Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun: Les sécessionnistes renforcent leur présence au Grand dialogue national qui tire vers sa fin
 

Cameroun: Les sécessionnistes renforcent leur présence au Grand dialogue national qui tire vers sa fin

 
 
 
 547 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 semaine
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 03 octobre 2019 - 09:39

Des ex-combattants sécessionnistes après leur reddition (Photo Koaci)


Au Cameroun, le Grand dialogue national (GDN), touche à sa fin. Ce jeudi, toutes les différentes commissions vont rendre leurs rapports en séance plénière au Premier ministre chief doctor Joseph Dion Ngute président du dialogue.


Un dialogue sans exclusive


 Pendant trois jours, les commissions ont planché sur le bilinguisme, la décentralisation, le développement local, la reconstruction des zones touchées par le conflit, le système éducatif, le système judiciaire ou encore du rôle de la diaspora pour le développement du pays. 


Mercredi soir, toutes les commissions avaient bouclé leurs travaux a indiqué George Ewane, porte-parole du dialogue.


Poursuivant, "certaines de ces commissions ont déjà formulé leurs projets de résolutions et de recommandations. C’est le cas de la Commission sur la décentralisation et le développement local ou les débats ont été particulièrement houleux selon les informations concordantes de plusieurs membres


 

Rendu au quatrième jour du GDN, si l'absence de ceux qui s'autoproclament leaders séparatistes sur les réseaux sociaux est remarquée, quarante ex-combattants des milices séparatistes qui opèrent dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest ont déposé les armes pour participer aux assises de Yaoundé.

 Parmi ceux-ci, figurent des chefs les plus redoutables de ces bandes armées qui ont eux-mêmes revendiqué leurs atrocités à travers des vidéos largement partagées sur internet.



Yannick Kawa Kawa, "general" Capture and destroy, "commandant" champion et bien d'autres, ont tous lancé un appel à la fin de la crise anglophone qui secoue les régions du Nord-ouest et sud-ouest depuis fin octobre 2016 et qui a fait près de 2 500 morts selon International Crisis Group (ICG) et 530 mille personnes déplacées internes.


Grands moments


La sortie du sultan Mbombo Njoya, membre influent du Rdpc au pouvoir qui a demandé l'alternance au sommet de l'Etat et les différentes redditions des séparatistes, le départ de l'avocat Akere Muna leader du mouvement NOW et de son allie Alice Sadio de l'AFP ont été des moments forts de ces 4 premiers jours du GDN.  


 

L’on note également comme le retour de l'opposant Jean Jacques Ekindi. Le leader du Mouvement progressiste a démenti avoir quitté la table des négociations. 


Pour l’heure aucun autre couac n’a été enregistré. Les travaux se poursuivent sereinement. L’on note la présence très remarquée de la société civile, des chefs traditionnels, de la crème de l’élite camerounaise et des partis politiques de l'opposition les plus représentatifs.


Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun


-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au 237 691154277-ou cameroun@koaci.com


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Attaquer frontalement les USA est-elle une bonne stratégie pour Guillaume Soro?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Le métro d'Abidjan, une dépense "utile"?
 
2821
Oui
64%  
 
1502
Non
34%  
 
115
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement