays pour l'Afrique du Sud
Politique
Lesotho : Thomas Thabane et son épouse quittent le pays pour l'Af...
Lesotho il y a 17 heures
 
 
 
 
  8 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Blocage des travaux de réforme de la CEI, le Gouvernement accuse la plateforme EDS et le PDCI-RDA, ils se défendent
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Ko... passage en force... Bande d'imbéciles... Voilà  pourquoi il faut participer aux travaux du comité restreint en tout temps. La politique de la chaise vide a apporté quoi aux sauvages frontistes du batard adultérin gbagba ? Eux, ces animaux sont dans leur logique de chaos depuis 2011. Personne ne prendra notre pays en otage. On va avancer et bien quelque soit alpha. Qu'est ce que vous croyez bande de minables minoritaires aigris et haineux ?
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
Le pays avancera sans ou avec vous y a tjrs solution on observe
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Cerveau
Mais qu'est ce qu'ils racontent, l'EDS et le PDCI-RDA ont bien raison de le dénoncer si l'on a le sentiment que l'affaire traîne de peur de ne pas aller inéluctablement vers une défaite anticipé
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Rolandk
Si ce rassemblement de PD fait un passage en force en 2020, moi je me porterai en martyr. Je le jure sur tout ce que j'ai de plus cher au monde. Je le jure devant Dieu. Toute personne qu'ils vont presenté comme candidat et qu'ils vont vouloir l'imposer aux ivoiriens comme president de la cote d'ivoire, je vais le descendre en pleine foule. Je le jure. Ils feront de moi ce qu'ils voudront mais je vais le descendre. Faites vos grimaces avec votre CEI. Vous allez comprendre qu'on ne peut pas tout boucler, tout gerer à  tout moment. On vous regarde. On est ensemble.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Dmx
Mais qu'est qu elle a cette puce numéroté ?tjr entrain d injurier .bon je comprends il n y a rien de bon dans une punaise. Même si elle est c est 1o1.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Olidecoq
Mais qu' est ce que ça fait à  l état de réformer cette cei , Vous réformez de toute façon moi je suis convaincu que le rhdp est majoritaire pourquoi avoir tout ces quiproquos ? N ayez ps peur reformez vous allez gagner de toute façons en clair vote clair ado gagne ce qui va déranger c est peut être les autres échéances sinon ado gagne sur vu le travail abattu
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Wence
Rolandk, on dirait que pendant la guerre tu as descendu beacoup hein. Haa, les courageux du web. Bon Je pense que l'opposition doit s'asseoir pour discuter quelques soient les divergences. C'est dans le dialogue qu'on peut trouver un terrain d'entente.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKA BLAH
Comme d'habitude... Pour le pouvoir, le malheur se trouve dans le sang et dans les cerveaux des opposants. Un homme comme Amadou Soumahoro ne doit jamais etre PAN dans un pays aux hommes lucides.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Gbagbo et Blé Goudé vont-ils faire les yeux doux à Ouattara juste pour leur retour au Pays ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Avant son départ, Alassane Outtara doit-il accepter de discuter avec...
 
2120
Oui
58%  
 
1428
Non
39%  
 
128
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement