Tchad Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Tchad : Prisonniers retrouvés morts, la thèse de l'«empoisonnement» écartée après une enquête
 

Tchad : Prisonniers retrouvés morts, la thèse de l'«empoisonnement» écartée après une enquête

 
 
 
 1904 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 10 août 2020 - 16:28

Détenus



 Après enquête, la Commission nationale des droits de l'Homme a révélé que les 44 prisonniers morts en détention au Tchad en avril n'ont pas été empoisonnés mais ont succombé à de mauvaises conditions de détention.


44 présumés membres de Boko Haram capturées par les forces tchadiennes lors de l’opération «colère de Bohoma » ont été retrouvés morts empoisonnés dans leur cellule à N’Djamena.


Les hommes faisaient partie d'un groupe de 58 personnes capturées lors de la récente opération militaire contre le groupe autour du lac Tchad et qui devaient être jugés par un tribunal.


 

Un rapport d’enquête de la Commission nationale des droits de l'Homme rendue vendredi, montre qu’ils n’ont pas été empoisonnés.


« Ce sont les conditions de détention (cellule exiguë, chaleur, la soif et la faim) qui sont à l'origine du décès des 44 détenus », souligne le rapport.


Les geôliers n’auraient daigné porter dans ces conditions, assistance à personne en danger malgré les cris de détresse et les prières récitées par les détenus toute la nuit de 20 h 00 à 06 h 00 du matin, poursuit –il.


 

Le rapport rendu vendredi confirme que les détenus ont été arrêtés bien après l'opération de l'armée.


Selon des proches des victimes interrogés par la Commission, les détenus étaient pour la plupart des chefs de famille partis à la recherche de la pitance quotidienne ou en visite chez des membres de leur famille.


Pour rappel, l’armée tchadienne avait lancé une opération contre Boko Haram à la suite d’une attaque d'une base sur la presqu'île de Bohoma, dans la zone du lac Tchad, où une centaine de soldats tchadiens avaient été tués.


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Tchad : Prisonniers retrouvés morts, la thèse de l'«empoisonnement» écartée après une enquête
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Khanel
Pauvre Tchad.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Doit on restreindre les libertés individuelles pour une maladie au taux de létalité de 0,55% ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Pour ou contre la vaccination COVID-19 ?
 
2084
Pour
38%  
 
3240
Contre
60%  
 
102
Sans avis
2%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement