Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun: Les propositions de l'opposant John Fru Ndi leader du principal parti d'opposition au Grand dialogue national
 

Cameroun: Les propositions de l'opposant John Fru Ndi leader du principal parti d'opposition au Grand dialogue national

 
 
 
 707 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 semaines
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 01 octobre 2019 - 02:29

John Fru Ndi à droite, lundi à Yaoundé au Grand dialogue national



Au Grand dialogue national (GDN), John Fru Ndi le leader du Social Democratic Front (SDF, principale formation de l'opposition 18 députés et 7 sénateurs et une vingtaine de mairies), a présenté lundi soir les propositions de son parti pour sortir de la crise anglophone qui secoue les deux régions du Nord-ouest et du Sud-ouest depuis fin octobre 2016.


Pour le leader du SDF, la forme de l'Etat pose problème.  Selon Fru Ndi, la forme de l'Etat serait à l'origine de la crise anglophone


Ni John Fru Ndi propose qu'au Grand dialogue national, les participants s'attaquent "aux causes structurelles profondes de la crise" que traversent aujourd’hui les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.


"Je tiens à préciser, ici et maintenant, que la République Fédérale du Cameroun était formée de deux entités : l’État Fédéré du Cameroun Oriental et l’État Fédéré du Cameroun Occidental, ayant chacun un patrimoine culturel et institutionnel différent', a déclaré Ni John Fru Ndi.


 

Poursuivant, "c’est l’abolition de cette structure fédérale et son remplacement par un État unitaire sans passer par des référendums séparés pour chacun des deux États qui a ouvert la voie à la marginalisation et à l’assimilation des populations des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest." 


Le président national du SDF estime que la modification constitutionnelle de 1972, a imposé une "forte" détermination politique et un ordre social "non-consensuel" appelé "décentralisation"


Cet ordre social souligne-t-il, a mis à mal le "vivre ensemble" et l’esprit "d’unité nationale".


"Cela revient donc à dire que si nous voulons que la paix et la justice retournent dans notre pays, nous devons revoir la forme de l'État au cours de cette conférence", va-t-il marteler.


Pourtant le président Biya a exclu tout débat sur la forme de l'Etat dans son message du 10 septembre dernier. Pour le chef d’Etat camerounais initiateur du Grand dialogue national, le Cameroun est "UN et Indivisible" et le restera. 


Le président du SDF a menacé de se retirer des travaux si ses propositions n'étaient pas retenues,


 

"Mais, si celles-ci sont ignorées, le SDF n'aura d'autre choix que de se retirer du dialogue", a-t-il conclu. 



Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun

-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au 237 691154277-ou cameroun@koaci.com



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Justice, l'affaire du putsch au Burkina pourrait elle rattraper Guillaume Soro?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Attaquer frontalement les USA est-elle une bonne stratégie pour Guilla...
 
982
Oui
30%  
 
2137
Non
65%  
 
144
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement