Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : KKS annonce sa candidature à une élection qu'il dit n'est pas être tenable le 31 octobre et donne les raisons
 

Côte d'Ivoire : KKS annonce sa candidature à une élection qu'il dit n'est pas être tenable le 31 octobre et donne les raisons

 
 
 
 5393 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 17 août 2020 - 10:31

KKS 


Après son échec en et 2010 et 2015 , Konan Kouadio Siméon dit KKS est à nouveau candidat à la prochaine présidentielle.


L’ancien candidat malheureux aux dernières présidentielles se porte candidat à une élection dont il ne croit pas la tenue à la date indiquée.


« En ma qualité de neutre réconciliateur, je veux en appeler avec gravité, à la sagesse et à la raison du Président Ouattara, en le suppliant de bien vouloir accepter de retirer, même s’il la trouve légitime, sa candidature, afin d’éviter le chaos et la destruction de ce qu’il aura mis tant de soin et de sacrifice à réaliser. Au demeurant, nous devons ramener très vite le débat, de la rue à la table du dialogue et de la concertation pour construire le nécessaire consensus afin d’acter dès le 1er novembre 2020, la désormais inévitable TRANSITION pour extraire notre pays de la menace de l’implosion. A ce dialogue du salut public, j’y serai pour porter la voix du peuple, pour montrer la voie de Dieu, la voie du pardon, de la réconciliation et de la paix », relève KKS dans une déclaration transmise à KOACI avant d’annoncer sa candidature. 


 

« C’est pour cette fin que j’ai décidé de me porter à nouveau candidat à l’élection du président de la république. Bien sûr, non pas celle du 31 octobre 2020 », ajoute-t-il et de donner les raisons pour lesquelles selon lui, l’élection ne sera pas tenable à date indiquée.


« Je vous l’ai dit, n’est pas tenable en raison de la non réunion des conditions minimales pour une élection démocratique, juste et équitable et notamment :De la non crédibilité de la CEI et de tout ce qui en découle ; De l’anti constitutionnalité et du caractère inique et inopérante certaines dispositions illégalement insérées dans le code électoral et le décret du 13 juillet relatives à l’institution du parrainage citoyen, véritable trouvaille pour écarter tout candidat non voulu à travers des subterfuges de toute sorte pour rendre quasiment impossible, en si peu de temps donné, le succès de l’opération comme on le constate actuellement sur le terrain ;Mais plutôt candidat à l’élection du consensus qui sortira du dialogue et de la concertation sus évoqués.


KKS dit être à nouveau candidat exactement pour la même raison qui l’a conduit à se porter candidat en 2010 et 2015. « Je suis à nouveau candidat pour la réconciliation nationale », martèle-t-il.


Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : KKS annonce sa candidature à une élection qu'il dit n'est pas être tenable le 31 octobre et donne les raisons
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
L'opposition fantoche et fantôme de notre pays n'a qu'à s'en prendre à elle-même comme nous l'avons toujours dit en tant qu'observateur. De un, il ne fallait pas boycotter le référendum Constitution. En tant qu'observateur, nous avions insister que c'était une erreur historique et les animaux de cette tribu nous ont attaqué de tout bord. Aujourd'hui, on constate que @Peace101 a eu raison trop tôt. De deux, à cette jonction d'interprétation divergente d'une disposition constitutionnelle, SEULE la Cour Constitutionnel va et peut trancher. Tout le reste c'est des blah blah blah... De trois, en tant qu'observateur, nous avons toujours dit, une nouvelle constitution n'est pas rétroactive et même l'article 183 ou aucun autre n'empêche la première candidature de la nouvelle République. Nous lavons dit depuis belles lurettes. Notre acuité politique en tant qu'observateur, s'est avérée correcte même si les cancres de cette caste nous vilipendaient. La vérité est là. Opposants ivoiriens, bouclez-là et laissez le peuple voter. On va avancer ou quoi ? Sur quelle base même le vieux menteur Bédié est-il éligible lui qui a juré la main droite sut le ventricule droit qu'il ne serait candidat après 75 ans ? Moi, en tant qu'observateur, je dis on avance...
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement