Ghana Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Ghana :  Déploiement de soldats dans des régions frontalières avec le Togo, Rawlings et le NDC interpellent le gouvernement
 

Ghana : Déploiement de soldats dans des régions frontalières avec le Togo, Rawlings et le NDC interpellent le gouvernement

 
 
 
 6929 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 29 juin 2020 - 17:59

Poste frontière à Aflao (ph)


Les attentions se focalisent au Ghana sur une affaire de déploiement de soldats de l’Armée dans les régions frontalières du pays avec le Togo et particulièrement les régions de la Volta et de l’Oti. La nouvelle est sujette à des polémiques et des réactions se font entendre à l’adresse du gouvernement.


L’ancien Président ghanéen, Jerry Rawlings, a exhorté le gouvernement à cesser d’intimider des ghanéens vivant le long des frontières du pays avec le déploiement massif des agents de sécurité. Pendant ce temps, Henry Ametefe, le président régional du principal parti de l’opposition ghanéenne, le NDC, dans la région de la Volta, a estimé que c’est une déclaration de guerre contre les Voltarians.


Dans une déclaration rendue publique ce lundi sur la présence des agents de sécurité dans les régions de la Volta et de l’Oti, Rawlings a fait observer que « les personnes qui vivent dans ces zones ont déjà leurs moyens de subsistance gravement affectés en raison des restrictions dues à la Covid-19 et que déploiement d'agents de sécurité ne fera qu'aggraver leur sort ».


En appelant les autorités à revoir leur copie en ces temps de ralentie des activités socioéconomiques, Rawlings a exhorté que « n'aggravons pas les choses avec un comportement autoritaire et intimidant envers nos habitants des frontières dont les moyens de subsistance dépendent uniquement des activités le long de la frontière. »


Colère du NDC


 

De son côté, la direction régionale du NDC se dit être préoccupée par les informations faisant état d'intimidations, d’utilisation de drones par des militaires lourdement armés dans les régions de la Volta, de l'Oti, du Nord, du Haut-Est et du Haut-Ouest.


Le président régional du NDC dans la Volta a lancé un appel au président de la chefferie traditionnelle, aux chefs traditionnels, aux reines mères de la région et d'ailleurs à se prononcer contre le déploiement de soldats dans le milieu, un acte qui est semblable a une déclaration de guerre.


La minorité parlementaire est montée au créneau et demande au gouvernement de retirer les agents de sécurité déployés dans certaines villes frontalières du Ghana. Elle a trouvé que c’est une manœuvrer pour intimider ses militants de cette partie du Ghana qui est réputée être le bastion du NDC.


Justificatifs à Aflao


La municipalité de Ketu-Sud dans la région de la Volta a justifié da   ns un communiqué signé par Elliot Edem Agbenorwu que la « présence des agents de sécurité à Ketu Sud vise à protéger les citoyens et à maintenir la paix, la loi et l'ordre dans la municipalité ».


 

Le communiqué fait observer que depuis la fermeture les frontières terrestres du Ghana pour causes de la Covid-19, des renseignements ont révélé qu’un certain nombre de personnes empruntent des voies non approuvées pour entrer dans le pays.


S’agissant de la mission des forces de sécurité déployées dans les zones frontalières avec le Togo, la municipalité de Ketu-Sud a annoncé qu’elles sont là pour aider « à contrôler nos frontières poreuses et de nombreuses routes non approuvées contre les étrangers qui trouvent toujours le moyen » d’entrer illégalement dans le pays.


En attendant que le gouvernement se prononce officiellement sur cette affaire, pendant que certaines sources officieuses ont fait état de ce que le déploiement des agents de sécurité le long de la frontière du Ghana vise à empêcher des togolais d'entrer dans le pays afin de s’inscrire sur la liste électorale, d’autres prétextent que la mesure vise à empêcher les entrées illégales dans le pays au moment où les frontières sont fermées.


Mensah correspondant permanent de KOACI au Togo, Nigeria et Ghana

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Ghana : Déploiement de soldats dans des régions frontalières avec le Togo, Rawlings et le NDC interpellent le gouvernement
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
sandrinekouame
Horreur..
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Catapilar
Honte aux leaders de la Cedeao des roitelets d'Afrique de l'ouest!
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement