Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Crise APF, un proche de Soro martèle « en réalité, il ne se bat même pas pour devenir président, si l'APF arrive à  se regarder dans la glace, tant mieux »
 

Côte d'Ivoire: Crise APF, un proche de Soro martèle « en réalité, il ne se bat même pas pour devenir président, si l'APF arrive à  se regarder dans la glace, tant mieux »

 
 
 
 12266 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 26 juin 2019 - 12:29

Gnangadjoman Koné (Ph KOACI)

© koaci.com - Mercredi 26 Juin 2019 - Les chances de Guillaume Soro sont très réduites en juillet prochain pour devenir le président de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) lors de la session qui va se tenir à  Abidjan.

Cette réalité, Gnangadjoman Koné, le sait et il l’a exprimé lors d’un échange que nous avons eu avec le député.

Le proche de Guillaume Soro est revenu sur ce qui s’est passé à  Rabat entre les deux délégations de députés ivoiriens, l’une conduite par Guillaume Soro président du comité politique (PCP) et l’autre conduite par l’actuel président de l’Asssemblée nationale Amadou Soumahoro.

« Comme on est dans une démocratie bananière, quelqu’un débarque à  Rabat et il dit quand je suis arrivé à  l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, j’ai dégommé celui qu’on appelle Guillaume Soro, il n’est plus membre de ma section. Ce dernier estime que ce poste revient à  la Côte d’Ivoire. Il y a eu des députés qui ont été président de l’APF sans jamais avoir été président de l’Assemblée nationale de leur pays », a-t-il confié.

Selon lui, en juillet prochain, le futur président de l’APF doit être présenté par une section. Or Amadou Soumahoro dans la nouvelle nomenclature de la section ivoirienne de l’AFP a écarté Guillaume Soro et ses proches. Ce qui de ce fait rend quasiment impossible son élection en tant que président de l’APF en juillet prochain.

« La réalité, c’est qu’en juillet, c’est vrai vous êtes vice-président, vous avez vocation à  devenir président, mais vous ne vous présentez pas à  titre individuel. Vous êtes présentés par une section. Comme Amadou Soumahoro a formé une section monocolore alors lui sait qu’il ne va pas présenter la candidature de Guillaume Soro ; c’est là  que le jeu devient complexe. Donc à  partir de ce moment, le président du comité politique Guillaume Soro prend des avocats pour voir la régularité de tout ça. Moi je vous le dis, quand vous n’avez pas encore échangé avec le président du comité politique, vous ne comprenez rien », a-t-il laissé entendre.

Il a précisé que Guillaume Soro ne se bat pas pour devenir président de l’APF, mais plutôt pour une question de principe.

« En réalité, il (Guillaume Soro Ndlr) ne bat même pas pour devenir président de l’APF, il ne va même pas devenir président, mais c’est une question de principe. C’est un homme qui est rattaché aux principes. Je vous dis et je vous le confesse, il n’y a rien dedans, il n’y a pas un rond, c’est à  titre honorifique. Guillaume Soro dit, c’est vrai il n’y a rien dedans mais c’est une question de principe. Vous m’avez dit de donner le tabouret mais si vous pensez qu’on doit préserver ce poste pour la Côte d’Ivoire, approchez-moi, mais non vous voulez m’humilier. Mais si vous voulez m’humilier, moi je vais me braquer », a révélé Gnagadjoman Koné.

Il a révélé également que lorsque l’ancien président du parlement ivoirien allait à  Rabat, c’était dans l’optique de rendre le tablier parce que de toutes les façons au bout de l’échelle, ce n’est pas Amadou Soumahoro qui allait présenter la candidature de Guillaume Soro. Ce que ce dernier recherchait à  travers ses avocats Français, c’était la régularité du processus selon le député.

« Nous autre nous avons dit à  l’APF, vous dites que vous êtes rattachés aux principes de démocratie dans l’espace Francophone mais comment vous pouvez venir dans un pays où le président de l’Assemblée nationale jusqu’à  présent est incapable de former un bureau en prenant en compte l’ensemble de la configuration générale, l’ensemble des groupes parlementaires de l’opposition à  savoir Vox-populi, PDCI-RDA et Rassemblement ? Ça veut dire qu’aujourd’hui, c’est une Assemblée où le bureau est monocolore parce qu’il n’y a que des députés RHDP qui constituent ce groupe », a-t-il ajouté.

Militant pour que la session de l’APF de juillet prochain soit délocalisée, Gnangadjoman Koné et les proches de Guillaume Soro devront se conformer à  la réalité de l’organisation à  Abidjan de l’élection du futur président de l’APF. C’est ce qu’a décidé la mission d’observation qui a séjourné à  Abidjan récemment.

Enfin, soutenant que les dirigeants de l’APF disent une chose pour se dédire par la suite, le vice-président du RACI affirme «si vous APF, vous nous dites que notre principe fondateur c’est la diversité des opinions, vous êtes en contradiction avec vous-mêmes parce que pour nous venir ici, ça suppose qu’on vient adouber les principes on vient légitimer les principes ».

« Si l’APF est capable de dire et se dédire, ce n’est pas notre échec, ce n’est pas l’échec de Guillaume Soro. Si l’APF arrive à  se regarder dans la glace, tant mieux mais le président avait voulu faire observer le principe de démocratie au sein de cette organisation », a-t-il conclu.


Jean Chrésus
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Nigeria: Etat de Kogi, le gouverneur adjoint destitué
 
 
Nigeria: Etat de Kogi, le gouverneur adjoint destitué
Politique
 
Togo: Ouverture du 2e congrès de l'ANC avec une invite de Fabre à Fau...
 
 
Togo:  Ouverture du 2e congrès de l'ANC avec une invite de Fabre à Faure
Côte d'Ivoire: 2020, Guillaume Soro annonce son retour et répond à Laurent Gbagbo: «Je suis très content de ne pas avoir d'armes»
Politique
Côte d'Ivoire: 2020, Guillaume Soro annonce son retour et répond...
Côte d'Ivoire il y a 6 heures
 
Guinée: 3ème mandat, peine de cinq ans de prison requise contre sept leaders du FNDC
Politique
Guinée: 3ème mandat, peine de cinq ans de prison requise contre s...
Guinée il y a 7 heures
 
Sénégal: Cacophonie au sommet de l'État à propos de la «réhabilitation» de l'ancien ministre Karim Wade
Politique
Sénégal: Cacophonie au sommet de l'État à propos de la «réhabilit...
Sénégal il y a 10 heures
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Crise APF, un proche de Soro martèle « en réalité, il ne se bat même pas pour devenir président, si l'APF arrive à  se regarder dans la glace, tant mieux »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
jordanchoco2020
lol je suis mort de rire voila la marche arriere qui commence , non faut meme pas t'inquieter mon cher SORO a dit il est garcon on regarde il va gagner lol
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
mamouroudiakite
EEh pauvre Cote d'Ivoire, a quand la fin de la dictature... juste pour un poste sans rémunération, l'on se met a faire tout ce tapage pour se faire démarquer cher le dure PRADO. Rire, ça me faire rire.... yako SGK.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Mdrrr...Lollll... Quel clown... Si le ridicule tuait... Il se débat pour un petit tabouret des vestiges de la grande France et cet idiot veut distraire la galerie... Donc, les avocats, les lettres etc..etc.. c'est pour le show... Idiot... Si soro francophonie avait la moindre pudeur il aurait dignement démissionné dès sa démission en tant que PAN pour éviter ce cirque... Non dans tous les cas, dans quelques semaines ce sera fini qu'il l'accepte ou pas... Rigoclown...On avance...
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Justice, l'affaire du putsch au Burkina pourrait elle rattraper Guillaume Soro?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Attaquer frontalement les USA est-elle une bonne stratégie pour Guilla...
 
982
Oui
30%  
 
2137
Non
65%  
 
144
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement