Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : « Violences Conjugales et familiales », Ly Ramata exhorte les victimes à signaler les cas
 

Côte d'Ivoire : « Violences Conjugales et familiales », Ly Ramata exhorte les victimes à signaler les cas

 
 
 
 1912 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 04 mai 2020 - 13:58

Ly Ramata lors d’un point de presse ce lundi à son cabinet 


La Côte d’Ivoire, comme tous les pays du monde, est confrontée à la pandémie du Coronavirus COVID-19. Force est de constater que cette crise sanitaire sans précédent qui oblige au confinement à domicile pour lutter contre la maladie a entrainé une résurgence des violences au sein des foyers.


C’est la raison du point de presse tenu ce lundi 04 mai 2020 à son cabinet, par Madame la Ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant.


Madame Ly Ramata Bakayoko a relevé que depuis quelques temps en effet, des cas de violences notamment conjugales ont été signalés à son département et il n’est pas rare que les réseaux sociaux les relaient.


 

« Des femmes et des jeunes filles sont particulièrement exposées à la violence, au sein de la cellule familiale, qui est, en principe, le lieu où leur sécurité doit être assurée. D’autant plus qu’en cette période de confinement, ce sont elles qui sont en première ligne pour l’éducation des enfants, les soins à apporter aux malades et les travaux ménagers. Ces violences compromettent le bienêtre de la femme qui en est victime, et par ricochet, la cohésion familiale », a-t-elle relevé.

 

 Les conséquences de ces actes sur la santé physique et mentale des femmes et des filles sont importantes et peuvent aboutir parfois à la mort. C’est le lieu, pour le Ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, de rappeler que la lutte contre les violences faites aux femmes demeure une priorité clairement affirmée par la Côte d’Ivoire.


Par conséquent, toute personne, qui exercera de telles violences à l’égard des femmes, subira la rigueur de la loi. Les services sociaux de base, à travers les plateformes de lutte contre les Violences basées sur le genre (VBG), restent totalement mobilisés dans leur combat contre les violences intrafamiliales, a indiqué Ly Ramata .


Elle a lancé donc un appel aux leaders politiques, communautaires, aux chefs religieux et traditionnels, aux femmes, aux jeunes, à tous ceux qui ont un pouvoir d’influence, de s’impliquer dans la lutte contre les violences à l’égard des plus faibles.


« J’exhorte aussi toute victime ou toute personne ayant connaissance d’un cas de violence à le porter à notre connaissance en appelant aux numéros d’urgence suivants : 20 25 00 40 ; 03 79 91 44 ; 100 ; 111. La lutte contre le Covid-19 continue, dans le respect des droits de la sécurité des femmes et des enfants », a exorté la ministre.


Donatien Kautcha, Abidjan


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Réussir à "casser" 500 bureaux de vote le 31 Octobre, objectif que peut atteindre l'opposition?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Après Soro, Bédié est-il entrain de "tuer" politiquement Affi N'Guess...
 
3852
Oui
76%  
 
1101
Non
22%  
 
128
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement