Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Affaire trafic de Cocaïne, le Président du Sénat au ministre Vagondo: « Qui mieux que vous peut  dire aux Ivoiriens que cette affaire relève de la pure manipulation politique ? »
 

Côte d'Ivoire: Affaire trafic de Cocaïne, le Président du Sénat au ministre Vagondo: « Qui mieux que vous peut dire aux Ivoiriens que cette affaire relève de la pure manipulation politique ? »

 
 
 
 14104 Vues
 
  18 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 12 juin 2020 - 20:24

Jeannot Kouadio-Ahoussou


La Commission de la Défense et de la sécurité du Sénat a eu une rencontre avec le Général Diomandé Vagondo, ministre de la Sécurité et de la protection sociale en présence de son Président, Jeannot Kouadio-Ahoussou.


Le Président de la deuxième chambre parlementaire s'est à l'occasion prononcé sur deux sujets d'actualité, l'attaque survenue dans la nuit de mercredi à jeudi dans le nord-est de la Côte d'Ivoire et l'affaire de trafic de Cocaïne dont serait impliquée, le ministre d'État, ministre de la Défense assurant l'intérim du Premier ministre.


"Après l’attaque de Grand-Bassam du 13 mars 2016, notre pays vient d’être frappé, dans la nuit du 10 au 11 juin 2020, par une nouvelle offensive terroriste faisant une dizaine de morts. Je voudrais exprimer les condoléances les plus attristées et la compassion de notre Institution aux familles de nos vaillants soldats ainsi qu’à l’ensemble des Forces Armées de Côte d’Ivoire. Je voudrais vous inviter à bien vouloir vous lever afin d’observer une minute de silence à la mémoire de nos soldats tombés sur le champ d’honneur pour la défense de la patrie," a déclaré Jeannot Ahoussou-Kouadio en se prononçant sur le sur le sujet relatif à l'attaque.


Abordant le second sujet, il s'est dit "indigné de l’article publié par des journalistes étrangers tendant à assimiler la Côte d’Ivoire à un Etat où prospèrent les narcotrafiquants."


Selon lui, depuis quelques jours déjà, les Ivoiriens dans leur ensemble, ont été surpris, choqués, bouleversés suite à la publication de cet article produit par deux journalistes étrangers, présentant la Côte d’Ivoire comme la plaque tournante du trafic de cocaïne dans la sous-région, voire en Afrique.


Il estime que ces les sénateurs ne peuvent pas accepter qu’on assimile la Côte d'Ivoire à un narco-pays.


" Le Sénat, en sa qualité de Chambre de représentation nationale, ne saurait, à l’occasion de cette séance d’examen de projet de loi, observer la loi de l’omerta devant une telle actualité particulièrement sensible et affligeante," a-t-il ajouté, condamnant le qualificatif donné à son pays par ces deux journalistes.


 

"Hier, notre chère Côte d’Ivoire était accusée de pays pratiquant l’exploitation des enfants dans la cacao culture. Hier, notre chère Côte d’Ivoire était accusée de pays xénophobe. Aujourd’hui, nous sommes encore inscrits au box des accusés, cette fois, au motif de constituer un pays de transit au trafic de la cocaïne desservant l’Afrique toute entière," a déploré, Ahoussou.


Il ne comprend pas pourquoi, ce glaive est porté à notre Nation alors que depuis 2011, le Président de la République, "ne cesse de faire le tour du monde en vue de repositionner notre pays au niveau diplomatique."


"Ce glaive est porté à notre Nation au moment où, aujourd’hui, notre pays a regagné sa place sur la scène internationale et s’est hissé à nouveau, dans le concert des grandes nations africaines. Ce glaive est porté à notre Nation au moment où la Côte d’Ivoire, après la grave crise politique et militaire qu’elle a connue, force le respect de tous ses pairs aussi bien au niveau africain que mondial. Ce glaive est porté à notre pays au moment où la Côte d’Ivoire fait partie des pays ayant réalisés les meilleures performances économiques et budgétaires au monde ces dernières années.", s'est justifié le Président du Sénat.


Du haut de la tribune, il a dis non à toute tentative de diabolisation de la Côte d’Ivoire, le cher pays.


"C’est pourquoi, du haut de cette tribune, l’ensemble des sénateurs disent non à cette énième tentative de boycott et de sabotage de l’image de la Côte d’Ivoire, notre cher pays. C'est pourquoi, du haut de cette tribune, au nom de la Nation ivoirienne toute entière, tous les sénateurs disent non aux ennemis de la République, qu’ils soient d’ici ou d’ailleurs.", a ajouté, Ahoussou sous un ton amer.


S'adressant par ailleurs au ministre, le Général Vagondo, qui la lourde mission d’assurer la sécurité des Ivoiriennes et des Ivoiriens, il l'a assuré que ses compatriotes lui font confiance comme ils font confiance à l’ensemble de leurs Institutions républicaines.


Le Président du Sénat a salué le travail qu'il abat en matière de trafic de drogue.


"Il y a quelques mois, le 3 février 2020 précisément, des opérations de police menées sous votre autorité ont permis la saisie d’une importante quantité de cocaïne. Aussi, la presse a fait écho du démantèlement par la police ivoirienne, en juin 2019, d’un vaste réseau de narco trafiquants qui croupissent actuellement dans les geôles ivoiriennes.", a-t-il rappelé.


 

"Au regard de ces efforts déployés par notre pays, comment donc la Côte d’Ivoire est-elle devenue subitement le pays de tous les travers décrits par ces journalistes ? Et, qui mieux que vous peut dire aux Ivoiriens qu’il s’agit d’une réalité implacable ? Qui mieux que vous peut dire aux Ivoiriens que cette affaire relève de la pure manipulation politique ? Qui mieux que vous peut dire aux Ivoiriens qu’il ne s’agit ni plus, ni moins, que d’un cynique et grossier montage tendant à enrichir la comédie politique ? ".


Ce sont autant de questions que le Président du Sénat a posées au Ministre.


Selon lui, "pour l’heure, au regard de l’extrême légèreté de la démarche de ces journalistes, aux antipodes de la déontologie de leur fonction, nul besoin d’être grand clerc pour réaliser que nous sommes en face de simples allégations gratuites et fantaisistes ayant pour but unique de salir, de nuire, de faire mal.".


Le Président a appelé l’ensemble des Ivoiriennes et des Ivoiriens et particulièrement les acteurs politiques à faire preuve de retenue et de responsabilité en cette période pré-électorale particulièrement sensible. Car nul n’a le droit de chercher à tirer quelque dividende politique au détriment de son pays.


"Nul n’a le droit de compromettre notre Nation sur l’autel de ses ambitions personnelles. Tous ensemble, nous devons avoir une égale répulsion à l’égard des extrémismes de tout bord. Attention ! Nous n’avons qu’un seul pays, une seule nation. Nous devons aimer et défendre notre pays. Nous devons le servir avec dévouement et passion. Gardons à l’esprit que nous sommes de passage alors que la Côte d’Ivoire est éternelle. Nous devons la paix aux Ivoiriens. La paix que le Président Félix Houphouët Boigny nous a léguée en héritage. Et le Sénat entend jouer toute sa partition afin qu’il en soit ainsi." a conclu l'ancien avocat.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Côte d'Ivoire : Abidjan rassure, délivrement du passeport de Gbagbo im...
 
 
Côte d'Ivoire : Abidjan rassure, délivrement du passeport de Gbagbo imminent
Politique
 
Côte d'Ivoire : Budget 2020, 4 milliards d'Euros par un appel de fonds...
 
 
Côte d'Ivoire : Budget 2020, 4 milliards d'Euros par un appel de fonds Euro bonds, 1 milliard d'Euro en prévision
Côte d'Ivoire : Contrairement à l'annonce devant les atchans, Ouattara et Bédié « se parlent en permanence », selon le Gouvernement
Politique
Côte d'Ivoire : Contrairement à l'annonce devant les atchans, Oua...
Côte d'Ivoire il y a 3 heures
 
Côte d'Ivoire : Suspension du dialogue politique, le Médiateur de la République sort de son silence et rencontre Bédié, ce qu'il a confié à sa sortie d'audience
Politique
Côte d'Ivoire : Suspension du dialogue politique, le Médiateur de...
Côte d'Ivoire il y a 3 heures
 
Mali : Double attaque terroriste contre le village de Minimakanda, plusieurs morts
Politique
Mali : Double attaque terroriste contre le village de Minimakanda...
Mali il y a 4 heures
 
 
 
 
  18 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Affaire trafic de Cocaïne, le Président du Sénat au ministre Vagondo: « Qui mieux que vous peut dire aux Ivoiriens que cette affaire relève de la pure manipulation politique ? »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
fmk
Comme quoi tu fabriques du faux sur internet et ça bouscule toute la République, fébrilité qui interroge. Nous on ignore ces trucs des réseaux sociaux ou des faux sites, eux ils prennent apparemment ça au sérieux. Ca me laisse très interrogative.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zougloukata
VICE ne fabrique pas d'informations. C'est un média sérieux et reconnu internationalement. Le groupe a même une chaine de television aux USA qui diffuse très souvent des sujets se rapportant au monde de la drogue.
 
 il y a 5 mois
SRIKABLA
Mais si on publie du FAUX sur les réseaux sociaux contre SORO Guillaume, tu vas applaudir et RIRE et DANSER et BOIRE ...
 
 il y a 5 mois
Batuta
De toute façon, vous, on sait que vous êtes tombés dans le chaudron de nassidji quand vous étiez bébés dans les cours communes! Bandécons!
 
 il y a 5 mois
Will_Bill
Comparaison n'est pas raison, sinon FMK lâcherait son boulot actuel pour bosser chez VICE
 
 il y a 5 mois
Batuta
Voilà un autre bandécon qui vient distraire les Ivoiriens! Non, la seule personne qui peut montrer que cette histoire est fausse, c'est le ministre du cartel de la drogue: Il porte plainte, les journalistes viennent avec tout ce qu'ils ont comme preuves, et les avocats du ministre de la drogue les confondent. Voilà! On attend la plainte promise par joe la plissure! Bandécon!
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
pbizmut
???
 
 il y a 5 mois
SRANBLE DEH
Misère morale. Ahoussou un individu sans aucune dignité. Dans un État sérieux vous auriez dû demander une enquête et la démission du concerné pour que l'enquête aille jusqu'au bout. Mais ce piètre avocat qui sait que sans la politique du suivisme, c'est la galère, ne peut faire autrement que le service moutonnier. Oui, misère morale.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
pbizmut
Keshiiaa même le soir vs voulez me dja??
 
 il y a 5 mois
SRIKABLA
Les ACCUSATIONS contre Soro Guillaume ne sont pas aussi une MANIPULATION POLITIQUE....
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Symbioz
Franchement... voici les maîtres de la manipulation qui se plaignent de manipulation... le rdr, une vraie misère morale.
 
 il y a 5 mois
Zougloukata
Jeannot, tu connais la réponse. Arrêtes de faire semblant. Ou bien tu es devenu sarcastique maintenant. Commencez par regarder autour de vous sur le banc de touche. Le match est dur. Bob Marley disait: "Your worst enemy could be your best friend, and Your best friend your worst enemy". Faut dépoussiérer ton vieux dico d'Anglais et tu comprendras.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Lom
Portez plainte au lieu de bavarder.C'est juste de la solidarité sinon au fond vous ne doutez pas du travail de ces journalistes.Sur des millions d'ivoiriens et des dizaines de ministres pourquoi c'est lui? Le trafic de drogue ne se fait pas seul.C'est tout un réseau dans lequel un individu mécontent peut vendre la mèche.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Houphouet4ever
Je n'ai rien compris dans ton charabia, Ahoussou. Dans un pays normal, une autorite? comme toi souhaiterait qu'une enquete serieuse/independante soit ouverte. On porterait meme une plainte contre les auteurs pour que la verite eclate. Et non le deni et des lamentations (qu'il me semble percevoir en te lisant)... face a ces graves accusations sur les drogues qui font tant de ravages chez les jeunes d'ici et d'ailleurs, surtout venant d'un soi-disant Avocat? Pffff...
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SIMONDIDI
Ah bon, il y a une glaive portée à notre chère Côte d'Ivoire? Cher frère, Dieu nous voit tous où que nous soyons et qui que nous sommes. Hier les régimes de Bédié et de Gbagbo Laurent ont supporté la glaive portée contre notre chère Côte d'Ivoire, au rendez-vous étaient la xénophobie parce que Alassane Dramane Ouattara, burkinabé d'origine, voulait à tout prix être ivoirien et devenir président de Côte d'Ivoire, la traite des enfants travailleurs des champs de cacao nourrie comme stratégie politique par ADO. Enfin la violence physique, le coup d'Etat de 1999 contre HKB et la rébellion de 2002 contre Laurent Gbagbo. En 2010 vous avez contesté la victoire de Laurent en refusant toutes négociations dans un Etat divisé en 2 régions, le nord et le sud et, pour une élection l'ONU, l'Europe et les USA ont fait la guerre à la Côte d'Ivoire pour vous installer au pouvoir. Et c'est vous qui déplorez les mêmes attaques que vous avez organisé hier. Ce sont les mêmes journalistes belges qui avaient produit "Côte d'Ivoire poudrière identitaire" qui ont produit les enquêtes traitant la Côte d'Ivoire de plaque tournante de la cocaïne. Cher frère, n'oubliez jamais que, quand tu ouvres la porte de la maison connue aux brigands, ils pillent tout, même vos biens aussi. Que Dieu nous aide tous
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRANBLE DEH
Propre
 
 il y a 5 mois
aze
Okok okok on lance une enquête pour laver l'affront ? Hein ? On ne va pas croiser les bras. Et accepter les FAITS.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Lom
Portez plainte,monsieur l'ex avocat du pdci qui a attendu la fin du délai pour introduire la réquête au sujet des 600 000 voix volées au pdci.Piètre avocat et piètre P.M dans l'histoire du pays.Il donne de la voix pour qu'on ne lui pose pas de question au restaurant.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement