Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Jacqueville, litige foncier à Adoukro, les populations accusent un opérateur de vol
 

Côte d'Ivoire : Jacqueville, litige foncier à Adoukro, les populations accusent un opérateur de vol

 
 
 
 7089 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 7 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 18 mars 2020 - 21:02

Le village de N'Djem situé juste à la descende du pont de Jacqueville en venant d'Abidjan, avait aujourd'hui (mercredi 18 mars 2020) dans la matinée, l'allure d'une cité en pleine insurrection.


Très tôt ce matin, les populations de cette localité de la commune de Jacqueville, soutenues par celles du village voisin d'Adoukro, ont pris d'assaut la rue principale dudit village pour manifester leur colère face à ce qu'elles appellent "les manipulations" du nommé Oda Edouard qui s'obstine à spolier leurs terres.


Ce dernier, malgré l'opposition affichée par ces populations face à ses actes qualifiés d'impostures, n'est pas prêt à lâcher du lest.


Cliquez pour agrandir l'image  
 

 


En effet, le 16 mars dernier, les chefferies de N'djem et d'Adoukro ont reçu un courrier de la société SGIR (Société Générale d'Investissement et de réamenagement) signé des mains de Mahama Gbané, préfet hors grade.


Ce courrier les informait de la tenue d'une réunion à N'djem en vue "des différentes phases d'xécution des travaux d'amenagement sur le site d'Adoukro", village dont les terres sont au centre d'un litige foncier depuis bientôt 15 ans. 

 

La société SGIR chargé du projet devrait donc rencontrer les populations d'Adoukro et de N'Djem aujourd'hui à partir de 10 heures à N'Djem sur le côté droit de la grande voie allant vers Jacqueville.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


 

Ce matin donc, une bâche a été dressée par les populations à l'endroit indiqué pour la rencontre. Mais contre toute attente, les responsables de la société SGIR spécialisée dans l'aménagement de terrains, construction, promotion immobilière, ingénierie et services n'ont pas effectué le déplacement de N'Djem. Il ont donc brillé par leur absence, alors qu'ils étaient les initiateurs de cette réunion.


Face à cette défection des organisateurs de ce rassemblement, le Président de la jeunesse de N'Djem s'est entretenu avec les populations sorties massivement pour prendre part à cette rencontre.


Ouattara Soulama Ousmane a soutenu que la rencontre a été initiée par Oda Edouard qui se cache derrière la société SGIR pour mieux faire passer sa forfaiture.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


«C'est un homme sans foi ni loi. Nous avons entrepris des démarches pour annuler les faux documents qu'il a en sa possession. Il fait croire aux populations que le projet d'aménagement du site d'Adoukro est une affaire de l'Etat, alors qu'il n'en est rien, » a expliqué, le Président des jeunes.


«Lors de la construction du pont, l’Etat a consulté la jeunesse, malheureusement pour ce projet, elle a été mise à l'écart, » a-t-il ajouté.

Pendant que le Président s'adressait aux populations, celles-ci avec des pancartes scandaient «Oda voleur, Oda voleur, Oda voleur !  »

Ouattara Soulama Ousmane a exhorté la population de N'djem, Adoukro et tous les autres villages victimes dans cette affaire d'Adoukro, à faire obstacle au projet de Oda Edouard, car il reste convaincu que ce dernier finira ses jours en prison ou quittera précipitamment le pays, lorsque tous les opérateurs qu'il a grugés se rendront compte qu'il n'est pas propriétaire terrien à Adoukro.


 

Nous apprendrons par ailleurs, sur le lieu de la rencontre avortée entre la SGIR et les populations de N'Djem et d'Adoukro que le signataire du courrier adressé aux chefs des villages, Mahama Gbané, Préfet hors grade, était le Secrétaire général de la préfecture de Jacqueville au moment du déclenchement du litige foncier qui oppose, les populations à Oda.


Maintenant à la retraite, il se retrouve curieusement du côté de Oda Édouard qui a pour ambition comme l'a signifié, le chef du village de N’Djem, monsieur Bendé François, de spolier les populations de leurs terres alors qu'il n'aurait aucune origine à Jacqueville. 

"Je ne laisserai jamais Oda nous voler nos terres, jamais", a t-il assené.



Wassimagnon



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 

ARTICLES ASSOCIÉS

 
 
  Côte d'Ivoire : Jacqueville, le village d'Adoukro au centre d'un litige foncier...
Situé dans la commune de Jacqueville dans la région des grands ponts, Adoukro est un campement peuplé essentiellement de pêcheurs béninois....
Côte d'Ivoire | Société      il y a 7 mois
 
  Côte d'Ivoire : Jacqueville, accusé de brader les terres de Adoukro, Oda Edouard...
Accusé de vouloir brader les terres de Adoukro, alors qu'il n'a aucun lien avec ce village situé dans la commune de Jacqueville, juste à dro...
Côte d'Ivoire | Société      il y a 7 mois
 
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Côte d'Ivoire : Sud-Comoé, la Sous-préfecture d'Adaou dotée dans 18 m...
 
 
Côte d'Ivoire : Sud-Comoé,  la Sous-préfecture d'Adaou dotée dans 18 mois d'un lycée professionnel d'un coût global de 6 milliards de FCFA
Société
 
Togo : Aspiration et clés des Evêques pour un Togo nouveau, appel à r...
 
 
Togo :  Aspiration et clés des Evêques pour un Togo nouveau, appel à rouvrir les églises
Côte d'Ivoire : Infrastructures routières, après 33 ans d'attente,  l'axe Jacqueville- Toukouzou-Hozalem bientôt bitumé
Société
Côte d'Ivoire : Infrastructures routières, après 33 ans d'attente...
Côte d'Ivoire il y a 21 heures
 
Côte d'Ivoire : Ouverture de la  première usine des femmes à Abengourou
Société
Côte d'Ivoire : Ouverture de la première usine des femmes à Aben...
Côte d'Ivoire il y a 21 heures
 
Côte d'Ivoire : Banques,  rappel de faire preuve d'une vigilance accrue face aux techniques de piratage et d'escroquerie
Société
Côte d'Ivoire : Banques, rappel de faire preuve d'une vigilance...
Côte d'Ivoire il y a 21 heures
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Jacqueville, litige foncier à Adoukro, les populations accusent un opérateur de vol
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Voilà Oda, c'est encore l'un d'entre eux... Quand on va parler on nous taxera de ceci cela... Ce sont des maudits dans cette tribu et assimilé du chien gbagba... Des arnaqueurs, enfarineurs, doubleurs et brouteurs de terrains. Ça, c'est leur spécialité... Personne ne peut les supplanter dedans... On observe...
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Batuta
Le mal de Jacqueville c'est que ses élus ne peuvent pas voir un mètre carré de terre sans être atteint du virus du bradage. Bientôt, ce peuple alladian se retrouvera démuni comme les ébrié.
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Encore un imbécile ce batard_ta qui n'a rien compris... Pas surprenant quand on a été élevé par une salade crasseuse sauvage... Pinhead...
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : A ne pas lever les mots d'ordre et ne pas accepter le dialogue, l'opposition risque-t-elle de se marginaliser?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Les habitants de Dabou ont ils profité d'un contexte de tension pour...
 
1942
Oui
74%  
 
566
Non
22%  
 
120
Sans Avis
5%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement