Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Bouaké, fonctionnant depuis 23 ans sans aide, un centre Saint Camille secouru par une entreprise
 

Côte d'Ivoire: Bouaké, fonctionnant depuis 23 ans sans aide, un centre Saint Camille secouru par une entreprise

 
 
 
 1649 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 16 octobre 2019 - 21:33

Maïmouna Diarrassouba remettant le don au responsable du centre (ph KOACI) 



Le centre de réinsertion Saint Camille de Dar-Es-Salam, situé au quartier Dar-Es-Salam 2 de Bouaké en face de l'ancien Collège Kanon Takpé, a reçu ce Mercredi 16 Octobre comme constaté sur place par KOACI, la visite des responsables de l'entreprise Réseau Vie et Grâce Abondante (RVGA), pour une remise de dons en vivres aux pensionnaires dudit centre.


Existant depuis 1996, le centre de réinsertion Saint Camille de Dar-Es-Salam qui compte à ce jour 30 pensionnaires, fait face à plusieurs difficultés selon Kouassi François Xavier, son premier responsable.


 

« C'est un centre de réinsertion dans lequel nous menons des activités pour permettre aux pensionnaires de pouvoir se retrouver en plus des médicaments. Nous n'avons pas de subvention pour prendre soin de nos pensionnaires (...) S'il y avait souvent des bonnes volontés comme l'entreprise RVGA qui viennent nous aider, je pense que les malades vont se sentir aimés et non rejetés. Le geste que cette entreprise vient de faire nous va droit au cœur. C'est la première fois depuis 1996 que quelqu'un vient nous faire un don.» a fait savoir Kouassi François Xavier, responsable du centre Saint Camille de Dar-Es-Salam en sanglot.


« Je tiens à dire merci à tous nos donateurs de la communauté RES-ORPH. C'est ensemble que nous sommes fort et que nous pourrons réaliser de grande chose. En effet, c'est avec l'apport de chacun, que nous avons pu assister nos frères pensionnaires du centre Saint Camille de Dar-Es-Salam. C'est cela que nous nous sommes donnés comme mission, aider nos frères et soeurs en détresse. Que ce soit les orphelins, les veuves, les malades, etc... J'invite tout le monde en particulier ceux qui veulent faire parler leur coeur à adhérer à la communauté RES-ORPH afin qu'ensemble, nous puissions assister nos frères et soeurs en détresse. Sachez le, la main de celui qui donne n'est jamais vide.» a lancé en présence de Maïmouna Diarrassouba donatrice de la communauté RES-ORPH, Bado Ekio Sandrine, gérante de l'entreprise RVGA.


Considéré comme un centre de transit pour les malades mentaux venus du centre de Nimbo en vue d'y être requinqués pour pouvoir rejoindre leur famille respective, le centre Saint Camille de Dar-Es-Salam à travers son responsable, implore les autorités et bonnes volontés à faire face à leur situation d'abandon.


Enfin, représentant tous les 30 pensionnaires du centre, Thomas Stephèn Shaka a poussé un ouf de soulagement au nom des malades et a indiqué que, « c'est depuis 23 ans que nous espérons avoir une telle visite.»


T.K.Emile, correspondant permanent de KOACI à Bouaké


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement