Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : À Bouaké pour prévenir les conflits inter-communautaires, Sidi Touré sermonné par un chef qui réclame Amadou Koné
 

Côte d'Ivoire : À Bouaké pour prévenir les conflits inter-communautaires, Sidi Touré sermonné par un chef qui réclame Amadou Koné

 
 
 
 14794 Vues
 
  16 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 15 juin 2019 - 19:41

© koaci.com - Samedi 15 Juin 2019 - À l'occasion de la campagne de sensibilisation sur la prévention contre les conflits communautaires après Sakassou, Béoumi et Bodokro, la caravane conduite par le ministre de la Communication et des Médias Sidi Touré, a fait une escale ce Samedi 15 Juin au palais du Carnaval de Bouaké, avec la présence des populations et certains cadres de la région de Gbêkê comme constaté sur place par KOACI.

Le porte parole du gouvernement au cours de son allocution, a exhorté les populations à  privilegier le dialogue et la concertation dans toutes les situations.

« La paix et l'entente entre tous doivent être les compagnons de tous les jours.» a indiqué le ministre Sidi Touré qui ne s'attendait nullement, à  une intervention explosive d'un chef de communauté.

Prenant la parole pour des préoccupations, Diomandé Béma dit Ben, chef de la communauté Bafing à  Bouaké, par ailleurs président de l'Union des chefs de Commmunauté de la région de Gbêkê, a fustigé la cérémonie du ministre en se prononçant sans état d'à¢me sur l'absence selon lui, de certains acteurs qui seraient incontournables dans la région de Gbêkê.

« Où est Amadou Koné pour une telle rencontre ? La mobilisation n'est pas digne d'un ministre comme vous. Je demande la reprise de cette assemblée parce que nous avons un leader dans la région qui est Amadou Koné et il faudrait qu'il soit associé...» a déclaré haut et fort sous des murmures, le président de l'Union des chefs de commmunauté de la région de Gbêkê, Ben, celui à  qui le maître de cérémonie tentait vainement d'arracher le micro.

À sa suite, le ministre a fait savoir que le micro sera retiré au prochain qui interviendra dans le même contexte, tout en expliquant qu'une telle rencontre n'est pas appropriée pour faire de jugement.

Rencontré quelques moments après la fin de la cérémonie, Diomandé Béma, l'homme qui a semé la confusion au palais du carnaval, a confié à  KOACI qu'il n'était pas contre le ministre Sidi Touré mais pour lui, vue l'influence qu'aurait le ministre Amadou Koné dans le Gbêkê, sa participation à  cette opération serait primordiale.

« Pour une réunion pareille, tu ne peux pas la faire aujourd'hui dans la région de Gbêkê sans le ministre Amadou Koné. C'est Amadou Koné que nous considérons comme le leader politique de la région de Gbêkê. Tout le temps, quand on voit Amadou Koné, il y a Jean Claude Kouassi, Fanny Ibrahima, tous les cadres Baoulé et même le ministre Sidi Touré qui sont derrière lui (...) Si tu veux faire ces genres de choses, surtout qu'il y a mort d'hommes dedans, il faut associer tous les cadres.

J'ai pas vu les cadres de Béoumi. On nous a pas présenté les cadres de Béoumi. Lui-même il est cadre de là -bas mais on voulait voir des cadres Baoulé de Béoumi avec lui dans la salle. J'ai dit de reprendre cette réunion avec Amadou Koné pour que ça soit bien faite. Comment on peut aller s'asseoir dans un côté de la salle du palais du carnaval pour tenir une rencontre pareille ? C'est à  peine si les gens sont venus. C'est pas digne du ministre Sidi Touré, un fils de la région qui vient donner des informations à  ses pères et mères.

Moi je trouve que ça ne lui ressemble pas, surtout en tant qu'un ministre de la Communication (...) J'ai également dit aux chefs en public qu'ils arrêtent de faire semblant et de dire la vérité (...) C'est un problème politique qui s'est passé à  Béoumi, qu'on ait le courage de le dire. Il faudrait qu'on soit franc avec les cadres, même si ça les blesse (...) Moi chef Ben, je ne suis pas contre un cadre.» a expliqué Diomandé Béma, chef de la communauté Bafing à  Bouaké et président de l'union des chefs de commmunauté de la région de Gbêkê.

T.K.Emile
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Côte d'Ivoire: Publication de la dépouille supposée de Dj Arafat sur l...
 
 
Côte d'Ivoire: Publication de la dépouille supposée de Dj Arafat sur les médias sociaux
Société
 
Côte d'Ivoire : Bouaké, pour éclairer la lanterne des jeunes sur le ra...
 
 
Côte d'Ivoire : Bouaké, pour éclairer la lanterne des jeunes sur le rassemblement, la JFA s'implante dans le Gbêkê
Côte d'Ivoire :   Un commerçant de médicaments contrefaits interpellé, paie l'amende puis repart avec sa marchandise
Société
Côte d'Ivoire : Un commerçant de médicaments contrefaits interp...
Côte d'Ivoire il y a 14 heures
 
Côte d'Ivoire: Daoukro, non identifiés, des individus prennent pour cible l'hôtel de la Paix et font plusieurs dégâts
Société
Côte d'Ivoire: Daoukro, non identifiés, des individus prennent po...
Côte d'Ivoire il y a 19 heures
 
Côte d'Ivoire : À Botro pendant la JIJ 2019,  le conférencier révèle « c'est notre mentalité de sorcier qui crée des problèmes de cohésion sociale »
Société
Côte d'Ivoire : À Botro pendant la JIJ 2019, le conférencier rév...
Côte d'Ivoire il y a 21 heures
 
 
 
 
  16 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : À Bouaké pour prévenir les conflits inter-communautaires, Sidi Touré sermonné par un chef qui réclame Amadou Koné
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRANBLE DEH
Que je me marre, "kô" Amadou Koné leader de cette région, vous vous foutez de votre gueule vous même, si votre guerre de positionnement au RDR momifié fait rage ça c'est votre problème mais de là  à  dire des à¢neries, c'est se foutre de notre intelligence. Le poids politique d'Amadou koné à  Bouaké ne vaut pas celui d'un colibri.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Mauvaise approche de Diomandé Béma. De un il y'a des milliards de raisons qui pourraient avoir prévenu la présence du Ministre Koné. De deux, cette rencontre n'est pas une fin en soi. C'est un début d'un processus. Qui a dit que le Ministre Koné n'est pas impliqué ou ne s'impliquera pas aux prochaines rencontres ? Je déplore ce folklore de ce chef sémeur de trouble et irresponsable. Il faut éviter ce manque decrespect à  un ministre de la république présent car le faisant on le fait à  son mandant. On va avancer...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
dramani
Merci au chef Diomande Béma pour sa sincérité, sa clairvoyance et son franc-parler à  ses imbéciles et autres sauvages du rdr à  qui nous disons sans cesse, qu'on ne peut pas aller à  la réconciliation entre les fils et filles de ce pays, sans s'attaquer aux causes profondes de ses crises intercommunautaires. Vous l'avez dit brave chef, la cause de la crise intercommunautaire à  beoumi est «politique», comme les précédentes d'ailleurs! il faut donc que les politiques dans leur diversités idéologiques et culturelles s'impliquent (soient associés) dans la gestion de ces crises et que les différentes parties se parlent franchement. Mais que nenni!!!! Un cancre de ministre décide de faire cavalier seul, exclut les baoulé et des leaders politiques de sa ridicule initiative et retournera dire au sanguinaire et génocidaire et diviseur commun des ivoiriens en chef que la réconciliation est bouclée à  bouaké. Pauvre imbécile de rat du rdr. Heureusement qu'il y a des intelligences comme ce chef Diomande Béma (une vraie exception. On oubliera les barbus et leurs incantations partisanes), qui ont conscience que la réconciliation n'est pas un jeu, pour venir fanfaronner devant des chefs traditionnels où l'on exclut des acteurs majeurs. Le comble c'est quand ce ministre de la nébuleuse rdr menace de ne plus donner la parole aux autres. Mais, faut-il s'en étonner quand on sait que la sauvagerie et la violence sont les «facteurs x» du rdr. 😂😂 Maudite case verte et ses rats qui y pullulent.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zometmil
Le non dit est:Sidi est un étranger.Pour un tel evenement c'est Amadou Koné,qui est ivoirien et apprecié par les djoula de Bouaké qui devait être l'initiateur.La communauté locale et originale,les baoulé sont là  à  titre figuratif.De toutes les manières la justice des vaiqueurs ne fait que les arrêter seulement. Les djoula sont libres après les meutres sur les godê.Un jour cela sera traité.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
FerDeLance
Voilà  un chef digne. Si les vrais problèmes ne sont pas posés, comment trouver des solutions. Ils veulent faire croire que tout es sous contrôle.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
By the way, BONNE FÊTE DES PÈRES à  tous les papas de KOACI, la référence sans pareil... (En qu'observateur et sans être sexiste, je souhaite également et rétroactivement BONNE FÊTE DES MÈRES à  toutes les mamans de KOACI... )...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
dramani
Sauvage et tonneau vide maison @101-puces de chien, la vérité rougit les yeux mais ne le cassent pas. C'est le hic avec la racaille du rdr, on vous dit la vérité, si ce n'est pas qualifié de xénophobie et de racisme, c'est un manque de respect à  ton sanguinaire de sindou parce qu'un chef traditionnel à  osé dire la vérité à  son ministre. En fait, on ne peut arriver à  rien avec vous les médiocres du rdr. Voilà  pourquoi je te qualifie de cancre. En quoi dire à  un cancre de la république la vérité est-il un manque de respect ? Et puis venant de l'abruti de ton.espèce, tu sais ce qu'est le respect ? Toi tu encules ta pute de mère ? Koh «manque de respect». Toujours le zire d'affronter les problèmes. Cafard.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zometmil
"J'ai pas vu les cadres de Béoumi. On nous a pas présenté les cadres de Béoumi. Lui-même il est cadre de là -bas mais on voulait voir des cadres Baoulé de Béoumi avec lui dans la salle."Pourquoi vous voulez les voir? Pour supplier votre mossi? Ça non! Ou pour son"sabari"s'agenouiller en public? Allez-y selon votre justice des vainqueurs du mossi. "C'est un problème politique qui s'est passé à  Béoumi"Et oui enfin la vérité.Les djoula rhdp instrumentalisés pour tuer les godês pdci.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Au fils de draînée et traînée @batard-ni... Demande à  ta pieuvre pondeuse maternelle aux entrailles souillées de nous dire à  travers ses suintements ce que tes sauvages bétés et assimilés frontistes comme toi ont fait ou font dans ce pays pour cette paix ? SOFB...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Imbécile @batard-ni comme ton maudit géniteur... Faites vous peur... La réconciliation n'est pas une voie à  sens unique... Depuis, votre libération rien que des propos de divsion et sectaires comme la guenon vipère adultérine simone... Imbécile bis...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
LE DEBOULONNEUR
Un margouillat tête rouge remis a sa place par un mouton belliqueux ! Juste un cafouillage idiot entre djoula cafri boussoumani. Bien sûr le gros porcs pervers @101 cocoti ne pouvait pas rester en dehors d'un débats aussi stupide. Et il soutien le mouton du grand mouton.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
Merci @peace @toi aussi ...laisse les aigris on voit l évolution du Cameroun,du Burkina du Mali les pauvres pauvres d eux ils prient pour pire pour la rai on avance quand tu es un fruit pourri c est gà¢té lol
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
aze
La parole certe réconcilie,mais les faits et gestes en sont la confirmation. En tout cas, Bouaké est très gros, et vous faites bien...de penser sensibilisation...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Kloklodeh
J'ai toujours dit que sidi là  est un mineur politicien. Les preuves sont devant lui. Ouattra fait attention à  tes ministres, aucun ne te dit la vérité sur la réalité du terrain. On attend de voir les autres impopulaires
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
dramani
Sacré @101-puces-de-chien!! ton bégaiement montre que j'ai réussi à  te décoller un peu de l'observation du cul pourri de ta sale pute de mère. Cafard. Justement, parce que la réconciliation n'est pas à  sens unique (comme tu le dis), ce brave chef a exigé du ministre, que dans le cas de Beoumi, toutes les parties prenantes soient associés à  sa caravane de réconciliation. Tu me rejoins petite cervelle. Mais, comm ce qui nous divise est plus fort que ce qui nous réunit, tu me prouves encore une fois de plus que tu demeures un cancre. Un conseil: vas-y sucer les hémorroïdes nauséeuses de ta pute de mère, ça te remettra ta cervelle de cafard en place. Koh. «vous vous faites peutr». refrain d'un cancre observateur. La suite.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SIMONDIDI
J'ai du mal à  me retrouver dans la classification des régions de mon pays. Béoumi, en plein cœur du patrimoine foncier Baoulé, le député s'appelle Sidi Touré, un nouveau patronyme baoulé? Bouaké, la deuxième ville de Côte d'Ivoire, capitale de la région de baoulé, me dit-on le leader politique s'appelle encore Amadou Touré et, à  une rencontre de réconciliation après une agression des autochtones baoulé par des étrangers malinké, on parle d'intervention de chef de la communauté du Bafing. Je croyais que la région du Bafing c'est les mahou qui sont de touba, Nord ouest alors que le Gbèkè est au centre? Les conflits communautaires ne finiront pas en Côte d'Ivoire quand les étrangers sont plus nombreux que les autochtones dans une région et se croient plus chez eux que les autochtones. Que Dieu nous aide à  prendre conscience que la régionalisation est la seule voie pour retrouver la paix dans ce pays. (un étranger n'est-il pas celui qui n'est pas chez lui? Même dans nos villages, si tu quittes ton village pour aller dans le village voisin tu es un étranger).
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008