Burkina Faso Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso : Protestation des agents de santé à  travers une opération caisse vide
 

Burkina Faso : Protestation des agents de santé à  travers une opération caisse vide

 
 
 
 3841 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 07 juin 2019 - 17:39

©Koaci.com - Vendredi 7 juin 2019 - Les agents de santé humaine et animale ont entamé ce vendredi une opération caisse vide pour exiger l’application des accords obtenus avec le gouvernement suite à  de précédents mouvements d’humeur.

Le Syndicat national des travailleurs de la santé humaine et animale (SYNTSHA), dans une lettre a informé les autorités que ses militants et sympathisants observeront un mouvement d’humeur à  travers une «opération caisses vides» à  partir du vendredi 7 juin.

Cette opération caisse vide se traduira par l’exécution gratuite des actes de santé, y compris l’usage gracieux des produits disponibles.

Faisant suite à  un arrêt de travail de 72h sans service minimum et un boycott des permanences et gardes, cette nouvelle forme de protestation s’etalera sur trois mois selon le SYNTSHA.

«Pour compter du 07 juin 2019 à  00heure au 1er septembre 2019 inclus et renouvelable par tacite reconduction, les travailleurs de la santé humaine et animale, sur toute l’étendue du territoire national, vont s’abstenir de fournir les rapports statistiques et d’effectuer les tournées et missions », indique la lettre.

Durant cette période, les agents ne procéderont pas à  l’enregistrement des malades aux fins de statistiques et autres activités connexes.

Toutes ces actions visent à  interpeller le gouvernement sur le non-respect de leurs engagements pris en faveur des agents de santé humaine et animale.

«Après plusieurs interpellations, rencontres de concertations, grèves, les travailleurs n’ont reçu de la part du gouvernement jusque-là  que mépris et indifférence », a indiqué le syndicat dans sa lettre, appelant au « respect concret du protocole d’accord gouvernement-SYNTSHA du 13 mars 2017».

Le SYNTSHA réclame également «le respect du libre exercice des libertés démocratiques et syndicales, le droit de grève en particulier», «la prise de mesures diligentes pour un fonctionnement optimum des formations sanitaires et vétérinaires du pays».

Boa, Ouagadougou
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Justice, l'affaire du putsch au Burkina pourrait elle rattraper Guillaume Soro?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Attaquer frontalement les USA est-elle une bonne stratégie pour Guilla...
 
982
Oui
30%  
 
2137
Non
65%  
 
144
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement