Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Face au PNUD, le PDCI, EDS et leurs alliés ont rejeté la proposition de la CEI pour le recensement électoral en 14 jours
 

Côte d'Ivoire : Face au PNUD, le PDCI, EDS et leurs alliés ont rejeté la proposition de la CEI pour le recensement électoral en 14 jours

 
 
 
 5782 Vues
 
  7 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 12 mai 2020 - 07:47

Une rencontre entre  le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), et l’opposition dominée par le PDCI , EDS et leurs alliés , s’est tenue le 6 mai dernier, dans le cadre du projet d’appui aux élections en Côte d’Ivoire (PACE).


Dans une déclaration relative à cette réunion à huis clos, les Partis politiques et la plateforme signataires du document tiennent également à rappeler leur vision politique caractérisée par la responsabilité, le dialogue, la paix et la cohésion sociale.


« C’est donc conformément à cette ligne de conduite, qu’ils ont accepté de prendre part aux travaux sur le processus électoral et la confection de la liste électorale, organisés par le PNUD et aux quels, ont participé d’autres Partis politiques et la Commission chargée des Élections », expliquent-ils.


Selon les partis de l’opposition, cette rencontre a permis aux Partis politiques et plateforme signataires de cette déclaration de saisir l’opportunité offerte par cette tribune pour réaffirmer leur décision de ne pas reconnaître la Commission Electorale actuelle, qui est un organe déséquilibré, partial, inféodé au RHDP Unifié et incapable d’organiser des élections libres, transparentes et crédibles.


 

« Les partis et la plateforme signataires de la présente déclaration ont jugé irréaliste le délai de 14jours (10 au 24 juin) proposé par la Commission chargée des élections pour constituer la liste électorale. Cette proposition a été rejetée par l’opposition dans son ensemble, au regard de l’importance du nombre de personnes en âge de voter non inscrites sur la liste électorale, estimés à cinq(05) millions d’électeurs dont de nombreux nouveaux majeurs, selon les statistiques », révèlent-ils.


Face à cette situation, le PDCI-RDA, le RPP, l’USD, le RPCI, l’UPCI, l’URD, le CAP- UDD, LIDER et la plateforme EDS, disent avoir réitéré: leur demande d’utilisation de la Carte Nationale d’Identité (nouvelle ou ancienne) et du certificat de nationalité comme pièces, pour l’inscription sur la liste électorale; la prorogation de la validité des anciennes cartes nationales d’identité; la durée de la révision de la liste électorale à au moins trente(30) jours dans les dix mille cinq cents(10500)lieux de vote; la proclamation des résultats bureau de vote par bureau de vote; et le respect des délais de publication des listes, conformément aux dispositions prévues par de la loi.


« Les Partis politiques et plateforme invités ont recommandé que le Système des Nations Unies et la communauté internationale continuent de s’impliquer dans la création d’un consensus et d’un climat de confiance entre les parties prenantes aux élections. Aussi, les Partis politiques et plateforme signataires de cette déclaration condamnent-ils les informations tendancieuses et sans fondement diffusées par certains organes de presse au lendemain de la rencontre. Ils rappellent à l’opinion nationale et internationale ainsi qu’à la presse, que pour concrétiser leur refus de la Commission Electorale actuelle, ils ont saisi la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples dont ils attendent un jugement », conclu les partis de l’opposition.



Donatien Kautcha, Abidjan



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Les 49 militaires écroués en pleine médiation et après les explications de l'Onu, la junte malienne perd-elle la raison ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: La grève des acteurs des points de vente de mobile money est-elle rais...
 
3109
Oui
48%  
 
3177
Non
49%  
 
224
Sans Avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  7 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Face au PNUD, le PDCI, EDS et leurs alliés ont rejeté la proposition de la CEI pour le recensement électoral en 14 jours
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Symbioz
Point barre.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Energence2020
Il faut absolument une nouvelle CEI sinon ce serait accompagner le RDR dans sa logique du takoklé ou un coup KO. Normalement si les fondamentaux de la RCI n'ont pas changé. Si ce qui a tué Nacloclo est ce qui devrait tuer Naclacla. À savoir le fait qu'aucun parti politique n'est en mesure de gagner les élections si deux des trois principaux sont unis : c'est ce qui justifiait qu'on ne pouvait pas recompter les voix en 2010. Car Gbagbo(nonobstant son LMP) seul contre le PDCI associé au RDR n'avait aucune chance selon la logique ivoirienne. Il est donc claire que c'est pas le RDR(nonobstant son RHDP) qui pourra gagner des élections en Côte d'Ivoire. Surtout que ce parti est foncièrement divisé avec le groupe de Soro une bonne partie de leur électorat. En conclusion : pour nous éviter une autre crise post électorale encore plus sanglante (au vu des très vives innombrables rancoeurs qui subsistent encore). Il faut une nouvelle CEI équilibrée et consensuelle. Ceci ne doit pas être négociable.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
A VRAI DIRE
Les REJETONS, eux ils rejettent seulement. Même si tu dis oui tu es d'accord avec ce qu'ils ont dit, il vont rejeter. ON AVANCE
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
k
aie mais où est GPS ?
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRANBLE DEH
Toi vraiment Soro est ta source d'excitation on dirait.
 
 il y a 2 ans
Energence2020
Quand tu va les voir ils seront déjà en phase de métastases dans vôtre corps. Ha ha ha ?
 
 il y a 2 ans
Lom
En clair ces partis ont participé à une rencontre organisée par le PNUD à son siège en côte d'ivoire et non à une rencontre organisée par la Cei du rhdp où son président décrié et vomi voulait se donner de la consistence comme on veut le faire croire.En somme ces partis ne prendraient pas part à une telle rencontre organisée par la Cei du président du rdr-rhdp et ses complices. Pour le reste un recensement de 14 jours,c'est bâcler l'opération dans les bastions des autres partis tout en recensant tous les millitants rdr du nord et des zones qui leur sont favorables comme dans toutes les opérations sous le rdr-rhdp même dans le partage des dons liés au covid-19 où les"boussoumani"ne reçoivent rien,pratiquement.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter