Mali Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Mali : L'imam Mahmoud Dicko appelle à manifester «mardi» et accuse la France de soutenir Boubou Cissé
 

Mali : L'imam Mahmoud Dicko appelle à manifester «mardi» et accuse la France de soutenir Boubou Cissé

 
 
 
 4626 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 10 août 2020 - 10:51

Mahmoud Dicko


L’influent imam Mahmoud Dicko a de nouveau appelé à une grande mobilisation mardi à Bamako, pour le départ du Président IBK.


Malgré l’application des résolutions de la CEDEAO, la mobilisation ne faiblit pas au Mali où le leader religieux Mahmoud Dicko a encore appelé à une vaste manifestation mardi à Bamako.


« C’est une journée décisive. Nous allons montrer que le peuple malien est un peuple debout. Qu’on n’est pas un peuple soumis ou résigné et que nous préférons mourir en martyrs que de vivre en traîtres Nous sommes déterminés, nous n'avons pas peur et nous n'allons pas reculer. at-il lancé lors d'une conférence de presse dans la capitale Bamako.


L’imam a par ailleurs accusé la France d’interférer dans la politique maliennes en apportant son soutien au Premier ministre malien Boubou Cissé, dont il réclame la démission.  


 

« Nous ne voulons plus de Boubou Cissé comme Premier ministre », a martelé dimanche l'influent imam Mahmoud Dicko,. "Boubou Cissé n'est pas avec la majorité, il n'est pas avec l'opposition, encore moins la société civile", a-t-il ajouté. 


L’imam espère que la manifestation du 11 Août soit inscrite dans l’histoire.


Pour rappel , le Mouvement du 5 juin, coalition hétéroclite d'opposants politiques, de chefs religieux et de membres de la société civile réclame la démission du président IBK. Le 10 juillet, une manifestation a dégénéré en trois jours de troubles meurtriers, faisant onze morts.


Pour mettre un frein à la crise, le gouvernement, comme recommandé par la CEDEAO a nommé vendredi les neuf nouveaux membres de la Cour constitutionnelle du Mali ,selon un décret présidentiel.


 

Elle a aussi recommandé fin juillet que la trentaine de députés, dont l'élection avait été invalidée par la Cour démissionnent mais ces derniers refusent de rendre le tablier.




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Echec des appels à marcher et, désormais, à la désobeissance civile, "l'opposition" peine à convaincre à un mois du premier tour?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Boycott ou pas, la Présidentielle de 2020 est-elle déja pliée pour la...
 
8642
Oui
67%  
 
3911
Non
31%  
 
251
Sans Avis
2%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement