Cameroun Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun: Boko Haram, tue  au moins 2 personnes et pille une centaine de commerces et maisons à l'Extrême-Nord
 

Cameroun: Boko Haram, tue au moins 2 personnes et pille une centaine de commerces et maisons à l'Extrême-Nord

 
 
 
 1646 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 jours
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 07 novembre 2019 - 11:23

Boko Haram, images d’archives (Ph)


Au moins 2 personnes ont été tuées dans la nuit de mercredi à jeudi dans une nouvelle incursion de Boko Haram à l’Extrême-Nord du Cameroun, rapportent des sources sécuritaires et communautaires concordantes. 


L’attaque attribuée au groupe terroriste Boko Haram s’est produite entre mercredi et jeudi dans le canton de Moskota, situé dans la commune du Mayo-Moskota département du Mayo-Tsanaga, région de l’Extrême-Nord.


Selon un officier de l’armée camerounaise en poste à Mora au premier secteur de la Force multinationale Mixte (FMM), l’attaque a eu lieu peu après 23 heures locales (22hTU).


 " Aux environs de 23 heures des dizaines d’assaillants de Boko Haram ont pris d’assaut la localité de Moskota. 2 personnes ont été tuées ", a déclaré sous couvert d’anonymat l’officier de l’armée camerounaise.  "

Au sein de la communauté attaquée l’on déplore des pertes énormes notamment le vol du bétail et des denrées alimentaires.  


 
 "Les combattants de Boko Haram ont aussi pillé et incendié nos commerces et maisons. Plusieurs dignitaires de notre canton ont perdu des dizaines de bœufs, chèvres et moutons", affirme pour sa part Abouya membre de la communauté de Moskota joint au téléphone ce jeudi matin. "

Selon plusieurs membres de Moskota, l’armée déployée dans la région n’a pas pu arriver à temps en raison de l’enclavement de la localité.


 " Les assaillants de Boko Haram ont d’abord créé la panique parmi nous en tirant en l’air, avant de se livrer à leurs actes de pillages. Notre armée qui a été alertée est arrivée avec un petit retard avec l’état de la route. Les terroristes de Boko Haram avaient déjà regagné le Nigeria", a poursuivi M. Abouya. "

Depuis fin 2014, la région de l’Extrême-Nord frontalière au Nigeria a enregistré près de 14 000 attaques et incursions de la secte terroriste nigériane. 


Dans la nuit de lundi à mardi le centre de santé de Moskota a été pris pour cible par les terroristes de Boko Haram.


Un homme a été tué lors de cette attaque et environ 200 bœufs emportés.


 

Selon de nombreux chercheurs, la secte terroriste Boko Haram dont une partie a fait allégeance à l’Etat islamique a sophistiqué ses tactiques d’attaques après avoir reçu d’importants financements.  


Conséquence, les attaques de la secte terroriste nigériane se sont multipliées ces dernières semaines. Et, l’on est désormais bien loin de la fin de l’insurrection.  



Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun

-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au 237 691154277-ou cameroun@koaci.com-


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement