Cameroun Santé
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun: Le sida tue toujours dans les rangs de l'armée camerounaise
 

Cameroun: Le sida tue toujours dans les rangs de l'armée camerounaise

 
 
 
 3271 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 18 juillet 2019 - 13:56

Les officiels après la présentation du rapport

© koaci.com Jeudi 18 Juillet 2019- Le taux de prévalence du VIH dans les forces de défense camerounaises, a chuté de 6,0% en 2011 à  3,3% en 2018, révèle la 4ème étude comportementale et de séroprévalence publiée ce jeudi à  Yaoundé.

Selon cette étude réalisée avec l'aide financière de PEPFAR à  travers la division de prévention du VIH/Sida du département de la défense américain (DHAPP), le taux de prévalence globale du VIH dans les forces de défense camerounaises est de 3,3%. Soit 3,3 % chez les hommes et 3,4% parmi les femmes.

Pour la dernière étude de 2011, 6,0% de personnels militaires étaient séropositifs contre 11,3% en 2005 et 9,8% en 2002.

En 2011, précise le rapport, 5,9% d'hommes étaient séropositifs contre 6,4% chez les femmes.

La distribution de prévalence selon le grade montre qu'en 2018, 2,4% de militaires de rang sont concernés, contre 4,6% de sous-officiers et 2,6% d'officiers.

La tranche des 30 et 34 ans, est la plus atteinte. Après 45 ans, l'on est plus exposé selon le rapport.

"Cette 4ème étude nous a permis de savoir où nous allons. Que ce soit au niveau de la prévalence, du traitement et des soins ça nous a permis de savoir que ça marche. À la dernière étude de 2011, nous étions à  11% de nos personnels testés qui étaient séropositifs", affirme le colonel Ambroise Emmanuel Mama directeur de la Santé Militaire.

Selon les responsables du ministère camerounais de la défense plus de la moitié des personnels militaires n'ont pas subi les tests.

D'après l'étude de 2018, un échantillon représentatif de 1950 personnels a été invité à  se faire dépister. 3 n'y ont pas participé. 1947 y ont pris part dont 415 femmes et 1 535 hommes.

En 2011, la gendarmerie nationale était en tête de liste.

S'agissait de l'usage du préservatif, 73% des personnels dépistés affirment l'utiliser occasionnellement. Et, 86% l'utilisent avec les travailleuses du sexe.

18% disent ne pas avoir accès aux préservatifs. Alors que 14% envisagent d'avoir des enfants.

En outre, 10% disent être embarrassés d'utiliser les préservatifs et 37% l'utilisent avec un partenaire régulier.

Pour ce qui concerne la syphilis, 0,2% de personnels militaires dépistés sont contaminés.



Armand Ougock correspondant permanent de KOACI au Cameroun.

 (+237) 691 15 42 77 ou cameroon@koaci.com
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Loi sur la CEI, pour vous le président de la comission de l'Union Africaine parle t'il au nom de l'Union Africaine?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Bilan de Ouattara, prenez vous au serieux les critiques de Guillaume S...
 
1032
Oui
42%  
 
1382
Non
56%  
 
36
Sans Avis
1%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008