Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Présidentielle, le choix du RHDP divise l'UDPCI-France, la « tête du Coordinateur mise à prix »
 

Côte d'Ivoire : Présidentielle, le choix du RHDP divise l'UDPCI-France, la « tête du Coordinateur mise à prix »

 
 
 
 3979 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 22 avril 2020 - 19:43

Jean Xavier Ouangui


Le choix du Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, comme candidat du RHDP à la présidentielle d’octobre 2020 divise les militants de l’Union pour la Démocratie et la Paix en Côte d’Ivoire (UDPCI).


La Coordination-France ferait les frais de ce choix et l’ambiance ne serait plus au beau fixe au sein de cette formation politique dans l'hexagone, comme rapporté à KOACI.


Selon des informations en notre possession, Jean Xavier Ouangui, chargé de communication et porte-parole de la Coordination UDPCI-France a fait une mise au point hier, lors d’une conférence de presse, face à la situation qui prévaut en ce moment en France.


Il a à l'occasion demandé aux militants de se concentrer sur l’essentiel, c’est-à-dire l’idéal défendu par le président, Albert Toikeusse Mabri et non «les palabres inutiles. »


«L’Udpci-France n’a pas besoin de ses palabres en son sein. Il faut mettre balle à terre et se concentrer sur l’essentiel. L’heure est plutôt à l’union et à la solidarité. J’invite donc les uns et les autres à l’union autour de notre président, Albert Toikeusse Mabri. Il est notre boussole.


Ensemble, unis et disciplinés, nous triompherons, » a déclaré le porte-parole.


 

Jean Xavier Ouangui a également appelé toute la jeunesse du parti arc-en-ciel à plus de responsabilité et l'a exhorté à mettre fin aux problèmes de personnes et poursuivre la marche pour l’atteinte de l’objectif commun avec son leader.


Il faut noter que cette sortie du porte-parole de la coordination-France fait suite aux déclarations dans la presse de Diané Siramana, Coordonnateur France et de Antoine Gondo, Secrétaire général.


Le premier avait condamné les propos du second qui avait demandé le 23 mars 2020 à la Direction du parti arc-en-ciel à apporter son soutien au candidat désigné par le Président Alassane Ouattara.


«Vu que le Mémorandum proposé par le secrétariat régional UDPCI-France n'a pas été suivi d’effet et le fait que l'Udpci n'a pas pu faire le maillage effectif sur tout le territoire, il serait préférable de soutenir le candidat désigné par le président du parti, monsieur Alassane Ouattara,» avait-il souhaité.


En riposte, Diané Siramana avait condamné les propos de Gondo.


 

« Nous, membres de la Coordination UDPCI-France, dans toutes nos composantes, nous nous insurgeons avec force contre les pratiques solitaires indisciplinées de Antoine Gondo et de deux de ses amis tendant à discréditer notre parti et son rayonnement en France,» avait soutenu, le Coordonnateur France.


Il avait enfin indiqué que, la coordination ne se reconnait ni de près, ni de loin dans les agissements contre l’intérêt supérieur du parti.


"Aussi, nous ne nous reconnaissons pas en la personne de Monsieur Antoine «GONDO en sa qualité de Coordinateur (garant moral) de l’UDPCI en France, et dans ce sillage nous demandons sa mise à l’écart, » avait conclu, Diané Siramana.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Boycott ou pas, la Présidentielle de 2020 est-elle déja pliée pour la victoire du RHDP dès le premier tour ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Annonce qu'il parlera "sous peu" la semaine dernière et silence, cert...
 
3199
Oui
73%  
 
1028
Non
24%  
 
129
Sans avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement