Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Ferké, avant une probable grève, les pompiers civils menacent, « nous allons déposer les blessés et les morts devant l'hôpital...»
 

Côte d'Ivoire : Ferké, avant une probable grève, les pompiers civils menacent, « nous allons déposer les blessés et les morts devant l'hôpital...»

 
 
 
 6163 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 18 juillet 2020 - 14:32

Ambulance de l'ONPC du Tchologo (ph KOACI) 



Les pompiers civils de la région du Tchologo à l’instar des ceux des autres régions de la Côte d’Ivoire, auraient pour ambition d'entrer en grève du 28 juillet au 03 août prochain, comme rapporté par une source sur place. L’information a été transmise à KOACI par une note de préavis de protestation du Syndicat National des Pompiers Civils.


Cette note dont ampliation a été faite au corps préfectoral et aux structures sanitaires, relate entre autre, la clarification du statut, les primes de risques et d’astreinte, le manque de matériel de protection, les baux administratifs et le profil de carrière, les points qui ont poussé les pompiers civils à vouloir se mettre en grève.


 

Les pompiers civils du Tchologo rencontrés tels que Traore Metola, Sereh Boni et Kamagaté Abdoulaye, tous membres du syndicat des pompiers civils et N’Dri Koffi, Secrétaire Adjoint National dudit Syndicat, sont très remontés et très en colère. Ils ont tous dénoncé la précarité de leur travail, « pourtant nous sommes chaque jour au contact des malades, des blessés et même des morts (...) Nous constatons que nous sommes les parents pauvres du circuit sanitaire en Côte d’ivoire...»


Pour la région du Tchologo qui compte les départements de Kong , Ouangolodougou et Ferké, il y a 47 pompiers civils et 1500 sur le plan national. Les pompiers civils dénoncent aussi le fait de ne pas être pris en compte dans la prime Covid-19. « Nous sommes surpris qu’on ne pense pas que nous sommes aussi en première ligne dans la lutte contre le Covid-19. On se demande par quel calcul le gouvernement est passé pour refuser de nous octroyer cette prime, à tel enseigne que nous sommes la risée de nos collègues des autres corps (...)


Comme il y a beaucoup d’ex combattants parmi nous, nos responsables considèrent que nous sommes des ignares, des va-nus pieds pourtant, certains d’entre nous ont la licence, le master et autres diplômes de l’enseignement supérieur. Ils continuent de nous faire des promesses sans que rien ne change. Beaucoup d’entre nous ont reçu en plein visage des décharges de sang et d’urine lors de nos interventions mais jamais on a été pris en charge médicalement. On risque nos vies pour les populations mais nos différents responsables n’en ont cure.» poursuivent-ils en signalant que le problème des pompiers civils de Côte d’Ivoire durerait depuis leur installation après la crise poste-électorale de 2011.


Depuis le dépôt du préavis de grève par le syndicat, aucune réponse ne leur aurait été donnée. Mais joint par téléphone, N’Dri Koffi le SG adjoint national a espéré être reçu hier vendredi 17 juillet à 16h par sa hiérarchie. Il faut dire qu’après l’affaire du manque de carburant pour les pompiers civils du Tchologo qui avait défrayé la chronique à Ferké, c’est une autre affaire que vont vivre les populations de cette région réputée être celle du Président de la République, car les pompiers civils menacent, s’ils n’ont pas gain de cause, de « déposer les accidentés et les morts aux portes de l’hôpital général de Ferké et sur le bitume.»


T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Boycott ou pas, la Présidentielle de 2020 est-elle déja pliée pour la victoire du RHDP dès le premier tour ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Annonce qu'il parlera "sous peu" la semaine dernière et silence, cert...
 
3199
Oui
73%  
 
1028
Non
24%  
 
129
Sans avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement