Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Ferké, malgré le bitumage de la voie du quartier Gare, les taxis refusent de baisser le prix
 

Côte d'Ivoire : Ferké, malgré le bitumage de la voie du quartier Gare, les taxis refusent de baisser le prix

 
 
 
 3387 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 07 juillet 2020 - 12:19

Un taxi de Ferké (ph KOACI) 



L’année 2020 aura été très bonne en matière de voirie pour le quartier Gare de la commune de Ferkessédougou comme rapporté à KOACI par une source sur place. Annoncé depuis plusieurs années, le butimage de la voie principale du quartier qui est bordé par le chemin de fer, d’où son nom «Gare», a été effectif cette année. Visité au mois de juin dernier par le président du conseil régional, le ministre des affaires présidentielles Téné Birahima Ouattara, le nouveau bitume donne fière allure à ce grand quartier populaire de la terre de Poufiré.


Le seul bémol, c’est que les taxis refuseraient de baisser le prix du transport. Monsieur Bah, ce boutiquier avoue ne rien comprendre car à l'en croire, « avant il fallait soit payer double tarif soit payer 1000 fcfa pour se rendre dans notre quartier en provenance du centre-ville. On a pensé qu’avec le nouveau goudron, le prix allait être 200 fcfa comme dans les autres quartiers mais rien de tout ça.


Approchés, certains chauffeurs sous le couvert de l’anonymat, estiment que même si il y a le bitume, le prix du carburant est dans un système de yo-yo. Tantôt il baisse, tantôt il augmente. Pour cela, ils auraient du mal à se retrouver. L’un d’entre eux affirme qu’ils iront moins au garage certes mais qu’ils payent toujours le même prix du carburant.


« Ils ne disent rien de bon. Qu’ils nous expliquent la différence actuellement entre le quartier Gare et les autres quartiers en terme de carburant. C’est carrément du chantage qu’ils nous font ….» s'indigne Soro, instituteur à la retraite qui dénonce la mauvaise foi des taxis. Par contre, des habitants ont profité de cette investigation pour signaler l’augmentation du nombre d’accident avec ce butimage.


 

Dans notre tentative de joindre le syndicat des taxis de Ferké, nous nous sommes rendus compte qu’il n’en existe pas formellement. Le refus des taxis de baisser le coût du transport, résulterait sûrement d’un laisser faire et du nombre très réduit des taxis dans la localité. Avec au moins une moto dans chaque famille à Ferké, les quelques rares taxis dictent donc leur loi.


Enfin, il est judicieux de signaler que le bitumage de la voie principale du quartier Gare, commence à avoir un impact positif sur les activités commerciales et la sécurité du quartier, longtemps considéré comme un lieu très hostile.


T.K.Emile, Bouaké



 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Echec des appels à marcher et, désormais, à la désobeissance civile, "l'opposition" peine à convaincre à un mois du premier tour?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Boycott ou pas, la Présidentielle de 2020 est-elle déja pliée pour la...
 
8642
Oui
67%  
 
3911
Non
31%  
 
251
Sans Avis
2%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement