Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Litige foncier avec le CNRA, ras-le-bol à Songon-Abadjin-Doumé
 

Côte d'Ivoire : Litige foncier avec le CNRA, ras-le-bol à Songon-Abadjin-Doumé

 
 
 
 3234 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 29 juin 2020 - 09:31

Le village d’Abadjin-doumé sis au Km17 dans la commune de Songon sur la route de Dabou est excédé par les agissements du Centre National de Recherche Agronomique (CNRA) qui tente de le spolier de ses terres dans les encablures de la direction générale qui abrite le Laboratoire central de biotechnologie et parcelles d’expérimentation. Ce, en dépit d’une décision de justice rendue favorable aux propriétaires terriens, notamment le village d’Abadjin-doumé.


C’est un propriétaire terrien et porte-parole de l’ensemble des propriétaires terriens du site jouxtant les locaux de la direction générale du CNRA, meurtri dans l’âme qui s’est adressé à nous en fin d’après-midi d’hier vendredi 26 juin. 


Le nommé Ballé Djoman Abel tenait à crier sa colère et celle des siens afin d’attirer l’attention des autorités compétentes sur ce conflit foncier aux nombreux rebondissements qui oppose des propriétaires terriens du village d’Abadjin-doumé au Centre National de Recherche Agronomique. De quoi s’agit-il exactement ? 


«En 2013, alors que nous nous apprêtions à mettre en exploitation nos parcelles de terre que le CNRA nous a imposé une fronde arguant que ces terres jouxtant leurs locaux sont les leurs et qu’elles seraient des parcelles d’expérimentation à lui cédées par l’Etat. A notre grand étonnement !», a débuté le porte-parole des propriétaires terriens. Devant ce quiproquo, l’affaire a été portée devant les juridictions par la direction du CNRA, nous fait savoir cet enfant du village d’Abadjin-doumé. Contrairement à leurs attentes, le verdict en Première Instance a été en leur défaveur. La mort dans l’âme, c’est ainsi qu’ils ont interjeté appel. A la Cour d’Appel où l’affaire a été portée par lesdits propriétaires terrains, le verdict a débouté le CNRA en faveur de ses adversaires d’Abadjin-doumé qui ont alors remporté le procès (Cf: fac similé).


 

Cliquez pour agrandir l'image  
 


 «La décision de justice nous ayant rétabli dans nos droits, nous croyions pouvoir jouir à présent de nos bien fonciers, que non ! Les bornes posées suite au lotissement que nous avons sollicité des services d’un opérateur économique sont nuitamment détruites par des badauds à la solde de la direction du CNRA», explique Ballé Djoman Abel. Puis de poursuivre : «exacerbés par cette attitude relevant d’un autre âge du CNRA, nous avons sollicité la gendarmerie pour protéger notre patrimoine. Je précise que nous en avons fait la demande dans les règles de l’art. Malgré toutes ces dispositions que nous prenons, le CNRA n’arrête pas de faire le trouble-fête en continuant de saccager nos travaux sur nos propres terres. Et cela nuitamment quand les agents de la gendarmerie descendent de leur service».


Ce conflit qui suit son cours, anormalement, malgré la décision de justice va connaître un autre rebondissement ce vendredi 26 juin. 


«Le CNRA dans sa énième tentative de nous empêcher d’exploiter notre patrimoine foncier, ayant appris que nous devons faire décaper une partie de notre terrain aujourd’hui, a dépêché des policiers du 17ème arrondissement de Yopougon accompagnés de leur commissaire pour empêcher les machines dont nous avions déjà payé les services de travailler. Cet officier de police nous faisant croire qu’il a reçu l’ordre du procureur du tribunal de Yopougon de s’opposer à ces travaux sur le site, sait en ce moment qu’en tant que citoyens ivoiriens, nous avons pu découvrir la supercherie dans laquelle il s’était trempé», nous relate le porte-parole, plus amer. 

«C’est le lieu d’interpeller les autorités compétentes afin que ce conflit qui n’a pas de raison d’exister prenne fin définitivement. Egalement, que le CNRA arrête d’utiliser des badauds et de manipuler des agents de la police pour nous empêcher de jouir de notre bien. Le CNRA qui revendique la totalité des 231 hectares 150 ares et 42…


Toutes nos tentatives pour entrer en contact avec la direction du CNRA afin d’avoir leur avis sur les accusations sont pour l’heure restées vaines, nous restons ouverts pour leur réaction.


Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Niger : Humanitaires français tués à Kouré, le groupe Etat islamique r...
 
 
Niger : Humanitaires français tués à Kouré, le groupe Etat islamique revendique
Société
 
Côte d'Ivoire : Obsèques du Roi du Djuablin ce vendredi à Agnibilékro...
 
 
Côte d'Ivoire : Obsèques du Roi du Djuablin ce vendredi à  Agnibilékrou, Ouattara annoncé
Côte d'Ivoire : Bouaké, renversé puis abandonné par le véhicule d'un ministère, un enfant en sang récupéré par les siens
Société
Côte d'Ivoire : Bouaké, renversé puis abandonné par le véhicule d...
Côte d'Ivoire il y a 3 heures
 
Côte d'Ivoire : Bouaké, le président d'une plateforme à la jeunesse appelée à manifester, « ne donne pas ta voix au combat...»
Société
Côte d'Ivoire : Bouaké, le président d'une plateforme à la jeunes...
Côte d'Ivoire il y a 3 heures
 
Côte d'Ivoire : Un conseiller technique de Kandia révèle : « le nombre des enseignants surendettés tourne autour de 2000 à 2500 »
Société
Côte d'Ivoire : Un conseiller technique de Kandia révèle : « le n...
Côte d'Ivoire il y a 16 heures
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Litige foncier avec le CNRA, ras-le-bol à Songon-Abadjin-Doumé
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRIKABLA
Connaissant très bien le CNRA, je crois personnellement que l'Etat ferait mieux de trouver un autre vaste espace au CNRA dans la région d'Abidjan(région des Lagunes). La ville d'Abidjan va d'ici peu engloutir cette zone où se trouve le CNRA.... Il y a aussi une autre structure à déloger. Il s'agit du soi-disant ZOO d'Abidjan.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Présidentielle d'Octobre prochain, retrait en vue du FPI d'Affi et du PDCI de Bedié?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Recadré quasi à chaque sortie, Guillaume Soro devrait-il changer d'av...
 
2099
Oui
64%  
 
1040
Non
32%  
 
127
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement