Ghana Justice
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Ghana: Affaire coup d'Etat, l'Officier Agordzo en liberté sous caution
 

Ghana: Affaire coup d'Etat, l'Officier Agordzo en liberté sous caution

 
 
 
 2331 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 8 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 21 janvier 2020 - 19:18

Dr Benjamin Agordzo (ph)


La Haute Cour d'Accra (tribunal) au Ghana a accordé ce mardi la liberté sous caution à Benjamin Agordzo, un commissaire adjoint de police, accusé avec d’autres comploteurs dans une présumée affaire de coup d'Etat. Le tribunal présidé par le juge Charles Ekow Baiden a fixé la caution à 500 000 Ghana Cedis soit un montant d’environ 52 604 000 F Cfa.


L’Officier de police inculpé a été chargé de remettre son passeport au greffier du tribunal et devra se présenter à l'Inspecteur Général de la police et au directeur du service de renseignement deux fois par semaine pendant trois mois.


Lors de la dernière audience du 16 janvier dernier, Me Martin Kpebu, l'avocat de d’Agordzo avait déposé une demande de libération sous caution en faveur de son client qui a été arrêté le 4 novembre 2019. Pour sa demande, l’avocat Kpebu a défendu qu’Agordzo est un officier de police de haut rang, qu’il a une femme et des enfants et ne pourrait profiter de sa liberté sous caution pour s’enfuir.


Pour sa part, le Procureur principal, Hilda Craig, a fait noté que l'Etat est opposé à la demande de la libération sous caution d’Agordzo car les infractions commises sont graves.


 

Après ses deux argumentations et dans sa décision finale, le juge Charles Ekow Baiden qui s’est fondé sur le pouvoir discrétionnaire de la Cour, a accordé la liberté sous caution à Agordzo conformément aux lois du Ghana.


Rappelons que l’Officier de police Benjamin Agordzo s'était vu refuser à plusieurs reprises la mise en liberté sous caution après son arrestation pour sa participation présumée et sa contribution au groupe «Take Action Ghana» qui, selon l’Etat, aurait élaboré un complot pour déstabiliser le gouvernement. Il a été inculpé de complicité pour commettre un crime, à savoir un crime de trahison, et était en détention provisoire.


Mensah correspondant permanent de KOACI au Togo, Nigeria et Ghana


 

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98  95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Echec des appels à marcher et, désormais, à la désobeissance civile, "l'opposition" peine à convaincre à un mois du premier tour?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Boycott ou pas, la Présidentielle de 2020 est-elle déja pliée pour la...
 
8642
Oui
67%  
 
3911
Non
31%  
 
251
Sans Avis
2%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement