Côte d'Ivoire Santé
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Santé, des opticiens dénoncent des pratiques peu commodes de leur directrice «elle a créé une structure virtuelle et induit le ministre en erreur»
 

Côte d'Ivoire : Santé, des opticiens dénoncent des pratiques peu commodes de leur directrice «elle a créé une structure virtuelle et induit le ministre en erreur»

 
 
 
 2422 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 30 juillet 2019 - 10:08

cérémonie de distribution de la carte professionnelle d'opticiens et une vue de la carte (Ph KOACI)


Les opticiens de Côte d’Ivoire, réunis au sein de leur syndicat ne sont pas du tout contents des pratiques de la directrice des établissements privés sanitaires de Côte d’Ivoire (DEPS), docteur Bitty.

Une grogne qui s’explique selon eux par le fait que cette dernière depuis qu’elle occupe cette fonction s’illustre par des pratiques peu commodes.


Dans un entretien accordé à KOACI ce mardi 30 juillet 2019, ce collectif d’opticiens a pointé du doigt la gangrène qui mine leur milieu du fait des pratiques de leur directrice.


Plusieurs actes de cette dernière ont été dénoncés par ce collectif d’opticiens. Selon eux, sur la carte professionnelle des opticiens de Côte d’Ivoire, instituée par une commission tripartite, la directrice Bitty a unilatéralement mis en place son « conseil national », alors qu’il devait faire l’objet d’une discussion en commission avant sa mise en place.


Ils ont dénoncé également le fait que Mme Bitty ait nommé à son initiative personnelle un président de ce « conseil national ».

Concernant les cartes professionnelles des opticiens, ce collectif a révélé que lors des travaux de la commission tripartite mise en place par la direction des établissements privés sanitaires qui se compose le syndicat des opticiens, de l’association des opticiens et la direction des établissements privés sanitaires, il a été validé 230 dossiers qui ont fait l’objet d’analyse.


 

Ce collectif s’étonne qu’au lieu des 230 cartes professionnelles validées, la directrice ait délivré 264 cartes. Un surplus de 34 cartes que ces opticiens ont dénoncé.


«Nous dénonçons le surplus des 34 cartes professionnelles ajoutées par Mme Bitty parce que cela n’est jamais passé en commission, nous dénonçons également la mention de ‘’conseil’’ sur la carte alors que la mise en place du conseil national des opticiens prévu par l’arrêté numéro 0033 du 28 mars 2010, n’a jamais été fait. On ne sait donc par quelle magie, un conseil qui n’a pas encore été mis en place a eu un président du conseil », a dénoncé ce collectif d’opticiens.


Ce collectif reste persuadé que la directrice des établissements sanitaires privés a induit le ministre en erreur en procédant à la remise officielle de ces cartes professionnelles dont l’objet est basé sur du faux le mercredi 17 juillet dernier.

Ce collectif a aussi révélé que dans leurs investigations, une mutuelle, qui selon les dispositions de lois en vigueur ne devrait pas avoir d’agrément, a pu avoir l’avoir et ce, signé par le ministre après avoir menacé.


« Nous avons envoyé plusieurs courriers pour demander la mise en place de ce conseil, cela n’a jamais été fait. On nous donne des cartes et on dit c’est le conseil qui donne alors que ce conseil n’a pas été mis en place. Encore pire cela dénote la complicité et la magouille de la direction des établissements sanitaires privés dirigé par dame Bitty parce qu’on nous ressort qu’il y a une qui a pu avoir un agrément signé par le ministre et dans nos investigations si on se conforme aux lois qui existent, ces personnes qui ne sont pas des opticiens n’ont pas droit à avoir un cabinet d’optique. On nous dit que cette mutuelle a menacé le ministre et même menacé le poste du ministre c’est pour cela que le ministre a été contraint de leur donner un agrément contrairement aux dispositions des lois qui existent. On nous dit également que le président de la République lui-même ne pouvait pas fermer le cabinet d’optique de ce groupe parce qu’il y a d’autres enjeux politiques », a révélé ce collectif.


 

Enfin, ce collectif d’opticiens demande une audience auprès du président de la République ou du ministre de la santé pour se faire entendre.


Affaire à suivre…


Jean Chrésus 


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Santé
 
Côte d'Ivoire: Institut de Cardiologie d'Abidjan, les meilleurs agents...
 
 
Côte d'Ivoire: Institut de Cardiologie d'Abidjan, les meilleurs agents, promus et retraités de l'année 2018 célébrés par la direction générale
Santé
 
Côte d'Ivoire: Depuis l'UAO de Bouaké, des auditeurs baptisés Maîtres...
 
 
Côte d'Ivoire: Depuis l'UAO de Bouaké, des auditeurs baptisés Maîtres en Santé Communautaire
Burkina Faso: Un Centre hospitalier érigé dans le village natal de Blaise Compaoré
Santé
Burkina Faso: Un Centre hospitalier érigé dans le village natal d...
Burkina Faso il y a 4 jours
 
Côte d'Ivoire: Lutte contre les Maladies Cardiovasculaires et l'Hypertension Artérielle, la Fondation Orange CI accompagne l'opération «100.000 dépistés»
Santé
Côte d'Ivoire: Lutte contre les Maladies Cardiovasculaires et l'H...
Côte d'Ivoire il y a 4 jours
 
Côte d'Ivoire: Cancer du sein, une campagne de dépistage organisée à Bouaké à l'initiative d'une ONG
Santé
Côte d'Ivoire: Cancer du sein, une campagne de dépistage organisé...
Côte d'Ivoire il y a 1 semaine
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Santé, des opticiens dénoncent des pratiques peu commodes de leur directrice «elle a créé une structure virtuelle et induit le ministre en erreur»
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRANBLE DEH
Qu'est ce qu'on ne ferai pas sous régime, corrompu, voleur, pilleur, dealer du RDR momifié ou RHDP unifié.
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Sous couvert d'observer le scrutin, craignez vous que l'UE s'ingère dans la présidentielle de 2020 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Burkina Faso: Des attaques soit disant terroristes jamais revendiquées, soupçonnez vo...
 
3032
Oui
65%  
 
1521
Non
32%  
 
141
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement