Sénégal Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Sénégal: L'activiste Guy Marius Sagna manifeste jusque devant les grilles du palais et se fait arrêter… sa libération exigée
 

Sénégal: L'activiste Guy Marius Sagna manifeste jusque devant les grilles du palais et se fait arrêter… sa libération exigée

 
 
 
 3337 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 30 novembre 2019 - 10:47

Guy Marius Sagna entrain de se faire arrêter devant le palais présidentiel 



Au Sénégal, il y’a Guy Marius Sagna quand il s’agit d’activisme. Le leader du Frapp France Dégage a manifesté, vendredi, jusque devant les grille du palais de la République. Une première au Sénégal comme constaté par KOACI. 


Chose promise, chose faite. Alors qu’il avait promis de marcher sur le palais de la République si rien n’était fait pour corriger « l’injustice de la hausse du prix de l’électricité », Guy Marius Sagna a mis sa menace en excursion. Vendredi, l’activiste le plus célèbre du Sénégal a manifesté jusque devant les grilles du palais de la République avant de se faire difficilement arrêté par les gendarmes. 


Cet acte, une première au Sénégal, a longuement été commenté à travers les médias mais également sur les réseaux sociaux où les jeunes Sénégalais connectés ont fortement salué « le courage » de l’activiste décrit comme un « signe fils » du pays. 


 

Désormais, ils sont nombreux à exiger sa libération « immédiate » et « sans condition ». 


Dans un communiqué parvenu à KOACI, les organisations regroupant les différentes plateformes que sont : " Les Gilets Rouges, Nittu Dëgg Valeurs Forces Démocratiques du Sénégal (FDS), Front pour une Révolution Anti impérialiste Populaire et Panafricaine (FRAPP) Sénégal Notre Priorité ( SNP), ont dénoncé vigoureusement cet acte qu'elles jugent anti-démocratique. 

  

Ces organisations ont interpellé l'article 8 de la constitution qui "garantit à chaque citoyen le droit de manifester. Alors, cette décision préfectorale, selon elles, " trahit cette charte de la constitution, qui donne légitimement la liberté à ces organisations de faire leur manifestation de manière pacifique".


Toutefois, le préfet a brandi le fameux arrêté Ousmane Ngom, le trouble à l'ordre public, l’imprécision d'itinéraire etc, pour interdire la marche contre la hausse du prix de l'électricité. 

  

Cet après midi, 9 de leurs camarades ont été  arrêtés. Il s'agit de Guy Marius Sagna,  Babacar Diop (FDS), Malick Biaye, Papis Djim, Leuz, Diao Diallo, Pape Abdoulaye Touré, Souleymane Djokou et Ousmane Sarr. 

  

Ces organisations exigent leur libération immédiate, sans conditions et lancent un appel solennel à la population, plus particulièrement aux organisations des droits de l'homme pour qu'elles suivent scrupuleusement la suite de cette affaire.



 

Sidy Djimby Ndao , Dakar 


Contacter KOACI.COM à Dakar : + 221773243692 – ou sn@koaci.com


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement