Nigeria Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Ghana-Nigeria :  Dégâts après un conflit foncier au Ghana, Abuja invoque le droit, le trône Osu contrattaque, Accra temporise
 

Ghana-Nigeria : Dégâts après un conflit foncier au Ghana, Abuja invoque le droit, le trône Osu contrattaque, Accra temporise

 
 
 
 3056 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 22 juin 2020 - 13:31

Les restes de la résidence diplomatique nigériane à Accra (ph)


Des réactions se font enregistrer au Nigeria et au Ghana après la destruction d’une résidence diplomatique nigériane à Accra, la capitale du Ghana, le vendredi 19 juin dernier officiellement par des inconnus.


La dernière réaction en date au Nigeria est celle du Comité des affaires étrangères de la Chambre des représentants (Assemblée nationale) qui déclaré que le Ghana doit faire face aux conséquences de la démolition du bâtiment pour le personnel de l'ambassade du Nigéria à Accra.


Dans une déclaration rendue publique ce lundi, Yusuf Buba, le président de ce Comité a déclaré que ce qui s'est passé au Ghana est une agression extérieure qui viole les droits internationaux du Nigéria.


Au regard de ce qui s’est passé, la Chambre des représentants du Nigeria qui estime que le Ghana a violé de nombreux articles de la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques de 1949 a laissé entendre qu’elle est déterminée à faire tout ce qui est en son pouvoir pour examiner, réévaluer et réexaminer la relation Nigéria-Ghana.


En reconstituant les faits qui se sont passés, Baba a fait savoir que la démolition de l’édifice est une violation flagrante de toutes les conventions et traités sur les relations diplomatiques et l'amitié entre les deux pays. Il a cité un témoin qui a raconté comment un bulldozer lourd est arrivé dans les locaux diplomatiques tard dans la nuit et a franchi la porte.


Il a rappelé que l'actuelle mission nigériane à Accra couvre une superficie de quatre hectares allouée au Nigéria dans le cadre de l'accord. Selon ce dernier, le Nigéria a tous les titres juridiques et certifications nécessaires, y compris le plan du site, les reçus de paiement et les documents d'attribution des autorités ghanéennes.


Sur cette affaire et dans une autre réaction, le ministre nigérian des Affaires étrangères, Geoffrey Onyeama, tout en condamnant la destruction de l’édifice a exigé une action urgente du gouvernement ghanéen après que des hommes armés aient détruit un bâtiment qui appartient au haut-commissariat du Nigéria à Accra.


 

Onyeama a publié sur Twitter que « Nous engageons le gouvernement ghanéen et demandons une action urgente pour trouver les auteurs et offrir une protection adéquate aux nigérians et à leurs biens au Ghana ».


Réaction du trône royal Osu à Accra


Sur ce qui a occasionné la destruction du bâtiment, le trône royal à Osu, Accra, a accusé le haut-commissariat du Nigéria d'avoir empiété sur ses terres.


Le chef suprême d'Osu, Nii Okwei Kinka Dowuona VI, a déclaré dans un communiqué que le terrain sur lequel la structure a été détruite appartient au trône royal Osu et qu'il est distinct de celui qui est actuellement occupé par le Haut-commissariat du Nigéria.


En annonçant son droit de propriété sur le terrain en jeu, le trône royal Osu a mis au point qu’il reste le propriétaire de ladite parcelle de terrain et souhaite informer le public que tous les potentiels acquéreurs doivent d'abord demander l'autorisation au royaume.


Réaction du gouvernement ghanéen


 

Suite à la destruction de la résidence de diplomatique nigériane qui est rapportée, le gouvernement ghanéen a annoncé avoir renforcé la sécurité autours des lieux et que situation est sous contrôle.


Pour élucider les faits, le ministère ghanéen des Affaires étrangères et de l'Intégration régionale a déclaré le 20 juin dernier avoir autorisé des enquêtes sur une présumée démolition d'un immeuble en construction appartenant au Haut-commissariat du Nigeria au Ghana.


Selon le ministère, des enquêtes « sont en cours pour élucider les faits et traduite les coupables » en justice.

En dernières nouvelles, KOACI a appris que le Chargé d'affaires du Haut-commissariat du Ghana au Nigéria, Mme Iva Denoo, a été convoqué par la diplomatie nigériane pour s’expliquer sur la démolition de la résidence diplomatique nigériane à Accra.


Mensah correspondant permanent de KOACI au Togo, Nigeria et Ghana

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Face à un cas de force majeure, Alassane Ouattara candidat à la présidentielle, bon choix?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Ecarté de son poste, Blé Guirao a-t-il bien fait de suivre Mabri Toik...
 
2282
Oui
51%  
 
2087
Non
46%  
 
123
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement