Burkina Faso Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso: Blaise Compaoré demande la levée des sanctions contre des militants de l'ex parti au pouvoir et le retrait de plaintes visant la direction
 

Burkina Faso: Blaise Compaoré demande la levée des sanctions contre des militants de l'ex parti au pouvoir et le retrait de plaintes visant la direction

 
 
 
 5385 Vues
 
  5 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 11 octobre 2019 - 18:25

Blaise Compaoré


Depuis son exil en Côte d'Ivoire, l'ancien président burkinabè Blaise Compaoré, a adressé ce vendredi deux correspondances à son parti politique, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), qui traverse depuis plusieurs mois une crise, marqué l'exclusion, la suspension ou la démission de militants de l'ex parti au pouvoir, demandant la levée des sanctions contre des militants de l'ex parti au pouvoir et le retrait de plaintes visant la direction. 


Dans le premier courrier adressé au président du CDP, Eddie Komboigo, Blaise Compaoré, président d'honneur de l'ex parti au pouvoir, l'invite "à prendre les dispositions utiles" pour lever les sanctions d'exclusion et de suspension contre des militants.


"En effet, comme je vous le signalais dans ma correspondance du 02 octobre 2019, ces mesures pourraient être grandement dommageables pour la dynamique de l’action du parti et pour son ambition électorale", a écrit M. Compaoré, qui a dit "regretter de n’avoir pas été consulté sur la nature et le niveau des sanctions prononcées contre un certain nombre de camarades dans les conditions qui ont été décrites".


"Par ailleurs, il est hautement souhaitable que la direction actuelle aille dans le sens du dialogue, de la cohésion, de l’unité et du rassemblement comme cela a été de tout temps depuis sa création le 5 février 1996", suggère M. Compaoré, qui a cependant féliciter M. komboigo pour "l’excellente animation du parti qu’il a su organiser depuis son retour à la tête du parti".


 

Dans la seconde correspondance, elle adressée au camp opposé au président Eddie Komboigo, Blaise Compaoré, explique avoir "saisi la direction politique du CDP afin de rapporter les sanctions qui ont été prises contre" plusieurs dizaines de militants


"J’invite tous les sanctionnés à se tenir prêts pour rejoindre les rangs, travailler dans la discipline, l’unité et la cohésion pour un CDP toujours plus fort et plus victorieux", écrit-il.


Il a également appelé "tous ceux qui, pour des raisons diverses, se sont tournés vers la justice de procéder à l’arrêt et au retrait immédiats de toutes les plaintes".


Évoquant les griefs que ces militants reprochent à la direction du parti, M. Compaoré a souhaité "les querelles intestines soient gérées conformément aux dispositions des statuts et règlements intérieurs du parti".


Les autres préoccupations évoquées "seront traitées ultérieurement après de larges concertations" qu'il envisage mener dans les prochains jours.


 

En rappel, au terme d'un congrès extraordinaire tenu après une bataille juridique, le CDP avait pris des sanctions, allant de la suspension à l'exclusion, contres plusieurs de ses cadres.


Des cadres dont Léonce Koné, Mahamadi Kouanda, Ambroise Tapsoba, Rasmané Sawadogo, Gnama Paco Drabo, Issouf Sakandé et dix autres personnes, notamment des membres du bureau politique national de l'ex parti au pouvoir avaient été exclues entre autres pour "Actions de blocage du fonctionnement du Parti et de tentative de liquidation du parti aux moyens de recours extérieurs au Parti", "Acte d’insubordination à travers la tenue d’une conférence de la section provinciale du Sanmatenga malgré les instructions du Président du parti de sursoir à cette activité". 


Boa, Ouagadougou


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Côte d'Ivoire : Voici pourquoi le ministre Bruno Koné a décidé de bl...
 
 
Côte d'Ivoire : Voici pourquoi  le ministre Bruno  Koné a décidé de bloquer ses interlocuteurs
Politique
 
Côte d'Ivoire : La Cour de Cassation renvoie Assoa Adou devant le trib...
 
 
Côte d'Ivoire : La Cour de Cassation renvoie Assoa Adou devant le tribunal de 1ère instance du Plateau pour être jugé
Côte d'Ivoire : Bédié se félicite de la libération provisoire de Jacques Mangoua
Politique
Côte d'Ivoire : Bédié se félicite de la libération provisoire de...
Côte d'Ivoire il y a 21 heures
 
Côte d'Ivoire : Présidentielle 2020, depuis Dabou, un mouvement prône la candidature de Mabri
Politique
Côte d'Ivoire : Présidentielle 2020, depuis Dabou, un mouvement p...
Côte d'Ivoire il y a 1 jour
 
Côte d'Ivoire : Covid-19, Soro appelle à un pacte national et demande à Ouattara de libérer les prisonniers politiques
Politique
Côte d'Ivoire : Covid-19, Soro appelle à un pacte national et dem...
Côte d'Ivoire il y a 1 jour
 
 
 
 
  5 Commentaire(s)
Burkina Faso: Blaise Compaoré demande la levée des sanctions contre des militants de l'ex parti au pouvoir et le retrait de plaintes visant la direction
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Qu'y a-t-il dans mon post pour que KOACI soit si sensible et le séquestre ?
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
aze
Un regard froid...pauvre Burkina...
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Dommage Blaise... Le président actuel de ton pays n'est pas aussi magnanime que le boss bosseur Ouattara qui lui a libéré SANS CONDITIONS aucunes 99,9 pourcent des sauvages frontistes dans un geste fort pour la réconciliation. L'UE et les USA sont tombés sous le charmende ces efforts tangibles au point où ils ne cessent de saluer la grandeur et l'esprit démocratique incomparable de Ouattara... Ecoutez, je ne suis qu'un simple observateur de passage...
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Dommage Blaise... Le président actuel de ton pays n'est pas aussi magnanime que le boss bosseur Ouattara qui lui a libéré SANS CONDITIONS aucunes 99,9 pourcent des sauvages frontistes dans un geste fort pour la réconciliation. L'UE et les USA sont tombés sous le charmende ces efforts tangibles au point où ils ne cessent de saluer la grandeur et l'esprit démocratique incomparable de Ouattara... Ecoutez, je ne suis qu'un simple observateur de passage...
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Nous@dabord
Avec ton visage froid d'un tueur á gage lá . Ko tu demandes la levée des sanctions contre toi. Si pour cette raison que tu entretiens les Djihaddistes afin de semer la desolation au Faso , c'est peine perdue.Tu peux continuer.N'importe quoi, ce monstre en aura pour son compte. Et ta sentance , tu la boiras á la Lie.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Un plan de 1700 milliards pour la reprise économique après la pandémie de Coronavirus, satisfaisant?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Lutte contre le Coronavirus, est il du devoir de chacun de s'éléver a...
 
2295
Oui
95%  
 
102
Non
4%  
 
28
Sans Avis
1%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement