Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :  Éducation-formation, le lancement d'un concours «d'affection» irrite des inspecteurs de l'enseignement admis depuis 2016
 

Côte d'Ivoire : Éducation-formation, le lancement d'un concours «d'affection» irrite des inspecteurs de l'enseignement admis depuis 2016

 
 
 
 8614 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 19 janvier 2020 - 11:28

Melédje Lobassy Alexis samedi à Abidjan (ph KOACI)


Admis pour certains en 2016 et pour les autres en 2017 au concours professionnel d'exception 2016, concours direct 2016, concours de recrutement 2016,concours de recrutement exceptionnel 2016, concours professionnels 2016 et les promotions 2015-2017 de l'INS et de l'INSAAC-CFPAC, les candidats ont été mis à la disposition des Directions des ressources humaines de leur ministère respectifs, officiellement depuis le 28 février 2018.


«Le Directeur de la gestion administrative des personnels civils de l’état porte à la connaissance des candidats admis aux concours administratifs, (au concours professionnel d'exception 2016, concours direct 2016, concours de recrutement 2016,concours de recrutement exceptionnel 2016, concours professionnels 2016 et les promotions 2015-2017 de l'INS et de l'INSAAC-CFPAC, qu'ils ont été mis à la disposition des Directions des ressources humaines de leur ministère respectifs. Les concernés sont donc priés de prendre attache avec lesdites entités pour les formalités de prise de service.


Nb : Les affectations peuvent être consultées sur le site du ministère de la Fonction publique, »précise le communiqué de Kouassi Adlès Francis datant du 28 février 2018, en notre possession.


Malgré le caractère promotionnel des concours 2016 et 2017, les notes circulaires N°1007/MENET-FP/DRH/SDPESG du 21 mars 2018 et n°01200 du 16 mai 2019 portant certification des actes de promotion, rétrogradent dans les faits, les promus en les maintenant dans leurs anciens emplois et fonction d'origine.


C'est le cas des fonctionnaires ayant pris part à ces concours professionnels exceptionnels de promotion dans les emplois de grades A5, A6 et A7 du secteur Éducation-formation organisés par le ministère de la Fonction publique.


Malgré le maintien des promus dans leur emploi de professeur de lycée de grade A4, la DRH leur délivre des certificats de prise de service qui restent purement formel, puisqu’il a notamment pour effet d'une part de mettre fin à l'exercice de l'ancien emploi pour tout promu et d'autre part de marquer le début de l'exercice d'un nouvel emploi différent de l'ancien emploi tant dans ses fonctions que dans le grade.


 

Dans l'attente toujours de leur affectation, les admis ont été informés du lancement par la Direction des ressources humaines du Ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement technique et de la formation professionnelle (MENET-FP) d'un concours exceptionnel de recrutement des encadreurs pédagogiques.


Hier, la Coordination nationale des inspecteurs du secteur Éducation-formation de Côte d'Ivoire (CNISEF-CI) était face à la presse au siège de la Centrale Humanisme pour dénoncer le lancement de ce concours.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


« C’est un concours abusif de trop. La DRH du MENET-FP commet un excès de pouvoir par sa décision de vouloir organiser un concours qui ne relève guère de sa compétence mais de la compétence du Ministre de la Fonction publique. En effet, les concours pour accéder aux emplois d'inspecteurs de grades A5, A6 et A7 relèvent de la compétence exclusive de la Fonction publique. C'est pourquoi depuis 2016, des concours ont été organisés par la Fonction publique qui a mis à disposition deux promotions d’admis à la disposition de la tutelle pour une prise de service réelle dans les nouveaux emplois, »a expliqué, le Commissaire aux comptes de la CNISEF-CI, Melédje Lobassy Alexis.


Il estime que ce concours est contre nature aux critères subjectifs, car de nature, un concours doit être objectif et transparent.

« C'est le cas des concours organisés par la Fonction publique. Il en va autrement de celui que la DRH a décidé d'imposer aux inspecteurs de grades A5, A6 et A7 en attente d'affection depuis au moins trois ans, » a déploré le Commissaire aux comptes.

C'est dans une note datée du 10 janvier dernier que le Directeur des ressources humaines du ministère de l'Education nationale a informé les Directeurs régionaux et départementaux de l'éducation nationale, les chefs d'antenne de la pédagogie et de la formation continue et les chefs d'établissement du lancement du concours.


«L'examen des critères de ce concours révèle qu'il s'agit en réalité des critères de nominations à des postes de responsabilité couramment appelés fonction. Pour la CNISEF-CI, ce recrutement est en réalité des nominations que l'on veut nous cacher sous cette appellation de concours afin de contourner le problème de l'affection des promus en souffrance depuis plus de trois ans dans leurs nouveaux emplois d'inspecteurs, » a mentionné, Melédje Lobassy Alexis.


 

Face à cette situation, la CNISEF-CI rejette catégoriquement l'organisation du concours de recrutement d'encadreurs pédagogiques du secondaire général par la DRH la du MENET-FP au motif qu'il viole les dispositions de leur profil de carrière.


Selon la Coordination, les fonctions d'encadreurs pédagogiques pour lesquelles le concours est organisé fait partie intégrante des missions liées aux emplois d'inspecteurs de grades A5, A6 et A7 tels que précisées dans le RMAS dont le DRH est initiateur.

«En tout état de cause, les inspecteurs de grade A5, A6 et A7 n'attendent que leurs affectations pour exercer leurs fonctions liées à leur nouveaux emplois mentionnés dans le Certificat de prise de service délivré par la DRH, »a conclu, le Commissaire.


Le Secrétaire général a par ailleurs annoncé que le 1er février, la Coordination se réunira pour adopter la conduite à tenir face à la décision de Mamadou Barro, Directeur des ressources humaines au ministère de l'Education nationale.


Les inscriptions pour le concours de recrutement d'encadreurs pédagogiques de l'enseignement secondaire général se dérouleront du 27 janvier 2020 au 21 février 2020 et le dépôt des dossiers se fera dans les DREN du 28 janvier 2020 au 28 février 2020.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Togo : Covid-19, aides « Novissi » aux travailleurs sans revenu et Ze...
 
 
Togo :  Covid-19, aides « Novissi » aux travailleurs sans revenu et Zemidjan, couvre-feu à Sokodé
Société
 
Côte d'Ivoire : Manifestation à Anono et pourtant aucun centre d'accue...
 
 
Côte d'Ivoire : Manifestation à Anono et pourtant aucun centre d'accueil de dépistage contre le Covid n'y  serait prévu à ce jour
Côte d'Ivoire : Non-respect des mesures contre le coronavirus dans le secteur du transport, la police fait une importante recommandation aux clients
Société
Côte d'Ivoire : Non-respect des mesures contre le coronavirus dan...
Côte d'Ivoire il y a 6 heures
 
Côte d'Ivoire : Un cas positif au Coronavirus, PlaYce Marcory lance une désinfection totale
Société
Côte d'Ivoire : Un cas positif au Coronavirus, PlaYce Marcory lan...
Côte d'Ivoire il y a 7 heures
 
Côte d'Ivoire : Covid-19, après Yopougon et Koumassi, Anono dit non à l'installation d'un centre de dépistage
Société
Côte d'Ivoire : Covid-19, après Yopougon et Koumassi, Anono dit n...
Côte d'Ivoire il y a 9 heures
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Éducation-formation, le lancement d'un concours «d'affection» irrite des inspecteurs de l'enseignement admis depuis 2016
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Kropedale
Clair
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Mais c'est étrange mais KOACI n'a fait aucun reportage sur la réunion du secrétariat du fpi des sauvages ce week-end où ils ont failli se gifler et appelé la police pour les séparer... Des observateurs le disaient, ce parti des microbes originel est en déliquescence avancée... On comprend donc pourquoi il n'y a aucun "pologlamme"... Riresss... On avance...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : En raison du contexte social, les guéris du Coronavirus ont-ils raison de rester dans l'anonymat?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Covid-19, les scènes de saccage à Yopougon Toit Rouge, vous désolent-...
 
2122
Oui
78%  
 
590
Non
22%  
 
16
Sans Avis
1%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement