Nigeria Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Nigeria Royaume-Uni: Lettre du gouvernement à  des députés britanniques contre une supposée persécution de chrétiens
 

Nigeria Royaume-Uni: Lettre du gouvernement à  des députés britanniques contre une supposée persécution de chrétiens

 
 
 
 3615 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 29 juin 2019 - 10:52

Muhammadu Buhari et des dignitaires catholiques

© koaci.com – Samedi 29 Juin 2019 – Le gouvernement nigérian a démenti les allégations, d'un groupe baptisé Forum des aînés chrétiens du nord, selon lequel le pouvoir du Président Muhammadu Buhari utilise le sectarisme et se montre hostile aux chrétiens dans le pays.

La lettre du gouvernement nigérian est adressée au Groupe parlementaire britannique et est signée par George Adetola Oguntade, le Haut-commissaire du Nigéria au Royaume-Uni.

En plus du courrier adressé au groupe parlementaire britannique, deux autres notes ont été envoyées à  la Société Missionnaire Chrétienne (CMS) et au Groupe parlementaire pour la liberté internationale de religion ou de conviction.

Dans ces courriers, le gouvernement nigérian a estimé qu’il est inconcevable et carrément fausses, des allusions selon lesquelles le terrorisme de Boko Haram sert de prétexte pour persécuter les chrétiens.

Pour rassurer tous, le gouvernement a mais au point que «La sécurité de tous les nigérians, quelle que soit leur religion, est une priorité fondamentale du gouvernement Buhari. Le gouvernement sait que le Nigéria ne peut réaliser son potentiel que s'il existe une tolérance religieuse et une coopération ».

En ce qui concerne l’ouverture de Buhari, le Haut-Commissaire nigérian a rappelé que le vice-président de Buhari est un pasteur et que le Président « s’est lié d’amitié avec les dirigeants chrétiens et les groupes religieux à  la fois au Nigéria et à  l’extérieur ».

A propos de l’insécurité au Nigeria, le Haut-Commissaire nigérian a relevé que les problèmes de sécurité du pays n'ont pas de couleur ethnique et religieuse et que les affrontements entre agriculteurs et éleveurs sont antérieurs à  l'administration Buhari.

Pour sa lutte en faveur de la restauration de la paix dans le pays, le gouvernement nigérian a décrit Boko Haram comme un groupe meurtrier dont la sauvagerie fait décimer de milliers de vies.

Mensah correspondant permanent de KOACI au Togo, Ghana et Nigeria

 (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement