Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Pour la défense du dossier des prisonniers militaires et civils, Simone Datté  du Cofed affirme recevoir des menaces de mort
 

Côte d'Ivoire: Pour la défense du dossier des prisonniers militaires et civils, Simone Datté du Cofed affirme recevoir des menaces de mort

 
 
 
 5347 Vues
 
  7 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 06 septembre 2019 - 15:12

Simone Datté à Cocody (Ph KOACI)


Simone Datte, présidente du Collectif des femmes et parents des détenus de la crise postélectorale (Cofed), dit craindre pour sa vie.

La première responsable du Cofed, affirme recevoir des intimidations, de nombreuses menaces de mort et d'enlèvements ces derniers jours à travers plusieurs appels de téléphoniques anonymes.


Selon Simone Datté qui s’est confié ce jour à la presse à Cocody, les auteurs desdits appels lui reprochent, sur des tons de menaces, de continuer de soutenir qu'il existe encore des prisonniers politiques en détention.


Elle a affirmé que les auteurs lui ont intimité l'ordre de cesser, sous peine de représailles, d'aborder le sensible dossier des détenus militaires et civils, de la crise postélectorale.


 

«Depuis plusieurs jours, mes journées et mêmes mes nuits sont perturbées par des appels de personnes avec des numéros masqués, qui me disent de façon récurrente, je cite : c'est vous qui savez qu'il y a des prisonniers politiques en Côte-d’Ivoire. Si vous ne cessez pas de faire ce genres de déclarations vous allez le payer cash. Si vous n'y croyez pas, continuez vos bêtises. Fin de citation. Voici les propos de menaces dont je suis assaillie presqu'au quotidien ces derniers temps. Après les interviews que nous avons accordées à une radio Allemande, le samedi 24 août 2019 et au quotidien LG Infos, publiée le lundi 5 août 2019, sans oublier le communiqué produit par le Cofed le 2 juillet 2019», a fait remarquer Simone Datté qui par ailleurs a dit craindre pour son intégrité physique.


Prenant à témoin l'opinion nationale et internationale, sur les risques qu'elle encourt, la présidente du Cofed a dénoncé des pratiques rétrogrades qui contreviennent aux principes élémentaires de la démocratie et de la liberté d'expression.


 «Le Cofed voudrait saisir l'opinion nationale et internationale, parce que ma vie est menacée. Dans le même temps, nous dénonçons des pratiques rétrogrades qui contreviennent aux principes élémentaires de la démocratie et de la liberté d'expression. Le Cofed ne fait que dénoncer et mettre sur la place publique, la situation injuste des détenus politiques qui n'a que trop duré. Ce sont ces mêmes menaces qui ont contraint une de mes collaboratrices au Cofed Mme Billaud Mariane à fuir le pays et se réfugier en Europe», a-t-elle ajouté.


Enfin, la présidente du Cojep a affirmé qu'en dépit des menaces et intimidations son mouvement ne saurait plier l'échine et entend librement continuer son noble combat pour la mise en liberté de tous les détenus de la crise postélectorale.


Jean Chrésus 


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Sénégal: Grève dans le secteur de l'eau, Macky Sall réquisitionne tous...
 
 
Sénégal: Grève dans le secteur de l'eau, Macky Sall réquisitionne tous les agents de la Sde
Société
 
Mauritanie: En route pour l'Espagne,192 migrants gambiens intercepté...
 
 
Mauritanie:  En route pour l'Espagne,192  migrants gambiens interceptés au large
Afrique du Sud: Hospitalisé, Desmond Tutu pourra quitter l' hôpital la semaine prochaine
Société
Afrique du Sud: Hospitalisé, Desmond Tutu pourra quitter l' hôpit...
Afrique du Sud il y a 2 heures
 
Burkina Faso: Une douzaines d'élèves interpellés pour des perturbations de cours
Société
Burkina Faso: Une douzaines d'élèves interpellés pour des perturb...
Burkina Faso il y a 3 heures
 
Burkina Faso: 28 terroristes neutralisés lors d'opérations militaires
Société
Burkina Faso: 28 terroristes neutralisés lors d'opérations milita...
Burkina Faso il y a 3 heures
 
 
 
 
  7 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Pour la défense du dossier des prisonniers militaires et civils, Simone Datté du Cofed affirme recevoir des menaces de mort
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Fait très divers... Encore une bété et assimilée dans toute sa laideur simiesque et certainement nasale.. On avance...
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRANBLE DEH
Est-ce un humain cet individu là? sa mentalité est en déphasage à celle des humains. Un extra-terrestre, un humanoïde, un aliène? Qui es-tu?
 
 il y a 3 mois
Energence2020
Poste ta photo on va voir. Espèce de necrophile.
 
 il y a 3 mois
Peace101
Ouh la la lala... Riresss... Sans surprise le kodjo troué puant de la pondeuse du kôkôti animiste blo nanble est mouillé pour si peu... Ouch... Loll...
 
 il y a 3 mois
Freeandpeace225
N’importe quoi... qui te voit même et il va perdre son temps pour te menacer de mort?... faut aller prendre ton « gounda » et tes 300€ chaque mois...tchrrrr
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Freeandpeace225
@koaci pourquoi vous avez effacé mon com sur cet article??? Cette personne est juste dans son scénario pour avoir son « gounda » et profiter des 300€ mensuels sinon qui va se fatigué pour menacer cette minable cancre GOR? On ne te connaît même pas... ko menace de mort... loool
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
@énergumène...Han... Quand un profanateur de tombe comme ta mami et toi traitent les autres de "nécrophile" c'est à ce demander ce que ton géni-porc pédophile a pu te mettre par derrière quand il t'éduquait... Imb***** !
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Burkina Faso: Des attaques soit disant terroristes jamais revendiquées, soupçonnez vous le camp Compaoré ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Expulsée et non poursuivie en justice, l'activiste Nathalie Yamb a-t-e...
 
1771
Oui
58%  
 
1142
Non
37%  
 
136
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement