Burkina Faso Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso : Ouverture d'un dialogue politique national
 

Burkina Faso : Ouverture d'un dialogue politique national

 
 
 
 2735 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 15 juillet 2019 - 15:30

Roch Marc Christian Kaboré  ce lundi à  Ouagadougou


©ï¸Koaci.com - Lundi 15 juillet 2019 - Le président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré a lancé ce lundi à  Ouagadougou, les travaux du dialogue politique, qui réunit les partis de la majorité et de l’opposition.

Ce dialogue politique, qui se tient du 15 au 22 juillet 2019, autour de l’organisation des élections de 2020, de la situation nationale et de la cohésion sociale, est une initiative du président du Faso pour permettre aux acteurs de la scène politique nationale de s’asseoir autour de la même table, pour des échanges ouverts sur des sujets d’intérêt national.

Annoncé le 4 avril dernier lors de la rencontre, entre, d’une part, le président du Faso et le Chef de file de l’opposition politique (CFOP) et, d’autre part, le président du Faso et la majorité présidentielle, ce dialogue politique traduit la disponibilité du chef de l’Etat à  l’écoute et à  la concertation, pour un Burkina apaisé, réconcilié, et solidaire.

Les travaux de cette rencontre politique seront co-présidés par le président de l'Alliance des Partis de la Majorité Présidentielle (APMP), Simon Compaoré, et le Chef de file de l’Opposition politique, Zéphirin Diabré, avec pour rapporteur général, le ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale et de la Cohésion sociale, Siméon Sawadogo.

Chaque délégation participante est constituée de 20 personnes, dont au moins cinq femmes.

"J’ai appelé à  ce dialogue politique dans la pure tradition de la disponibilité de notre peuple à  la concertation et pour offrir aux participants que sont les partis politiques de la majorité et de l’opposition l’occasion d’apporter leur contribution à  la gestion durable des questions majeures qui se dressent devant nous, avec la volonté d’améliorer notre capacité d’anticipation", a déclaré le président Kaboré.

"Ma conviction est établie qu’il est toujours possible d’améliorer continuellement la gouvernance afin de réhabiliter l’homme burkinabè, pour en faire un artisan de premier plan de sa propre promotion et du développement du Burkina Faso, dans la paix, la démocratie et le progrès", a-t-il poursuivi.

"C’est pourquoi, j’invite les participants à  examiner avec soins et réalisme les questions relatives aux élections présidentielle et législatives de 2020, et la question du referendum constitutionnel de même que les préoccupations majeures de la situation nationale", a-t-il ajouté.

"A terme, je m’engage à  transmettre toutes les propositions consensuelles, au Gouvernement et au Parlement, dans le respect des attributions respectives de toutes les institutions républicaines", a promis le président Kabore.

Boa, Ouagadougou
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Attaquer frontalement les USA est-elle une bonne stratégie pour Guillaume Soro?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Le métro d'Abidjan, une dépense "utile"?
 
2821
Oui
64%  
 
1502
Non
34%  
 
115
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement