Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun: Elections 2020, Biya peut-il oser le grand ménage dans son camp ?
 

Cameroun: Elections 2020, Biya peut-il oser le grand ménage dans son camp ?

 
 
 
 2728 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 8 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 23 novembre 2019 - 19:57

Cavaye Yeguie Djibril, PAN depuis 27 ans et député depuis 47 ans (Ph)


Paul Biya le président national du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc au pouvoir), a choisi de renouveler les candidats dans le cadre des législatives et municipales du 9 février prochain.


Le président national du Rdpc a instruit aux responsables des commissions d’investitures de son parti de faire la part belle aux femmes et aux jeunes de moins de 35 ans dans chaque liste.


Le secrétaire général du comité central du Rdpc a repris à son compte les instructions du président national. Il a invité ses camarades du parti de faire la part belle aux femmes et aux jeunes.


Et les membres du Rdpc qui sont poursuivis pour des fautes de gestion, sont également invités à ne pas se présenter aux futures élections législatives et municipales


Cavaye Yeguie Djibril actuel président de l’Assemblée nationale depuis 1992 (soit 27 ans), et cacique du parti au pouvoir pourrait payer les frais des directives du parti.


 

 Le PAN pourrait être évincé de l’Assemblée nationale, où il cumule 47 ans de présence ininterrompue au sein de la chambre basse.


Plusieurs autres ténors du Rdpc pourraient également quitter la scène politique si les directives du président national sont appliquées à la lettre.


Selon de nombreux médias locaux le choix de renouveler les candidats aux postes électifs crée des mécontentements au sein du Rdpc et pourrait déboucher sur la dislocation du parti au pouvoir.

Des cas de colères et de violences lors des investitures du Rdpc ont été rapportés dans plusieurs fiefs du parti au pouvoir dans les quatre coins du pays.


Selon les médias, le bateau Rdpc chavire. Il y aurait indiquent les médias, une déchirure entre la classe dirigeante, majoritairement composée d’une élite vieillissante et les militants qui estiment qu’il est largement temps de procéder à un changement de gouvernants. 


 

Biya va-t-il tenir face à la pression des apparatchiks qui veulent passer outre ses directives ? 


Ces déchirements au sein du sérail interviennent dans un contexte où plusieurs partis d’opposition ont décidé de faire bloc.


En effet, les partis d’opposition constituent des listes communes pour s’assurer la majorité à l’Assemblée nationale et dans les exécutifs communaux.


Un bon repositionnement stratégique de l’opposition pourrait mettre en minorité la majorité présidentielle et faire tout basculer lors des régionales qui se profilent et à terme, le régime.  

 

Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun

-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au 237 691154277-ou cameroun@koaci.com-


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Parler de 3eme mandat, est-ce deja un premier aveu de faiblesse de l'opposition face à Ouattara ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Malgré tout, Didier Drogba va-t-il finir par être imposé par le systè...
 
1962
Oui
67%  
 
858
Non
29%  
 
125
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement