Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Bédié « bouleversé et lourdement meurtri » par la disparition  tragique du fils de Banny
 

Côte d'Ivoire: Bédié « bouleversé et lourdement meurtri » par la disparition tragique du fils de Banny

 
 
 
 9410 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 11 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 14 novembre 2019 - 15:54

Bédié et Banny mercredi à Abidjan


Le fils de l’ancien Premier Ministre, Charles Konan Banny, est décédé accidentellement samedi dernier à Abidjan.


Suite au décès de son premier fils, Jean-Félicien André Dominique, l’ex Gouverneur de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) reçoit les messages de compassion à son domicile de Cocody Riviera Beverly.


De retour de Daoukro pour prendre part au bureau politique du PDCI-RDA ce jeudi à Abidjan, Henri Konan Bédié est allé présenter ses condoléances mercredi à la famille Banny.


 

L’ancien chef d’Etat ivoirien, s’est dit bouleversé et lourdement meurtri par la disparation tragique du jeune Félicien dans la fleur de l’âge.


« Cher jeune frère Charles, quel pénible devoir pour moi de t’adresser, à nouveau, en l’espace de quelques mois, mes condoléances; cette fois-ci pour la perte cruelle, inattendue et insupportable de ton fils Jean-Félicien André Dominique…Je suis bouleversé et lourdement meurtri autant que toi de voir partir, dans la fleur de l’âge, notre fils adoré », a écrit M. Bédié.


Le programme des obsèques de Banny Jean-Félicien André Dominique, Directeur de Banque, sera rendu public ultérieurement, indique-t-on.


Donatien Kautcha, Abidjan


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : A deux jours de la présidentielle, Gbagbo appelle à la discussion et ne lance pas de mot d'ordre, rassurant?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : A deux jour du vote présidentiel, la non brutalité des forces de l'or...
 
2001
Oui
60%  
 
1217
Non
36%  
 
126
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement