Cameroun Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : La consommation de la drogue explose, la gendarmerie démantèle un réseau de trafiquants
 

Cameroun : La consommation de la drogue explose, la gendarmerie démantèle un réseau de trafiquants

 
 
 
 1907 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 08 mai 2020 - 12:26

De la drogue dans un sac


La gendarmerie nationale du Cameroun vient de procéder au démantèlement d’un réseau de trafiquants de drogue à Yaoundé.

L’opération s’est déroulée hier jeudi 7 mai 2020 au quartier Etoa-Meki par les éléments de la brigade de Nlongkak dans le premier arrondissement de Yaoundé. 


Ces éléments de la gendarmerie ont interpellé un présumé dealer de drogue et neuf consommateurs.

Au même moment, une importante quantité de cannabis et de cocaïne a été saisie. 


Selon des statistiques du Comité national de lutte contre la drogue (Cnld), 21% de la population camerounaise a déjà expérimenté la consommation d’une drogue. 


Ces statistiques indiquent que les consommateurs réguliers représentent 10%, soit 60% des jeunes âgés entre 20 et 25 ans. 


S’agissant de la couche sociale la plus concernée, les jeunes de moins de 15 ans, plus de 12.000 d’entre eux consomment les stupéfiants au Cameroun.


 

Le CNLD place en tête de liste, le cannabis avec un taux de consommation de près de 60%, associé au tabac. La demande en Tramadol, un antalgique dopant de niveau 2 composé de codéine et d’extropropoxygène, est de l’ordre de 44,8 %. 


Et, de 12,10% pour la cocaïne, un stimulant puissant, alcaloïde psychotrope, extrait de la feuille de coca.


Ces statistiques officielles révèlent que des vastes réseaux de mafia solidement construits autour des stupéfiants, drogues et autres produits psychotropes règnent dans les métropoles camerounaises.


Le trafic génèrerait des centaines de milliards de FCFA, en importations et exportions clandestines aux dealers et trafiquants de seconde main. 


 

La complicité de certains fonctionnaires civils et policiers, positionnés dans divers check-points terrestre, maritime ou aérien est également mise en exergue. 


Les autorités attribuent la montée de la criminalité et de la violence en milieu scolaire, à la consommation croissante de la drogue. 



Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun. 

-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au 237 691154277-ou cameroun@koaci.com-


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Sénégal : Coronavirus, zéro mort ces dernières 24 heures alors que la...
 
 
Sénégal : Coronavirus, zéro mort ces dernières 24 heures alors que la barre des 8000 cas est franchie
Société
 
Côte d'Ivoire : Cocody, face aux inondations, des bâtis construits sur...
 
 
Côte d'Ivoire : Cocody, face aux inondations, des bâtis construits sur les sites des ouvrages bientôt démolis dans le quartier de la Riviera Alabra
Côte d'Ivoire : L'opération «Abobo êzo» en marche, la mairie ravale des façades, cure des caniveaux et déguerpie des commerçants
Société
Côte d'Ivoire : L'opération «Abobo êzo» en marche, la mairie rava...
Côte d'Ivoire il y a 3 heures
 
Côte d'Ivoire : Armes légères et de petit calibre, le RASALAO-CI recommande  la destruction effective des armes collectées au sein des communautés
Société
Côte d'Ivoire : Armes légères et de petit calibre, le RASALAO-CI...
Côte d'Ivoire il y a 3 heures
 
Ethiopie : Meurtre du chanteur Hachalu Hundessa, deux hommes passent aux aveux
Société
Ethiopie : Meurtre du chanteur Hachalu Hundessa, deux hommes pass...
Ethiopie il y a 6 heures
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Cameroun : La consommation de la drogue explose, la gendarmerie démantèle un réseau de trafiquants
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRIKABLA
Combattre le fléau de la drogue est comparable au combat contre la prostitution(des deux sexes. Une bataille perdue d'avance... L'Afrique sub-saharienne est très bien propice à la culture des herbes hallucinantes qui rapporte 1000 fois mieux que la culture de cacao et autres. En plus le commerce de la drogue est souvent détenu discrètement par la haute classe qui fait semblant de lutter contre ce fléau....... Un peu comme si on nomme un CHEF de la MAFIA ; MINISTRE de la lutte contre la CORRUPTION et de la lutte contre les vols et assassinats.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement