Gabon Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Gabon: De retour de Londres, Ali Bongo  préside la rentrée de la cour constitutionnelle
 

Gabon: De retour de Londres, Ali Bongo préside la rentrée de la cour constitutionnelle

 
 
 
 5825 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 24 septembre 2019 - 17:12

Ali Bongo ce mardi à Libreville


Le chef de l'Etat gabonais Ali Bongo, est rentré de Londres où il se trouvait pour effectuer ses examens médicaux de routine, selon un communiqué de la présidence transmis à KOACI.


En Angleterre pour des examens médicaux depuis fin Août, Ali Bongo Odimba a regagné son pays et a pu présider la rentrée de la cour constitutionnelle.


Nommés par décret présidentiel le 7 août dernier, trois membres ont fait leur entrée en complément au six anciens qui portent à neuf le nombre de juges au sein de l’institution.


 

Sur les photos prises mardi par les services de la présidence, le chef de l'Etat se tient debout aux côtés des neuf juges de la Cour constitutionnelle, dont la présidente, Marie-Madeleine Mborantsuo, qui a été reconduite dans ses fonctions.


Ali Bongo ce mardi à Libreville entouré des membres de la cour constitutionnelle

Cliquez pour agrandir l'image  
 


Au pouvoir depuis 10 ans, Ali Bongo Ondimba,a été victime d'un accident vasculaire cérébral (AVC) fin octobre,en Arabie Saoudite.


L'opposition, elle, doute toujours de sa capacité à diriger les affaires du pays.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Gabon: De retour de Londres, Ali Bongo préside la rentrée de la cour constitutionnelle
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Le roi est apparemment bel et bien là.. Qui peut oser dire le contraire ? Disons donc... Le roi n'est pas mort...Vive le roi !!! Je ne suis qu'un observateur à distance...
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement