Sénégal Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Sénégal: À Dakar, l'Afrique demande plus considération à l'ONU et exige le droit de veto au Conseil de sécurité
 

Sénégal: À Dakar, l'Afrique demande plus considération à l'ONU et exige le droit de veto au Conseil de sécurité

 
 
 
 1128 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 13 janvier 2020 - 13:43

Les ministres des affaires étrangères du Senegal et de la Sierra Leone 


L’Afrique n’en peut plus d’être marginalisée au niveau des Nations-Unies. Une marginalisation matérialisée par l’absence injuste du continent au Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations-Unies. Ainsi, pour mettre fin à cela, l’Union Africaine a mis sur pied un comité dit Comité de dix chefs d’État et de gouvernement de l’Union Africaine (C-10). Son rôle, travailler à l’octroi au Continent de deux sièges permanents avec droit de véto et de deux sièges non-permanents au Conseil de sécurité

  

En partenariat avec la République de Sierra Leone et la Commission de l’Union Africaine, le Sénégal abrite les 12 et 13 janvier 2019 la 8e réunion ministérielle du Comité des dix chefs d’État et de gouvernement de l’Union Africaine (C-10) sur la réforme du Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations-Unies (Onu), en prélude à la 33e session ordinaire de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de l’Union Africaine, prévue en février prochain. 


Ainsi, en attendant la cérémonie d’ouverture de cette conférence qui sera présidée par le Président Macky Sall aujourd’hui, une réunion préparatoire des hauts fonctionnaires et ambassadeurs, représentants permanents accrédités à Addis-Abeba et à New York s’est tenue hier à Dakar


«L’Afrique a de très vieilles revendications et aujourd’hui une revendication importante, c’est l’élargissement du Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations-Unies… Parce qu’aujourd’hui, au niveau du Conseil de sécurité, la plupart des questions qui sont traitées concernent l’Afrique et nous pensons que l’Afrique doit être présente», a indiqué le ministre des Affaires étrangères du Sénégal, Amadou Ba, qui a co-préside la rencontre avec son homologue de la Sierra Leone, Hon Nabeela Farida Tunis. 


 

Il s’agit pour les experts, en marge de cette réunion préparatoire, de discuter pour permettre préserver cette position commune et d’aller en ordre serré, en prélude à la réunion de l’Union Africaine sur la question prévue le mois prochain à Addis-Abeba. L’objectif principal visé à travers cette position est de veiller à la réparation de l’injustice historique que représente l’absence de l’Afrique de cet organe au sein duquel les questions africaines sont prépondérantes. Ce que le chef de la diplomatie sénégalaise n’a pas manqué de qualifier d’injustice. 


«C’est une injustice, parce qu’autant ça pouvait se concevoir en 1945, après la seconde Guerre mondiale, où le Conseil de sécurité des Nations-Unies a été mis en place, tenant compte de l’ordre qui existait, mais il faut avouer que depuis lors, le monde a beaucoup changé. Il y a beaucoup de nouvelles puissances émergentes. Mais également parce que les questions qui sont traitées au niveau du Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations-Unies concernent essentiellement l’Afrique. Donc ces questions doivent être traitées avec la présence de l’Afrique», a ajouté Amadou Ba. 


Toutefois le ministre des Affaires étrangères reconnait que ce n’est pas un combat qui sera facile à gagner. «Nous sommes dans un monde où chaque pays défend ses intérêts, où les grandes puissances ne veulent pas que ça bouge. Il y a des puissances émergentes qui veulent que ça bouge mais en obéissant à une autre logique. Mais ce que nous disons, c’est que l’Afrique est le seul continent qui n’est pas présent au niveau du Conseil de sécurité, alors que la plupart des questions qui y sont traitées concernent l’Afrique», martèle Amadou Ba. 


A noter une mobilisation exceptionnelle des ministres des États membres du C-10 pour prendre part à la réunion de Dakar ; ce qui témoigne, si besoin en était encore, de l’engagement continu de ces pays en faveur de la consolidation de la Position africaine commune (Pac). «Elle traduit également la vitalité de la diplomatie sénégalaise incarnée au sommet par le chef de l’Etat Macky Sall», a fait savoir Amadou Ba.


Sidy Djimby Ndao , Dakar 


Contacter KOACI.COM à Dakar : + 221773243692 – ou sn@koaci.com


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Côte d'Ivoire : Voici pourquoi le ministre Bruno Koné a décidé de bl...
 
 
Côte d'Ivoire : Voici pourquoi  le ministre Bruno  Koné a décidé de bloquer ses interlocuteurs
Politique
 
Côte d'Ivoire : La Cour de Cassation renvoie Assoa Adou devant le trib...
 
 
Côte d'Ivoire : La Cour de Cassation renvoie Assoa Adou devant le tribunal de 1ère instance du Plateau pour être jugé
Côte d'Ivoire : Bédié se félicite de la libération provisoire de Jacques Mangoua
Politique
Côte d'Ivoire : Bédié se félicite de la libération provisoire de...
Côte d'Ivoire il y a 14 heures
 
Côte d'Ivoire : Présidentielle 2020, depuis Dabou, un mouvement prône la candidature de Mabri
Politique
Côte d'Ivoire : Présidentielle 2020, depuis Dabou, un mouvement p...
Côte d'Ivoire il y a 17 heures
 
Côte d'Ivoire : Covid-19, Soro appelle à un pacte national et demande à Ouattara de libérer les prisonniers politiques
Politique
Côte d'Ivoire : Covid-19, Soro appelle à un pacte national et dem...
Côte d'Ivoire il y a 18 heures
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Sénégal: À Dakar, l'Afrique demande plus considération à l'ONU et exige le droit de veto au Conseil de sécurité
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Pouaaahhh...Vous mêmes vous vous donnez quelle considération ? Quelle considération donnez-nous a vos populations ? La considération dans la société ou le concert des nations se méritent. Elle s'acquiert. Elle nest pas donnée. Elle est arrachée, pas donnée... Pauvres nègres... Toujours raisonnant avec leurs émotions de nègres... On avance...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Un plan de 1700 milliards pour la reprise économique après la pandémie de Coronavirus, satisfaisant?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Lutte contre le Coronavirus, est il du devoir de chacun de s'éléver a...
 
2295
Oui
95%  
 
102
Non
4%  
 
28
Sans Avis
1%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement