Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun: Début du procès des opposants Kamto et alliés devant le tribunal militaire, le SDF principal parti d'opposition indifférent
 

Cameroun: Début du procès des opposants Kamto et alliés devant le tribunal militaire, le SDF principal parti d'opposition indifférent

 
 
 
 955 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 06 septembre 2019 - 06:07

Maurice Kamto leader du Mrc (Ph)


Au Cameroun, après près de 8 mois d'incarcération, le procès de Maurice Kamto et ses alliés, s'ouvre ce vendredi 6 septembre devant le tribunal militaire de Yaoundé.


Maurice Kamto, ancien ministre délégué à la justice et aujourd'hui leader du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc, crédité de 14,28% à l’élection présidentielle du 7 octobre 2018), et plusieurs de ses alliés dont Christian Penda Ekoka (Agir), Paul Eric Kingué (ancien maire de Njombe-Penja dans le Littoral et leader du Mouvement Patriotique pour un Cameroun Nouveau -MPCN-, Albert Dzongang –Dynamique-), et une centaine de militants sont attendus devant le juge militaire.


Ces opposants sont poursuivis pour des faits d'insurrection, d'hostilité envers la patrie, d'attroupement interdit, de complicité, de destruction de biens publics et privés et d'outrage envers le chef de l'Etat. 


 

Pendant plusieurs mois le débat s'est focalisé sur la compétence du tribunal militaire à juger les civils. Selon les juridictions camerounaises saisies par les avocats des opposants la compétence du tribunal militaire ne peut être contestée.


Sur plusieurs plateformes les partisans de Maurice Kamto ont appelé les camerounais à participer massivement au procès de leur leader qui s'ouvre ce vendredi matin.


Dans une correspondance adressée à la présidente du tribunal militaire, Maurice Kamto et alliés ont conditionné leur participation au procès par la présence des médias et l'ouverture au public.


Le Social Democratic Front (SDF, principal parti de l’opposition 18 députés et 7 sénateurs), n’a toujours pas fait de déclaration pour demander la libération des opposants incarcérés depuis bientôt 8 mois.


Armand Ougock, correspondant permanent de KOACI au Cameroun

(237) 691154277 ou cameroun@koaci.com 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement