Burkina Faso Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso : Plus de 110.000 candidats à  la conquête du baccalauréat
 

Burkina Faso : Plus de 110.000 candidats à  la conquête du baccalauréat

 
 
 
 3858 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 21 juin 2019 - 12:50

©Koaci.com - Vendredi 21 juin 2019 - Plus de 110.000 candidats ont entamé ce vendredi les épreuves du baccalauréat sur l'ensemble du territoire burkinabé.

Ce sont exactement 110 508 candidats, répartis dans 412 jurys, qui vont à  la conquête du baccalauréat, le premier diplôme universitaire.

Le plus jeune candidat, à¢gé de 14 ans, a été enregistré dans a region du plateau central.

Les épreuves du baccalauréat font suite à  celle du Brevet d’études de premier cycle (BEPC), administré le 6 juin, tout comme, le Certificat d’aptitude professionnelle (CAP) et le Certificat d’études primaires (CEP) qui a eu lieu du 11 au 13 juin.

"Je salue tous les acteurs du monde éducatif à  savoir les enseignants, l’administration, les parents d’élèves, qui ont travaillé pendant toute l’année scolaire, parfois dans des conditions difficiles, pour rendre possible ces examens de fin d’année", a écrit le président Kaboré dans un message.

"Malgré la conjoncture marquée par l’insécurité et les différentes frondes sociales, le gouvernement n’a ménagé aucun effort, pour créer des conditions favorables à  la tenue de ces examens.", a écrit le président burkinabé Roch Marc Christian Kaboré.

"J’ai une pensée particulière pour les élèves et les enseignants qui sont dans les zones en situation sécuritaire sensible, ou qui ont été obligés de quitter leurs zones pour des raisons d’insécurité. Nous travaillons à  rétablir la quiétude sur l’ensemble du territoire", a-t-il indiqué.

"Attaché à  une éducation de qualité et qui réponde aux exigences de l’emploi, j’engagerai toujours les efforts et les moyens nécessaires pour atteindre cet objectif", a-t-il conclu.

En rappel, plus d’un milliers d’écoles ont été fermées dans plusieurs régions du Burkina Faso, en raison des menaces terroristes qui ont fait plusieurs centaines de morts ces quatre dernières années.

Boa, Ouagadougou
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : A ne pas lever les mots d'ordre et ne pas accepter le dialogue, l'opposition risque-t-elle de se marginaliser?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Les habitants de Dabou ont ils profité d'un contexte de tension pour...
 
2
Oui
0%  
 
566
Non
82%  
 
120
Sans Avis
17%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement