Togo Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Togo:   Des membres du TLP interdits d'entrer au Togo
 

Togo: Des membres du TLP interdits d'entrer au Togo

 
 
 
 2121 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 15 octobre 2019 - 16:26

Des membres du TLP Togo (ph)


Des membres de la campagne internationale Tournons la Page (TLP) en l’occurrence Maikoul Zodi et Alexandre Didier Amani ont été empêchés hier d’arriver sur le territoire togolais.


Les membres du TLP interdits d’entrer au Togo avaient en projet d’assister à la cérémonie d’adhésion officielle à la coalition internationale Tournons La Page par le Front Citoyen Togo Debout (FCTD) et la Synergie de l’Intelligentsia pour des Actions en faveur des Droits de l’Homme (SIADH) ce mardi 15 octobre 2019.


Dans le cadre de l’organisation de cette cérémonie, le FCTD a invité Alexandre Didier Amani, le coordonnateur de TLP de la Côte d’Ivoire et son collègue Maikoul Zodi du Niger pour assister à la cérémonie à Lomé mais les invités se sont heurtés à des difficultés pour entrer au Togo.


Selon les informations, le Commissaire de l’aéroport de Lomé a joint celui d’Abidjan pour lui demander de ne pas laisser embarquer le responsable de TLP de la Côte d’Ivoire. Quant au coordonnateur de TLP Niger, il a empêché à la frontière Togo-Bénin, de mettre pied sur le territoire togolais. Le service d’immigration évoque une « raison d’Etat » pour justifier cette interdiction d'entrer au Togo.


 

Cette situation a fait réagir Amnesty International qui trouve que l’interdiction d’entrée au Togo aux membres du TLP est inacceptable.


Réagissant à l’interdiction aux trois membres du TLP d’entrer au Togo pour participer au lancement des activités d’un mouvement citoyen pro-démocratie, Marceau Sivieude, le directeur régional adjoint pour l’Afrique de l’Ouest et centrale à Amnesty International, a déclaré que « Cette inacceptable interdiction montre jusqu’où les autorités togolaises sont prêtes à aller pour s’opposer à tout suivi indépendant de la situation des droits humains ».


Pour sa part, le Mouvement Y En A Marre au Sénégal a estimé qu’« en interdisant l’accès sur son territoire à 2 ressortissants de l’espace CEDEAO, le gouvernement togolais piétine l’un des principes fondamentaux de ladite organisation, qu’est la libre circulation des personnes ».


 

En vue de corriger ces genres de situation, Amnesty International a appelé les autorités togolaises a « respecter leurs engagements internationaux et régionaux en protégeant les libertés d’expression, d’association et de circulation des activistes et défenseurs des droits humains et de respecter la Déclaration des Nations unies sur les défenseurs des droits humains ».


Ajoutons en dernières nouvelles que Le Front Citoyen Togo Debout et la Synergie de l’Intelligentsia pour des Actions en faveur des Droits de l’Homme ont adhéré au mouvement Tournons La Page. Le mouvement lutte pour l’avènement de l’alternance démocratique dans les États et une meilleure gouvernance.


Mensah correspondant permanent de KOACI au Togo, Nigeria et Ghana

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement