Côte d'Ivoire Technologie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Sud-Comoé, la construction d'une centrale thermique à biomasse d'une capacité de 46 Mgw annoncée à Ayebo pour un montant d'environ 129 milliards FCFA
 

Côte d'Ivoire: Sud-Comoé, la construction d'une centrale thermique à biomasse d'une capacité de 46 Mgw annoncée à Ayebo pour un montant d'environ 129 milliards FCFA

 
 
 
 3200 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 09 décembre 2019 - 23:37

Les travaux de construction de la centrale thermique à biomasse d’une capacité de production de 46 Mgw de Côte d’Ivoire démarreront à l’été 2020.


Une signature de convention entre l’Etat de Côte d’Ivoire et le promoteur Biovéa Energie a eu lieu aujourd’hui à Abidjan en présence des bailleurs du projet. Cette centrale thermique à biomasse sera construite à Ayebo dans le département d’Aboisso, pour un montant de 129 milliards de FCFA. 


Le Gouvernement a décidé de réaliser ce projet pour améliorer le mix énergétique de la Côte d’Ivoire, accroître la capacité de production en vue de faire face à l’évolution de la demande en énergie. 


C’est le 12 juillet 2012 que le protocole d’accord a été signé pour la préparation de l’offre technique et financière du projet et il est intervenu, le 30 novembre 2017, la signature d’un accord tarifaire. 


Au niveau de l’actionnariat de ce projet, la société Biovéa Enregie est détenue à 40% par EDF internationale, 40 % par Biokala, 15% par MERIDIAM et 5% par MERIDIAM AFRICA FOUND. Il est prévu la réalisation d’une ligne 33 kv qui va sécuriser l’alimentation.


Au nom du Gouvernement ivoirien, le ministre du Pétrole de l’Energie et des Energies Renouvelables, Abdourahmane Cissé a déclaré que le projet s’inscrit dans la logique des décisions prises par le Gouvernement en matière de climat et l’environnement.


Selon lui, il s’inscrit en droite ligne des engagements pris par les autorités ivoiriennes, notamment lors de la COP 21 de faire en sorte qu’à l’horizon 2030, le pays puisse avoir un mix énergétique de 42% mais pas uniquement avec de l’Hydraulique mais avec d’autres sources, notamment le solaire et la biomasse


C’est la plus grande centrale à biomasse de l’Afrique de l’Ouest, qui sera construite dans le Sud-Ouest de la Côte d’Ivoire.Le ministre a indiqué qu’à travers ce projet le pays imprime sa marque et son positionnement en tant qu’acteur majeur de la production d’énergie en Afrique.


 

«C’est un projet qui est situé à l’intérieur du pays, notamment dans le Sud-Comoé. C’est aussi une volonté de l’Etat de Côte d’Ivoire de faire en sorte que la décentralisation soit une réalité. Ce projet de 46 MW à base de résidus de palmiers à huile permettra de créer des emplois, » a ajouté le ministre.


Il a salué l’esprit de coopération des promoteurs du projet, de mettre l’accent sur l’emploi, puisqu’au moins 500 emplois directs seront créés en phase de construction et environ, 1000 emplois indirects et directs en phase d’exploitation et 25% des travaux à réaliser seront confiés aux entreprises locales.

«Je dirai que, ce sont des chiffres minimum et j’espère qu’on pourra aller au-delà des chiffres indiqués, » a mentionné, M. Cissé.


Environ 129 milliards de FCFA seront investis à travers ce projet et le prix de revient de l’énergie qui sera produite sera de 61,99 FCFA le Kwh. Le ministre a annoncé que c’est un projet important qui permettra à la Côte d’Ivoire d’atteindre ses objectifs en matière de développement d’énergie renouvelables.


«Le projet commencera l’année prochaine, au troisième trimestre de 2020. Nous allons ensemble procéder à la pose de la première pierre et nous espérons que les délais seront respectés de sorte que nous puissions mettre en service, cette centrale en 2023, »a déclaré, le ministre Cissé.


Il a révélé que d’autres projets en matière d’énergie renouvelables sont en cours de développement, car la Côte d’Ivoire souhaite aller loin.


«En plus du palmier à huile, nous avons d’autres matières premières qui peuvent servir à la production de l’énergie. Le cacao, le coton. Nous sommes dans cette réflexion de faire en sorte que nous puissions valoriser tous ces projets. A la fois pour produire de l’énergie et pour le bien-être de nos populations, » a expliqué, Abdourahamane Cissé.


C’est environ 12 mille planteurs qui seront affectés positivement par la construction de la centrale et auront des revenus additionnels.


«Nous souhaitons pouvoir l’étendre. Nous lançons un appel à l’ensemble des promoteurs qui seraient intéressés pour faire des projets de ce genre, c’est possible en Côte d’Ivoire. Ça peut prendre du temps, c’est possible, la volonté politique y est, » a-t-il conclu.


 

Aux côtés de l’Etat ivoirien au développement de cette transition énergétique, du mix énergétique et le développement des énergies renouvelables avec la construction de la plus grande centrale électrique à base de biomasse de l’Afrique de l’Ouest, le DG de Biovéa Energie a annoncé que la Centrale va permettre d’alimenter l’équivalent de 315 mille foyers soit plus 1,7 million de personnes.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Biovéa Energie est un projet d’économie circulaire avec un impact environnemental et social important qui s’inscrit dans la durée. Selon Raphaël Ruat, Directeur général, c’est 4,5 millions de CO2 évités en 25 ans d’exploitation et la Centrale sera exploitée par Biovéa Energie, pendant 25 ans.


«Cette signature ne marque pas la fin, mais le début d’une coopération avec cette nouvelle centrale de 25 ans , une longue coopération avec le développement de projets similaires, la repliquation en Côte d’Ivoire et nous l’espérons dans la sous-région de manière à valoriser cette nouvelle filière industrielle de valorisation de déchets industriels, » a-t-il conclu. 



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Technologie
 
Côte d'Ivoire: Bouaké, face aux dangers des réseaux sociaux, des jeune...
 
 
Côte d'Ivoire: Bouaké, face aux dangers des réseaux sociaux, des jeunes sensibilisés à l'hygiène numérique
Technologie
 
Ghana: L'énergie nucléaire à produire d'ici 2030
 
 
Ghana: L'énergie nucléaire à produire d'ici 2030
Côte d'Ivoire: Connexion à internet, section sur les segments du câble sous-marin WACS, les explications de MTN
Technologie
Côte d'Ivoire: Connexion à internet, section sur les segments du...
Côte d'Ivoire il y a 1 semaine
 
Cameroun: Infrastructures, le nouveau bâtiment du ministère de la jeunesse  sort de terre
Technologie
Cameroun: Infrastructures, le nouveau bâtiment du ministère de la...
Cameroun il y a 1 semaine
 
Côte d'Ivoire: L'inauguration du plus grand atelier technologique annoncée pour août 2020 à l'INP-HB
Technologie
Côte d'Ivoire: L'inauguration du plus grand atelier technologique...
Côte d'Ivoire il y a 1 semaine
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Sud-Comoé, la construction d'une centrale thermique à biomasse d'une capacité de 46 Mgw annoncée à Ayebo pour un montant d'environ 129 milliards FCFA
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace110
N’est-ce-pas fabuleux ? Cela viendra renforcer davantage notre indépendance énergétique et notre position d’exportateur. C’est bien visionnaire de la part du gouvernement de poursuivre cette politique du mix énergétique pour asseoir véritablement notre indépendance. Sans électricité, pas de développement… On avance…
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
eh puis @Peace c'est plus simple de decentraliser quand y'a courant sur place la decentralisation dont parlait le blakoro de mama c'est pas bavardage ADO le fait dans X année les locaux pourront ouvrir des usines sur place a vraiment y'a pas l'homme!!!
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Récupération politique, l'église catholique a-t-elle bien fait d'annuler sa marche?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Avec ses prises de positions et ses appels à manifester, Monseigneur K...
 
3630
Oui
78%  
 
920
Non
20%  
 
87
Sans Avis
2%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement